Les riches sont dégueulasses, ils polluent!

Polémique après la pub sur les pauvres « dégueulasses » et pollueurs.

« Les pauvres sont dégueulasses ils polluent »: Cette accroche publicitaire en faveur de la « voiture propre » a indigné les associations d’aide aux démunis qui ont promptement demandé l’arrêt de la campagne tandis que l’annonceur promettait dans la foulée une voiture « moins chère que la moins chère du marché ».

Ce message a été publié dans les pages du journal Le Monde par un loueur de voitures qui fait campagne pour le rajeunissement du parc automobile et le rétablissement de la prime à la casse, au nom de la lutte contre la pollution.

« Nous savons bien qu’il faut une dose de provocation pour qu’une publicité soit remarquée, convenait jeudi auprès de l’AFP le délégué général d’Emmaüs Patrick Dugois, mais comme par hasard on s’en prend aux pauvres ». Et de s’exclamer: « Le publicitaire aurait tout aussi bien pu titrer « les riches sont dégueulasses, ils polluent avec leurs 4×4″. Mais non, il accuse les pauvres! »

riches-degueulasses

Les riches sont dégueulasses ils polluent

Cette polémique illustre une fois de plus le cynisme et l’hypocrisie du lobby bagnolo-pétrolier et de ses valets publicitaires. On tape sur les « méchants pauvres » au nom d’un humour douteux afin de faire toujours plus de profits, de vendre ou de louer toujours plus de voitures, et dans le plus profond mépris de l’environnement. Car l’environnement a bon dos dans cette affaire, il devient l’argument devant pousser les gens à consommer toujours plus, en l’occurrence de pseudo voitures propres qui sont aussi propres que le biocarburant est bio!

Carfree France rejoint par conséquent le délégué général d’Emmaüs Patrick Dugois: ce sont les riches qui sont de vrais dégueulasses avec leurs grosses bagnoles et leurs 4×4 qui consomment toujours plus d’essence, qui sont de plus en plus lourds, qui polluent toujours et encore, qui émettent toujours plus de CO2 et qui tuent toujours plus d’usagers faibles de l’espace publique, en particulier les piétons et les vélos.

Aux dernières nouvelles, le BVP (Bureau de vérification de la publicité) a demandé l’interdiction de cette publicité. Pour le BVP, la première expression est « une allégation à l’évidence contraire aux principes déontologiques interdisant de porter atteinte à la dignité humaine et de recourir à des stéréotypes dégradants ».

« Elle est également, de par le caractère grossier des termes employés, de nature à choquer certains lecteurs qui pourraient percevoir cette affirmation comme une idée reçue, injurieuse à l’égard d’une partie de la population ».

Par ailleurs, l’expression « voiture propre », « qui induit que les véhicules neufs ou récents présentent une garantie d’innocuité sur l’environnement, n’est pas acceptable », « excessive » et « peut contribuer à une mauvaise information du public ».

Le BVP a donc « demandé à l’annonceur et à l’agence de modifier cette publicité en conséquence ou d’arrêter sa diffusion ».

Steve

A propos de Steve

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste du pic pétrolier et des questions d'étalement urbain et de consommation d'espace.