Le covoiturage en France et en Europe

L’allongement des distances et des temps de trajets ont contribué à une utilisation massive de la voiture particulière, notamment au sein et aux abords des grandes agglomérations. Ce boom de la mobilité n’est pas sans conséquence et l’actualité nous le rappelle chaque jour : la pollution atmosphérique, les trous dans la couche d’ozone ou encore le changement climatique sont des sujets de plus en plus abordés et problématiques.

Les autorités publiques misent à présent beaucoup sur les énergies de demain et espèrent trouver rapidement des solutions pour résorber les problèmes existants. En matière de transport, beaucoup de recherches sont menées pour solutionner la future pénurie mondiale de pétrole. Celles-ci progressent rapidement mais nécessitent d’importants investissements. A court terme, l’accent est mis sur les solutions alternatives à la voiture individuelle et sur un changement radical des comportements. Ainsi, et au même titre que les transports en commun, la marche à pied ou le vélo, le covoiturage est considéré comme une réponse non négligeable pour limiter la place et l’impact de la voiture sur le territoire national.

Le covoiturage a de nombreux avantages : il permet de réduire le nombre de véhicules circulant sur les voies publiques, il en augmente le taux d’occupation et contribue ainsi à une réduction de l’émission des gaz à effet de serre. Il permet également de réduire les frais de transport et réinvente une convivialité qui n’existe plus dans les transports en commun.

Cette étude dresse un état des lieux des services de covoiturage en France et à l’étranger, en analysant l’ampleur du phénomène par le biais d’éléments quantitatifs collectés via internet. Elle donne également des éléments de recommandations pour encourager la pratique et franchir la « barrière psychologique » qui est un des freins importants. Le thème du covoiturage dynamique, service particulièrement souple de covoiturage, est également évoqué en mettant en lumière certaines expérimentations et outils techniques à disposition pour permettre une bonne exploitation.

Télécharger l’étude complète au format pdf (89 pages)

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

4 commentaires sur “Le covoiturage en France et en Europe

  1. martoni

    heu … le trou dans la couche d’ozone n’a pas grand chose à voir avec les voitures particulières. À moins que certaines bagnoles aient encore la clim aux CFC !

  2. jack

    Moi qui covoiture 2002, j’ai nettement plus de mal maintenant à trouver des annonces sur le net a cause de la multiplication des sites ( la plupart étant des sacs à pub) qui fragmentent les covoitureurs. A quant un site central promu et géré par le ministère des transports 😉 ?

  3. voiteco

    Et en plus, un grand site européen qui vient de sortir en France: http://www.envoiture.fr
    Numéro 1 en Europe avec 1,3 million d’utilisateurs inscris et 200,000 trajets dans 5000 villes et 45 pays. Surtout déposez votre demande un peu à l’avance et vous allez etre surpris car le covoiturage a la cote!

Les commentaires sont clos.