Nous avons supprimé la voiture de notre vie

Merle, 2 ans, remplit consciencieusement ses moules en plastique dans le bac à sable. Joshua, 8 ans, fait des tours de piste en rollers. Quelques enfants jouent au ballon. Ça rit et ça crie. Aucun adulte à l’horizon. Ici, nul besoin de surveiller ses enfants pour s’assurer qu’il ne leur arrive rien : l’aire de jeux est au cœur du lotissement sans voitures du quartier de Klein Borstel, à Hambourg.

Les adultes n’ont qu’à jeter un coup d’œil par la fenêtre pour les voir. “Si on a autant d’espace, c’est uniquement parce qu’on n’a pas besoin de parkings”, explique Irene Altenmüller, 40 ans. Irene habite ici depuis octobre avec son mari et leurs deux enfants. La journaliste possède également un petit bout de jardin dans le potager commun du lotissement.

La station de tramway est à quelques minutes à pied. “On va au travail en tram. On se fait livrer les bouteilles, ainsi que les légumes et le pain, qui viennent d’une ferme biologique.” Pour Irene, c’est surtout pour les enfants que ce projet est formidable. “On peut aller partout à pied. On n’est pas obligé de prendre une voiture pour emmener les enfants voir leurs amis, et ils peuvent même aller tout seuls à l’école sans qu’on se fasse du souci.” Un système d’autopartage est prévu, en cas de besoin : la voiture partagée est garée sur une aire de stationnement proche.

Deuxième quartier sans voitures de Hambourg, cet ensemble de soixante logements a été construit l’année dernière. “Nous avons supprimé la voiture de notre vie”, raconte Stefanie Kieback, 49 ans, “ce qui aide beaucoup à ralentir la cadence.” On est plus libre de ses mouvements, affirme-t-elle, “et on fait davantage d’exercice”.

Source: www.courrierinternational.com
Photo: http://picasaweb.google.de/PassivhausHamburg/

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

19 commentaires sur “Nous avons supprimé la voiture de notre vie

  1. cycliste alcoolique

    Pff. le reve!
    Moi j’ai supprime la voiture voila quelques temps.
    Mais dans mon quotidien, je tiens la main de ma fille pour traverser la rue, j’angoisse quand nous partons en ballade a velo, a velo, je negocie avec des voitures demesuree pour me rendre a mon travail, – chirac – le bruit et les odeurs ne viennent pas de mes voisins mais bien des enclumes qui passent a vive allure devant chez moi. J’ai developpe une haine incroyable envers la societe automobile (je me fais peur des fois), envers ces seigneurs de la route pour qui la voiture et la TV sont leur vie.

  2. rémy

    bonsoir l’ Allemagne !
    une petite idée du niveau social des habitants de ce quartier ??
    ça m’interresse, parceque j’ai vu le même genre à Manhattan beach
    près de Los Angeles, c’était super, en effet, mais les salaires c’était aussi super, plus, plus !!!
    cycliste alcoolique tu fais parti de ces personnes qui me font peur sur ce site : j’ai dévelopé une haine ?? voiture et télé ??
    sans déconsidérer ton angoisse qui est réelle, prends un cachet !

  3. CarFree

    Sur la question du « niveau social », je l’attendais celle-là car c’est un grand classique: « l’habitat sans voitures, c’est pour les riches et pas pour les prolos obligés d’avoir une voiture et qui n’ont pas les moyens… »
    Au passage, il faut le redire car cela ne semble pas encore une évidence pour tout le monde: Ne pas avoir de voitures, c’est faire des économies!
    Mais surtout, il faut savoir qu’en règle générale, tous les projets d’habitat sans voitures reviennent en général moins chers que les autres car la question du stationnement voitures ne se pose pas et quand on connaît un peu la question, on sait que le prix des parkings voitures est énorme…
    Enfin, après avoir vu passé un bon nombre de projets de quartiers sans voitures ou de quartiers « pauvres en voitures » à l’étranger, je peux te dire qu’il s’agit dans quasiment tous les cas de quartiers mixtes (habitat locatif, accession à la propriété, logement social, logements étudiants et/ou pour personnes âgées, etc.)… On est très loin de l’image « quartier pour bobos friqués »…
    Et de manière générale, tous les écoquartiers (à la française), qui ont l’inconvénient à mon avis de ne pas être de réels quartiers sans voitures, sont aussi des projets qui reposent sur la mixité sociale et générationnelle.

