La vie sans voiture… et en marchant

Un site internet américain classe les villes en fonction de leur accessibilité aux piétons. Le principe est simple, vous cherchez votre ville, ou mieux, carrément une adresse postale ou une rue, et le site vous retourne une carte google ainsi que le score de marchabilité de cette adresse. Par « marchabilité », on entend ici la possibilité d’accéder à pied facilement et rapidement à un panel de services (supermarchés, bibliothèques, écoles, bars, restaurants, clubs sportifs, théâtres, magasins, ou encore parcs).

Lancé il y a plus d’un an aux Etats-Unis, le site marche désormais aussi en Europe. Pour l’avoir testé en ce qui concerne la France, le site semble fonctionner plutôt bien. Par contre, si on veut vérifier la marchabilité d’une adresse exacte, il faut l’inscrire sous la forme suivante, à titre d’exemple: Paris, rue de la Paix. Egalement, le site semble ne pas accepter les accents. Ainsi, pour une adresse avec accents, on indiquera par exemple: Toulouse, rue de la fraternite.

Le site utilise les fameux mashups de Google Maps et permet de situer un endroit sur une carte, de zoomer et d’identifier les commerces et autres services grâce à une légende. Pour la France, les commerces et services proviennent apparemment de la base de données TéléAtlas.

En termes de résultats, le site renvoie pour chaque lieu un score de marchabilité de 1 à 100, soit du plus mauvais au meilleur. En-dessous de 50, le lieu est considéré comme « car-dependent », c’est-à-dire comme dépendant à la voiture. Au-delà de 75, le site est considéré comme très marchable et à partir de 90, cela devient le « paradis des marcheurs ».

Quelques tests réalisés sur des adresses françaises permettent de donner à réfléchir: le Palais de l’élysée par exemple possède un score de 68, ce qui le rend plutôt bien accessible aux aménités piétonnes… D’ici à ce que l’on voit Nicolas Sarkozy aller acheter son pain à pied, c’est une autre affaire. Le Ministère des Finances rue de Bercy a quant à lui un faible score de 37, ce qui explique peut-être pourquoi Christine Lagarde veut tellement promouvoir le vélo…

Blague à part, l’intérêt d’un tel site paraît évident, en particulier lorsqu’on déménage et que l’on cherche à acheter ou à louer un nouveau logement. En tapant l’adresse de l’appartement ou de la maison de nos rêves, on peut vite déchanter en constatant un score de 10 ou 15 par exemple, ce qui traduirait l’incapacité de faire quoi que ce soit à pied…

La vie sans voitures, c’est aussi la vie en marchant!

Source: Walkscore.com

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

6 commentaires sur “La vie sans voiture… et en marchant

  1. Cécile

    Bonne info à retenir!
    Un article que l’on vient d’écrire va de le même sens que toi, et conseille vivement de se mettre au Vélo!

  2. jack

    Hé bien ça marche bien même en France!
    Pour l’exemple, l’adresse où j’habitais à l’époque ou j’avais encore une voiture à un score de 32. Depuis j’ai choisi mon domicile avec le critère de pouvoir vivre sans voiture et j’ai une qualité de vie incroyable. Mon adresse actuelle a un score de 82. Je regarderai ce site pour un prochain déménagement..

  3. Legeographe

    Je me demande s’il ne faudrait pas faire une caisse à outils avec ce genre de trucs utiles… Juste une idée pour que chacun, lecteur assidu ou pas, lecteur depuis la genèse du site ou depuis peu, trouve son bonheur facilement.

    Non ?

  4. Antoinecycliste végé

    un peu dans l’idée de la caisse à outils, un autre outil, complémentaire du précédent :

    sur le site de l’Insee on peut accéder à des données sur la proportion de ménages possédant au moins une voiture dans une commune. Pour la france, il y en avait 80.4% en 2008.
    Sans surprise, il n’y en avait que 40,6% à Paris en 2008.

    source (bas de page):
    http://www.recensement.insee.fr/chiffresCles.action?codeMessage=5&plusieursReponses=true&zoneSearchField=FRANCE&codeZone=1-FE&idTheme=6&rechercher=Rechercher

    pour obtenir des résultats sur une commune en particulier, le lieu de la recherche se modifie en haut de la page, à droite.

  5. CarFree

    L’idée de la boite à outils est intéressante, c’est ce qu’ont fait les gens du world carfree network avec un site dédié http://carfreecookbook.org/ (« livre de cuisine sans voitures »). L’objectif est de regrouper de manière facilement accessible, statistiques, études, infos, dessins, vidéos, etc relatifs à la vie sans voitures.
    En fait, je verrais bien les choses comme ça, à savoir un site dédié qui reprendrait les trucs utiles déjà présents sur le site Carfree et bien sûr d’autres trucs venant d’ailleurs comme dans le cas du recensement insee par exemple. Le seul problème, mais de taille, c’est le temps que cela prend: il faudrait un ou des volontaires pour mener à bien le projet.
    De notre côté, on peut financer l’achat d’une adresse internet spécifique si nécessaire.

Les commentaires sont clos.