Action anti4×4

Pourquoi des actions anti 4×4 ?

– Dérèglement climatique
Au regard des chiffres communiqués par l’ADEME, un 4×4 rejette entre 190 et 400 g de CO2 par Km parcouru. Sans comptabiliser les rejets supplémentaires dûs à la climatisation, un véhicule à quatre roues motrices rejettera plus de 40 tonnes de gaz à effet de serre après avoir parcouru 150.000 km ! face à l’enjeu du dérèglement climatique, l’attentisme n’est plus de mise!

– Insécurité routière
Dotés de « Pare-buffle », la plupart des 4×4 circulant en zone urbaine se révèlent dangereux pour les autres usagers de l’espace public. Principal argument commercial mis en avant par les utilisateurs de 4×4, le « sentiment de sécurité » génère en réalité une véritable insécurité routière pour celles et ceux qui n’ont pas fait le choix du toujours plus gros, toujours plus lourd, toujours plus haut. Avec des Pare-buffle culminant à un mètre de haut, ces pare-chocs touchent les parties vitales en cas d’accident.

– Privatisation de l’espace public
Les zones urbaines denses ne sont pas conçues pour accueillir des milliers d’automobiles individuelles. La mode du 4×4 en ville accroît encore l’embolie urbaine, s’accaparant un espace public obstrué par des mastodontes de plus en plus gros. Or, si la moitié des déplacements urbains font moins de 3 km et ne nécessitent donc pas un véhicule motorisé. L’accaparement de
l’espace public pour un usage privatif se réalise à l’insu de la collectivité, imposé faute de restriction.

– Gâchis énergétique
Parce qu’ils sont gros et lourds (plus de 2 tonnes pour certains d’entre eux!), l’utilisation de 4×4 en zone urbaine requiert une utilisation massive de carburant, avoisinant les 30 litres au 100 km. Sur une durée de vie d’à peine 5 ans, un 4×4 aura ingurgité entre 20 et 30.000 litres d’une ressource non renouvelable en voie de tarissement ! Le conducteur de 4×4 n’hésite, pour un bonheur purement compulsif, à s’approprier une énergie que nos enfants nous envieront. Vivre à crédit sur le dos des générations futures est inacceptable !

La mode du 4×4 en ville est le fruit de campagnes publicitaires massives se traduisant par la vente de plus de 120.000 véhicules en 2004.Tout droit venu des Etats-Unis, le 4×4 pollue, dérègle le climat et est plus dangereux qu’une voiture de taille modeste.

Une nouvelle fois, le paraître, mercantile et individuel, s’impose à la collectivité sans que cette dernière ait la possibilité de le récuser !

www.agirpourlenvironnement.org
www.rac-f.org
www.anti4×4.net

Action anti4×4
Samedi 15 Octobre 2005 à 14h30
160 rue de la Roquette – Paris 11ème

Agir pour l'Environnement

A propos de Agir pour l'Environnement

Association de mobilisation citoyenne en faveur de l'environnement.