  4. rémy

    la question peut se poser quand même, non ???
    moi le quartier que j’ai vu, désolé, mais les parkings juste à côté du quartier sans voitures, ce n’était que Porshe, Aston Martin, et
    autre gros V8, c’est tout, et je l’ai pas inventé.
    je ne voulais pas faire le coup du grand classique.
    et maintenant j’attend de voir des salariés à 1000 euros par mois
    habiter ce genre de quartier.

  5. CarFree

    Et ton quartier, il est situé où exactement, je veux dire un peu plus précisément que « manhatan beach »? Car, perso, je n’ai jamais entendu parlé de quartier sans voitures à cet endroit.

  6. rémy

    oui, bien sur, c’est deux ou trois rues, toutes en parallèles, qui de fait font un petit quartier très sympa ( et friqué ), sur la petite ville qui fait patie de la nébuleuse Los Angeles.
    cette ville c’est Manhattan beach, et ça touche l’aéroport de los angeles,
    un peu comme Venice Beach, mais de l’autre côté de l’aéroport, tu vois ??
    c’est au bord de la mer donc, avec un Pier
    c’est très artificiel en fait !

  7. cycliste alcoolique

    @Remy,

    Moi je t’aime bien par contre.

    Pas besoin de cachet:
    J’ai la haine envers la voiture, je la vomis, j’ai envie de lui chier dessus, de la bruler, de foutre des baffes aux p’tits cons qui ne s’arretent pour laisser traverser la poussette, qui pensent etre dans leur droit de traverser a toute allure un quartier avec des enfants, des familles. Que ces enfants sont contraints de rester chez eux, mais ne peuvent plus jouer tranquilement dans la rue sans le risque de se faire happer (8 pietons touches par une voiture tous les jours a Montreal). Envie qu’il y ait une penurie d’essence pour que ces pauvres merdes realisent que leur existence ne tient pas a grand chose, que leur confort (incluant la TV, la climatisation, leur piscine, etc..) est paye aux prix fort par le Sud.
    Non pas besoin de cachet, un petit tour a velo me remet le systeme endocrinien en ordre de marche, un peu de lecture me detend la machoire.

  8. remy

    un quartier normal ???
    si tu connais un tout petit peu les USA, tu dois donc savoir que trois rues en parallèles SANS voitures, c’est tout ce que tu veux sauf normal !!!!!!!
    en règle générale, c’est deux ou trois …….voitures devant CHAQUE maison !
    je veux juste faire participer de mon expérience, me  » chicane  » pas, quoi.

  9. URB

    « Envie qu’il y ait une penurie d’essence pour que ces pauvres merdes realisent que leur existence ne tient pas a grand chose, que leur confort (incluant la TV, la climatisation, leur piscine, etc..) est paye aux prix fort par le Sud. »

    Si seulement le pétrole ne servait qu’à ça.
    Halala

  10. CarFree

    Rémy, pour être honnête avec toi, je ne crois pas un mot de cette histoire de quartier sans voitures avec des « Porshe, Aston Martin, et autre gros V8 » dans le « parking d’à côté »… Quartier que tu es au passage incapable de situer précisément, à part nous dire que Manhattan Beach « touche l’aéroport de los angeles », ce qui est faux…
    En outre, une simple visite sur le site de la ville de Manhattan Beach révèle qu’aucun quartier sans voitures n’y existe, ce qui est somme toute étrange car un tel quartier serait une véritable attraction à Los Angeles…
    Pour info, il existe un seul quartier sans voitures sur l’ensemble du comté de Los Angeles, c’est Bimini Place, et c’est tellement exceptionnel pour cette ville que cela fait l’objet d’articles dans la presse mondiale, entre autres dans le journal Le Monde:
    http://carfree.fr/index.php/2008/04/28/bimini-place-un-ecovillage-sans-voitures-au-coeur-de-los-angeles/
    Enfin, s’il y en a un qui chicane ici, c’est bien toi. A partir d’un article sur un quartier sans voitures à Hambourg, tu cherches à instiller l’idée, sur la base d’informations erronées ou mensongères, que ce type de quartier est réservé aux riches, quand bien même tous les exemples connus montrent l’inverse…
    Pour finir, avant de parler de n’importe quoi, visites d’abord le site de Carfree Los Angeles qui t’apprendra plein de choses sur la vie sans voitures à LA…
    http://www.carfreela.com/

  11. cycliste alcoolique

    @URB:
    C’est un peu idiot ce genre de commentaire non? – pas la peine donner la liste, tu ne m’apprendras rien.

