NON aux 4×4, OUI aux quatre quarts

par Hervé DIZY, Président de la Ligue Contre la Violence Routière Nord Pas-de-Calais

Les 4×4, les grandes « familiales » monospace sont des véhicules à proscrire quand leur utilité n’est pas prouvée – les familles nombreuses ne sont pas légion, les utilisations professionnelles qui justifient le 4×4 sont plutôt rares en villes. Que l’on invente des technologies qui restreignent les appétits énergivores de ces véhicules lourds, soit. Mais le poids implique une plus grande consommation d’énergie et un danger plus grand non seulement pour les véhicules plus légers mais aussi pour les usagers faibles de la route que sont les piétons et les conducteurs de 2 roues. Que l’on ne me fasse pas croire l’inverse ou que des techniques permettent d’inventer des masses négatives!

Le OUI aux quatre quarts s’inscrit dans le cadre de l’usage raisonnée de l’automobile:

1/4 de marche à pied
1/4 de vélo
1/4 de transports en commun
1/4 de voiture

Pourquoi ce 1/4 car d’ici l’horizon 2050 nous nous sommes engagés à réduire par 4 notre production de gaz à effet de serre. Cela correspond à une réduction annuelle de 3%. Les premiers % seront plus faciles à obtenir que les suivants, alors il faut concevoir des villes et penser la vie où l’on n’est pas dépendant de la voiture. Dans les années 60, le Président Pompidou déclarait qu’il fallait rendre les villes compatibles à la voiture; résultat nous en sommes devenus esclaves; que l’on ne me parle pas de liberté trouvée grâce à la voiture – qui peut encore se ballader en voiture,personne – il y aura toujours un abruti pour klaxonner ou faire des appels de phare parce que vous roulez « pépère ». Dans le milieu rural ou semi-rural (les villes qui s’étendent à l a campagne) le voiture est une obligation – les hypermarchés ont tué le commerce de proximité dans les villages, tout ceci se traduit par des kilomètres parcourus en voiture quand la marche à pied suffisait pour acheter une baguette de pain.

Je ne suis pas contre l’automobile mais contre son usage abusif. Mais il faut de mettre dans l’idée que dans 12 ou 15 ans nous ne pourrons plus nous permettre de gaspiller autant que nous le faisons actuellement. Nous avons signé l’accord de Kyoto, tout est d’accord pour limiter la production des gaz à effet de serre. Que quelqu’un ose clamer l’inverse! On dira encore que je suis un extrémiste – mais l’évidence du changement climatique impose d’être réaliste.

Alors prenons de suite les bonnes habitudes sinon le réveil tardif sera brutal et des mesures autoritaires aussi drastiques qu’impopulaires devront être prises. Changeons dans la douceur, est-ce l’extrémisme?

Hervé DIZY
Président LCVR Nord Pas-de-Calais
http://lcvr.npdc.free.fr/

Antivoitures

A propos de Antivoitures

Rédacteur du site Carfree France