Angles morts : le quotidien d’un cycliste parisien pendant 1 an

angles-morts

Je circule au milieu de métaux lourds et de particules fines propulsés par des moteurs à explosion. Démuni de ceinture de sécurité, j’évite les pare-chocs et les angles morts. Ainsi débute la vidéo intitulée « Angles morts : le quotidien d’un cycliste parisien pendant 1 an ».

Le quotidien d’un cycliste parisien filmé pendant 1 an avec pour seul matériel une caméra pour modèle reduit…

A propos de Pim

Co-administrateur et traducteur pour Carfree France

5 commentaires sur “Angles morts : le quotidien d’un cycliste parisien pendant 1 an

  1. Gwendal

    BRAVO ! et Courage…

    Pour ma part, et afin d’augmenter mes chances de survie, je n’utilise jamais les pistes cyclables et suis opposé au contre-sens cyclable. Ce document tendrait à abonder dans ce sens, par des situations simples et claires.

    Partager la route et éviter d’ajouter des intersections supplémentaires est moins stressant.

  2. Cleripage

    Bravo pour ce reportage édifiant.
    Ce n’est pas seulement à Paris, mais dans toutes les villes de France.

    On veut mettre des caméras et des portiques électroniques dans les écoles, fouiller les élèves pour mois de violence et de plus de sécurité.
    Mes enfants n’ont pas de problèmes dans leurs établissements, mais à chaque fois qu’il vont dans la rue à pied ou en vélo ils risquent leur vie.
    Sans compter les maladies respiratoire qu’ils risquent d’attraper en respirant les saletés émises par les pots d’échappement.

    J’en conclu qu’il faudrait mettre des portiques à l’entrée des villes pour vérifier qu’aucun véhicule à moteur ne puisse entrer …. Ce serait certainement plus efficace pour la sécurité de tous.

  3. AntecAntec

    Cette vidéo est vraiment bien faite !
    Mais il ne faut pas oublier que c’est un condensé de tout ce que l’on peux rencontrer. Quand vous êtes en voiture vous vous faites doubler par des gens qui roulent en dehors des limitations, des feux grillés, des priorités oubliés…

    Ce qui est dangereux c’est que de plus en plus d’usagés de la route/rue oublient la courtoisie et les règles élémentaires de vie en communauté et le « chacun pour sa gueule » fini par l’emporter.

    Triste.

  4. MinouMinou

    à Antec,

    « Quand vous êtes en voiture vous vous faites doubler par des gens qui roulent en dehors des limitations, des feux grillés, des priorités oubliés… »

    Et alors? La voiture c’est laid, ça pue, ça détruit, c’est bruyant. Dans quelques dizaines d’années ou moins, elle sera considérée comme honteuse. Les automobilistes voudront faire disparaître la preuve qu’ils ont eu une voiture et un permis. Ou alors ils ne culpabiliseront même pas. Ils diront : « c’est la faute au destin, au progrès, on pouvait pas faire autrement »

    J’aimerai bien faire une vidéo sur le thème « comment faire chier les automobilistes ». Déplacer des barrières, des panneaux et des poubelles sur la route…des choses comme ça, mais je n’ai pas de complice pour me filmer…

    Pim, merci pour cette vidéo.
    Contre les automobilistes, tout est permis tant qu’on ne met personne en danger.

Les commentaires sont clos.