  12. cycliste alcolique

    URB:
    Au passage, je parlais d’une pénurie d’essence, pas de pétrole.
    Ha la la.

  13. Rémy

    et voilà : avant de parler de n’importe quoi …
    merci.
    j’y étais il y a 2 mois !!!!!!!!!!!!!!!
    Manhattan beach doit être en longeant la plage à 3/4 km de l’aéroport, ce qui, même si il ya un quartier entre les deux, ça se touche, tu joues sur les mots. Maintenant va sur google earth et regarde bien , disons de 8th street à la 15th street, et tu verras nombre de rues sans voitures.
    pourquoi me dénigrer ?? encore une fois, j’y étais !!!
    et si j’en parle , c’est que justement, j’en ai été le premier surpris !!
    et je ne cherche pas du tout à instiller quoi que ce soit, vous êtes parano ????
    il est interdit de poser certaines questions ??
    je vois simplement que la signataire de l’article est journaliste, et non
    femme de ménage, au smic horaire, sur la base de 28 h semaine, si possible seule avec ses enfants……
    mais je posais une question pour m’informer, faut pas voir malice partout
    je sais bien que je ne rentre pas dans vos belles cases bien établies,
    mais un peu de contradiction et/ou de questions, ça ne peut pas nuire au débat, que j’essaye toujours de garder correct, reconnais le.

  14. Yôm

    Plutôt que de sortir des références à la mords-moi-le-noeud où les habitants d’un quartier supposé sans voiture roulent en porsche (sic), pourquoi ne pas évoquer sa petite existence à titre de modeste exemple?
    Pour ma part, je suis infirmier à temps partiel et je gagnais 750€ par mois et vivais en concubinage lorsque que je décidais de me séparer de l’automobile.
    Puis ayant déménagé et vivant seul, j’ai travaillé plus pour gagner plus (1300€/mois), toujours à temps partiel.
    Je loge toujours à quelques centaines de mètres du lieu de travail (hôpital), dans une petite ville.
    Bien sûr, selon mes collègues, j’ai « de la chance » de pouvoir m’en séparer (de la cage en métal).
    Aucune d’entre elles ne vient régulièrement à vélo (supérieur à 1X/mois) au travail.
    Pourtant environ 40% des effectifs habitent entre 500m et 3Km du lieu de travail, 40% à moins de 8Km et 20% à plus de 20Km.
    En place de chance, je parlerai de préférence de « choix de vie » différent.
    Ex: accéder à la propriété, avoir une grosse bagnole toute neuve et toute chère,…
    Les toutes jeunes collègues se plaignent souvent de ne gagner « que » 1500€/mois (dont seulement 2 week-end chômés).
    Bonheur=pognon=consommation
    Les choix de vies se font en ce sens. La voiture étant l’objet de consommation et d’ostentation par excellence, qui voudra bien s’en passer?
    Quand on me dit que j’ai de la chance, je crois que c’est plutôt pour ne pas me dire « tu fais un peu pitié » et en même temps une façon de se déculpabiliser face à quelqu’un qui considère ouvertement que prendre sa voiture pour faire moins de 5Km est une aberration.

    Alors Rémy, il y a sûrement des bobos qui roulent à vélo et c’est clair que j’en suis un en comparaison avec les 80% d’habitants vivants au sud de cette planète.
    C’est d’ailleurs aussi pour leur éviter de devoir dépouiller leur sol de ses ressources naturelles pour survivre que j’essaie par l’abandon de l’auto de ne plus consommer idiotement du pétrole.
    Par contre à l’échelle de la société française ou occidentale, je ne suis pas un bobo. (n’oublions pas que dans bobo, il y a « bourgeois »; classe sociale remarquablement décrite par Monique Pinçon-Charlot dans « Sociologie de la bourgeoisie »)
    Et tout comme Cycliste Alcoolique, je hais les voitures autant que les TV.
    Leur usagers_par empathie et pour ne pas avoir à les haïr_sont des enfants totalement irresponsables jouant au grands.
    Ils en ont la carapace mais pas le comportement et surtout pas l’esprit.

