Pétrole 1 – Air comprimé 0

Le constructeur indien Tata vient d’annoncer le lancement dans son pays de la déjà célèbre Nano pour l’équivalent de 1500 euros. C’est une catastrophe environnementale de première importance. Car cette bagnole va permettre aux représentants de la toute nouvelle classe moyenne indienne accéder à la pollution à la mode occidentale.

J’entends déjà les grincheux : “Et pourquoi les indiens n’auraient-ils pas le droit d’accéder au mode de vie occidental, hein ?”. Certes oui. Mais si les indiens et les chinois se mettent à posséder la même proportion de bagnoles que les français, ça fera tout simplement doubler le nombre de véhicules en circulation dans le monde.

La Nano est une voiture à essence. Son moteur rikiki (à deux cylindres), sans aucune technologie moderne, émettra moins de 100 g de CO2 par km. Un véritable pied de nez aux marchands de bagnoles européens qui avec leurs moteurs T(H)(C)DI, leurs pompes à 2000 bars, leur électronique omniprésente, leur marketing envahissant et leur 1500 kg sont infoutus d’en faire autant. Mais multiplié par des millions, voire des dizaines de millions d’exemplaires ce seront en quelques années des milliards de tonnes de CO2 supplémentaires qui vont être émises.

A l’heure où les scientifiques hurlent qu’il faut tout faire pour éviter l’emballement du climat, dans l’indifférence quasi-totale des politiciens et des citoyens trop occupés à relancer leur croissance, cette nouvelle ressemble à un drame.

Tata s’était pourtant illustré en achetant les droits de la fameuse “voiture à air comprimé” de MDI. Il pourrait donc paraître étonnant qu’ils s’obstinent encore à mettre en œuvre des technologies du passé…

Habile transition pour parler de MDI, étrange société dont les activités sont situées à Carros (dans les Alpes Maritimes) mais dont le siège fictif se situe au Luxembourg… Si ce n’est pas de la fraude fiscale caractérisée, il faudra que je revoie mon vocabulaire…  MDI vient justement d’annoncer avoir vendu prêté dix de ses “AirPod” à Air France.

Pourtant, si je devais le réécrire, je serais probablement beaucoup plus sévère. J’ai de plus en plus l’impression que MDI a le comportement d’une secte… D’ailleurs ils ne vendent pas de voitures, ils vendent un concept d’usine qui fabriquera peut-être un jour des voitures, nuance.

J’ai remis la main sur une vidéo issue de l’émission “complément d’enquête” diffusée en octobre 2008 (Cf plus haut). Si vous avez quelques minutes, je vous conseille vraiment de la regarder : c’est hautement comique, ou édifiant selon le point de vue.

Les pots de yaourt destinés à Air France qui accomplissent l’exploit de parcourir dix mètres sous les yeux du motodidacte Estrosi, avec Carmina Burana à fond les ballons pour accentuer le caractère solennel… Le côté artisanal est incroyable ! C’est Guignol au pays des constructeurs !

Pour Air France, c’est une pure opération de comm. Au mieux les pots de yaourts (AirPod, c’est l’abréviation de Air Pod’yaourt, non ?) feront quelques centaines de mètres par jour. S’ils ne se brisent pas en 2  au cours de la journée, comme dans cette séquence inoubliable du film… Au pire ils ne serviront jamais à rien… Et de toute façon, leur principal but est de faire oublier les 72 tonnes de kérosène qu’embarque un 747 pour faire traverser l’Atlantique à une bande de touristes en goguette ou de financiers qui croient leur déplacement à New York de la plus haute importance.

En attendant, MDI triomphe, et crie victoire un peu partout. Il faut dire que le service marketing semble nettement plus efficace que le service technique… Tout comme le service “design”, qui n’arrête pas de concevoir de nouveaux modèles de carrosseries, sans doute pour masquer l’absence de moteurs opérationnels.

