Les poids lourds de la politique

En autorisant la circulation de poids lourds de 44 tonnes transportant des matières alimentaires (au lieu de 40 tonnes actuellement), le Président Sarkozy donne un signal fort de sa politique en faveur du transport routier.

Cyclistes, tenez-bien votre droite! Les petites départementales vont souffrir des nouveaux monstres transportant maïs et betteraves.

Mais ce n’est qu’un début: les camions de 50 tonnes et de 25.50m de long sont déjà prêts à entrer en France!

Voir l’émission « C dans l’air » et les réserves de la Prévention Routière

Une politique à contre-courant du Grenelle de l’Environnement déjà plus qu’écorné au Salon de l’Agriculture: « Je voudrais dire un mot de toutes ces questions d’environnement, parce que là aussi ça commence à bien faire. Je crois à une agriculture durable. » (N.Sarkozy-6mars 2010).

Comme par hasard, le report de la taxe poids lourds est un autre signe donné à la profession du transport routier.

« Trop compliquée! » la taxe.

Pourtant, coté allemand du Rhin, cette taxe (LKW Maut) est en service depuis janvier 2005 pour les véhicules de plus de 12 tonnes.

Comment expliquer que ce qui a été possible en Allemagne ne le soit pas en France 5 ans après?

Source: http://velomaxou.sportblog.fr/

Vélomaxou

A propos de Vélomaxou

Cyclo-citoyen, cyclo-randonneur depuis 1976. Venant du cyclotourisme "la tête dans le guidon", je me dirige vers le déplacement doux de l'écocitoyen à Mulhouse, dans les Vosges, en Alsace et dans la Forêt Noire.

2 commentaires sur “Les poids lourds de la politique

  1. LomoberetLomoberet

    Les taxes, les taxes, vous n’avez que ce mot à la bouche !
    Réfléchissons un peu ensemble. Quelles sont les taxes que l’on peut faire appliquer si l’on est celui que l’on ne doit pas insulter (même sur INTERNET) sous peine d’être poursuivi en justice.
    Il y a trois sortes de taxes :
    – Les taxes qui font perdre de l’argent à mes amis (les riches) : surtout pas !
    – Les taxes qui me feront perdre des électeurs : Ben non !
    – Les taxes qui feraient plaisir à l’opposition : Surtout pas !
    Alors, que taxer ?

  2. Mikado

    Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve un prétexte !
    De tous les modes de transport, le mode routier est celui qui paye le moins ces coûts. C’est un mode de transport subventionné par l’ensemble des collectivités sous couvert de sécurité pour les habitants des communes traversées. De fait les rocades, déviations payées par les contribuables sont des subventions camouflées au transport routier qui devient plus rapide… Il faudra bien un jour cassé ce cercle vicieux d’autant qu’il s’accompagne d’un dumping social …
    Des taxes il faudra bien passer par là pour financer une politique de transport plus respectueuse de l’environnement …

Les commentaires sont clos.