Peugeot s’adonne au « greenwashing »

Les leçons de développement durable ont encore du mal à entrer dans les têtes. Illustration avec la 4007, le tout dernier 4×4 de la marque Peugeot, qui nous administre une magnifique leçon de « greenwashing« .

Commençons par un rappel : le « greenwashing » (grosso modo, « laver plus vert que vert ») consiste à attribuer à un produit ou service des qualités environnementales qu’il n’est objectivement pas capable de tenir.

Illustration : « une technologie plus propre pour plus de plaisir ». C’est le slogan accolé à la publicité pour la 4007, le tout dernier 4×4 de la marque française Peugeot.

Lisons en détail : « Une conduite propre. Peugeot 4007 bénéficie d’un filtre à particules « additivité » de dernière génération. Ses caractéristiques innovantes (système de gestion électronique, additif permettant de réduire la température de combustion des particules et forme « octosquare » des cellules) ont permis de porter à 180 000 km sa périodicité d’entretien, confirmant ainsi le leadership de Peugeot dans la technologie propre. »

La 4007 est un 4×4 qui émet entre 191 et 194 grammes de CO2 au kilomètre en cycle mixte (ville et route), pour une consommation de carburant comprise entre 7,2 et 7,3 litres aux 100 kilomètres. Les émissions de CO2 en cycle urbain ne sont pas mentionnées, mais la consommation s’élevant, dans ce cas, de 9,5 à 9,6 litres au 100, une règle de trois permet d’établir ces émissions à 255 grammes de CO2 aux 100 kilomètres.

Pour mémoire, la Commission européenne a négocié en 2005, avec les constructeurs automobiles, un accord ambitieux à horizon 2008/2009, « à savoir 140 g/km en moyenne pour les voitures neuves commercialisées dans l’Union européenne (…). Autrement dit, les voitures particulières neuves qui seront mises sur le marché en 2008/2009 consommeront en moyenne 5,8 l d’essence ou 5,25 l de gazole au 100 km » (Document disponible ici : http://ec.europa.eu/environment/co2….

Chacun appréciera la « propreté » de la 4007 et des messages publicitaires de Peugeot. Polluer moins ne signifie pas devenir propre. C’est une nuance, certes. Mais en matière d’environnement, comme partout, le diable est dans les détails, comme disait ma grand-mère.

Sophie Luz, www.planete-terra.fr

LES SOURCES DE CET ARTICLE :

Les « informations » délivrées par Peugeot au sujet de la 4007

Le dossier de Terra Economica « Quel avenir pour l’automobile »

Le mythe de la voiture propre

Un peu de documentation européenne sur le sujet :
http://europa.eu/scadplus/leg/fr/lv…
http://ec.europa.eu/environment/co2…

greenwashing-peugeot.jpg

Nopub

A propos de Nopub

Rédacteur du site Carfree France et spécialiste des questions relatives à la publicité automobile.