Quand je dis que MDI ressemble à une secte, lisez ce que le fameux “service communication” écrit à propos du “Salon de Genève”, qui vient de fermer ses portes, et où ils avaient un stand.

Le Salon International de l’Automobile à Genève est un véritable décathlon. Ce sont dix jours non-stop, et ce, dix heures par jour. Sur cette période, 800 marques ont pu présenter leurs produits à presque 700 000 visiteurs. Le Salon est un fourmillement incessant de personnes souvent venues de loin, par tous les moyens de transport possibles. Il est juste de dire que tous les stands ont été visités et quasiment pris d’assaut par le public; mais les quatre personnes qui se sont occupées du stand MDI ont fait un curieux rapport: de nombreux visiteurs arrivaient avec une lumière dans les yeux en disant: “Nous ne sommes venus que pour vous”.

Cet accueil, quelque peu inattendu, est gratifiant et réconfortant. Les autres remarques du public allaient aux véhicules et à leurs caractéristiques. Beaucoup de visiteurs venaient aussi dans le but d’acheter ou de réserver une voiture. Les statistiques du site www.mdi.lu ont littéralement explosé. Il y a eu jusqu’à 200 intentions d’achat par jour pendant le salon.

Désolé de contredire Monsieur MDI, mais les visiteurs qui arrivent avec une “Lumière dans les yeux”, tout comme les journalistes venus du monde entier à la recherche de sensationnel (sauf ceux qui sont spécialisés dans l’automobile, qui se marrent et n’ont de toute façon jamais pu essayer la bagnole) sont de doux naïfs qui s’enthousiasment d’un rêve, n’ont aucune connaissance du sujet, ne font pas la différence entre “air” et “air comprimé”, et enfin ignorent que ça fait des années que Guy Nègre s’obstine en vain à fabriquer un moteur dont tous les scientifiques prédisent qu’il n’arrivera jamais à fournir plus de 50 km d’autonomie dans le meilleur des cas.

Le “il y a eu jusqu’à 200 intentions d’achat par jour pendant le salon” est savoureux. MDI a plein (enfin, plein… Rappelons que Renault ou Peugeot vendent plusieurs centaines de milliers de voitures chaque mois…) de gogos clients potentiels, mais n’a rien à vendre !

Dans ces conditions, la promesse de mise en vente  du pod’yaourt en décembre 2009 tient évidemment de la farce, une fois de plus ! Lors de la diffusion de la video ci-dessus, la commercialisation était fixée à mars 2009… C’est pourtant facile à comprendre : la voiture à air comprimé sera perpétuellement en vente l’année prochaine !

Cela dit le filon est prometteur : personne n’a jamais vu Dieu (et pour cause !), cela n’empêche pas des milliards de fidèles d’attendre son retour depuis 2000 ans, tout en s’indignant contre ceux qui se moquent !

SuperNo

A propos de SuperNo

Ex-blogueur, râleur, ex-chômeur, gaucheur, photographeur, linuxeur et même geekeur à ses heures.

2 commentaires sur “Pétrole 1 – Air comprimé 0

  1. LomoberetLomoberet

    Mais si on a tous vu Dieu au moins trois fois dans notre vie, sauf qu’on ne sait ni ou, ni quand, ni qui c’était !
    En tout cas c’était pas Ratzinger ni Sarkozi parce que eux il s’en serait vanté !
    Et puis l’air comprimé, c’est au poil si on le comprime à la main !
    Et des carosseries à chier par terre et à se rouler dedans, t’as qu’à regarder autour de toi ! Vive le Tuning !

  2. Nemosus

    Deux ans après on en est toujours au même point (je passe sur les péripéties indiennes et suisses) : les thuriféraires encensent MDI, les sceptiques le sont de plus en plus.
    Mais personne n’a encore vu la voiture à air faire plus que quelques centaines de mètres de ronds sur un parking.

Les commentaires sont clos.