Marseille: le tour du Vieux-Port en voiture, c’est fini!

Le conseil municipal de Marseille a voté à la quasi-unanimité un projet précis visant à élargir les espaces sans voitures et ainsi à augmenter l’espace dédié aux piétons.

La philosophie de ce document est toute simple : « Faire en sorte qu’on ne puisse plus faire le tour du Vieux-Port en voiture« , explique Christian Brunner, directeur général de l’Agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise (Agam). De cette manière, la circulation sur ces axes (quai Rive-Neuve, quai des Belges et quai du Port) devrait tout naturellement être réduite. Ce qui permettrait, sans provoquer des embouteillages monstres, d’aménager une zone plus ample pour les adeptes de la marche.

Avec ce projet, estimé à 100 millions d’euros, il est en effet prévu de fortement limiter le transit par le Vieux-Port, en divisant par trois les surfaces affectées à la circulation sur le quai des Belges. Le nouveau plan de circulation s’accompagne également de la modernisation de l’offre de transport avec des bus propres et une profonde réorganisation du pôle bus du secteur Bourse, redonnant de la fluidité sur La Canebière.

Marseille sans voitures, on y est pas encore, mais on avance!

Source: La Provence

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

7 commentaires sur “Marseille: le tour du Vieux-Port en voiture, c’est fini!

  1. Kapitch

    Je ne suis jamais allez à Marseille mais ce plan qui est, il est vrai, un premier pas, ne fait-il pas que simplement déplacer le problème? Je ne suis pas sûr que le vieux port soit un élément essentiel à la ville de Marseille, car à part du point de vue touristique, a-t-il un réel intérêt économique? D’ailleurs, voyager inutillement n’est-il pas le propre du touriste?
    De plus, tout le monde sait que un bus propre ça n’existe pas, ni même un vélo d’ailleurs (pour s’en convaincre il suffit je pense de visiter une usine à vélo, chose que je n’ai pas faite mais comme j’en suis déjà convaincu je n’ai pas besoin de me déplacer 🙂 .
    Alors ce genre de demi-mesure qu’est ce type de plan, ça me fais bien rire. C’est comme si on donnait un os à ronger à un chien.

  2. Vélove

    T’as raison, ça sert à rien, voire même c’est pire car il y aura sans doute plus de vélos et donc plus d’usines de vélos qui polluent un max et donc c’est plus mauvais pour la planète. Autant rester comme avant avec des bagnoles partout!

  3. Antecantec

    Kapitch je ne comprend pas ton raisonnement… selon toi ce n’est pas assez ? tu voudrai quoi en fait ? plus de route pour plus de voitures ou aucunes route pour que des vélos ?
    Un bus propre effectivement, ça n’existe pas, mais vu qu’il n’y a RIEN de propre autant faire au moins pire et transporter 100 personnes dans un véhicule qui fait 20 l/100 (je dis au pif) c’est mieux que 1,2 personnes dans une voiture de 5 l/100 , (et pour le tourisme c’est sur l’avion qu’il faut taper en 1er je crois).

    Donc c’est un bon petit début… en espérant qu’ils se rendent compte qu’il faut généraliser ce type de rue et faire comprendre qu’on peux se déplacer en voiture entre les villes et villages mais qu’une fois à l’intérieur il y a des gens qui y vivent et qui ne veulent pas forcement respirer du mazout.

  4. Kapitch

    Ce que je veux c’est simple: une forte réduction de la circulation automobile en ville. Non pas l’interdiction totale car je pense que c’est une aberration. Imaginez un pomblier en train de transporter son materiel (l’equivalent de 1 ou 2 m3) d’un appartement à l’autre dans le metro ou en bus. Imaginez des pompiers en train de transportez leur saut d’eau et leur echelle à velo…
    Simplement si tous les gens pouvaient se rendre sur leur lieu de travail en transport en commun plutot qu’un voiture. Le probleme, c’est que les transports en commun sont déjà presque saturés le matin da

  5. Kapitch

    (suite du commentaire, excuser fausse manip ^^)
    dans les grandes villes.
    On peut améliorer les choses j’en suis persuader. Pour cela il faut de la volonté politique, et là, il existe vraiment peu d’offres au moment des élections…

  6. Vélove

    Désolé Kapitch mais tu nous ressors l’éternel argument du plombier ou du pompier… On a jamais dit, du moins tu ne trouveras personne sur ce site, qu’il fallait que les pompiers par exemple fassent leur boulot à pied ou en transports en commun! Au contraire, ce qui est proposé, c’est d’interdire l’usage massif de l’automobile pour la réserver uniquement à certains cas précis (services de secours, professions pour lesquelles elle est vraiment indispensable, etc.) . En procédant de cette manière, on permettra par exemple aux pompiers ou aux ambulances d’aller beaucoup plus vite en cas d’urgence, car il n’y aura plus de problème de congestion ou d’embouteillages…

  7. Kapitch

    On est bien d’accord donc…seulement les exceptions si on réfléchi bien ca en fait beaucoup, ce qui engendrerai un trafic non négligeable. Si on ajoute à ça tous les autres engins qui utilisent des moteurs à explosion la consommation de pétrole restererais très (trop!) élevée de toute façon. Les recherches sur d’autres types de moteur sont donc nécessaires mais là on s’éloigne de l’article désolé ^^. Même si c’est peu, c’est vrai que c’est une bonne chose ce plan pour Marseille!

Les commentaires sont clos.