  15. Gildas

    Là où je vis, à Nantes, c’est une Cité prêt du centre (15 mins à Pieds) construite dans les années 50 donc à l’époque il n’y avait pas beaucoup de voiture. Le tram passe juste en bas. Il y a environs 5 garages par immeubles (5 immeubles en tout). Les voitures sont garées dans les rues à sens uniques. Les places pour se garer manquent énormément alors les gens ne mettent sur trottoirs ce qui gène les piétons ou sur les pelouses qu’ils transforment en déserts. Les places sont gratuites à la limite du centre donc les riverains stagnent dessus parfois plusieurs jours. La journée ce sont les travailleurs qui utilisent ces places.
    J’ai choisi cet endroit car je n’ai pas de voiture mais ça serait tellement merveilleux que toutes ces rues soient libérées de toutes ces voitures.
    Les riverains qui ont une voire deux voitures sont en majorité contre le stationnement payant qui ferait de la place et sûrement contre ne plus pouvoir garer leur voiture ‘en bas’.
    Les zones piétonnes à Nantes ça existe mais c’est au cœur, là où il y a des bars et des magasins.
    Et pourtant, ça serait tellement plus chouette de pouvoir disposer de toute cette place pour autre chose que mettre des voitures dans cet endroit résidentiel.

  16. antec

    J’adore…

    Par contre je sais pas qui parle de pauvre/riches en voiture ou sans… ce que je vois dans mon village c’est des gens qui ont une voiture alors qu’ils sont à 3 km de leur travail, leur famille est dans les 10 kms a la ronde, un petit supermarché et des commerce à 2 km, la gare sncf à 15 km…

    Et voila, ils vont chercher leur pain en voiture, ils pestent parcqu’il n’y a pas de place juste devant, ils vont faire leur courses à la plus grande surface à 15 km et pestent parcque la 2×2 voies est en travaux depuis 1 mois…

    Certains sont au chomage, d’autres au smic (à l’usine Vico), d’autre aide à la maison de retraite, mais pourtant, il y a quasiment une voiture par habitant en age de conduire.

    Alors ceux qui disent que « les pauvres » ou « les gens » n’ont pas le choix de ne pas avoir de voiture je pense que c’est FAUX, mais c’est de la fainéantise et contre ça aussi j’ai envi de cracher.

    Non en fait ça sera contre les quad et moto du dimanche matin ! eux je ne leur dit même pas bonjour (insulte ultime !).

  17. CarFree

    Rémy, il se trouve que j’ai été voir sur Google Maps, pas de chance 😉
    Plus rigolo encore, il suffit de se balader dans le quartier que tu décris (de 8th street à la 15th street) à l »aide de Google Street View pour voir qu’il ne s’agit absolument pas d’un quartier sans voitures, bien au contraire! 🙂 Il y a des bagnoles partout et chaque maison semble avoir un immense garage ou même parfois deux…
    Et je te confirme bien au passage que Manhattan Beach ne touche pas l’aéroport de Los Angeles comme tu l’indiquais… mais la ville d’El Segundo, elle-même au sud de l’aéroport…
    Bref, l’incident est clos, mais à partir de maintenant je considère l’ensemble de tes propos comme assez peu fiables…

  18. cycliste alcoolique

    J’habite une petite rue de quartier du plateau Mont-Royal a Montreal.
    En quelques annees cette rue est devenue une piste de course pour automoblistes presses voulant eviter les grosses arteres. On fait de plus en plus des stops mous, quitte a mettre en danger les pietons qui traversent, on klaxonne, on s’engueule, accelere a fond, re-freine. L’automobliste ne regarde que les autres automoblistes, mais plus les pietons, enfants (il y a des ecoles juste a cote), cyclistes qui doivent vivrent tant bien que mal dans cette jungle moderne.
    Ce matin, en prenant mon cafe, j’entends une acceleration, un long freinage qui se termine par un gros bruit. Je vais vite au balcon pour voir si il n’y a pas de blesses. Deux voitures en plein milieu du croisement..deux « belles » boites de metal, un aodi quelchose noire apparement recente et un voiture americaine vulgaire (excusez mais je ne connais pas les modele). Le gars de l’audi, costard-cravate- sort de sa voiture pour constater les degats avant meme d’aller voir l’autre personne. Il commence a parler a son telephone accroche a son oreille, pour dire qu’il allait arriver en retard. Il n’est toujours pas alle parler a l’autre automobiliste, un jeune. Le gars de l’audi est apparement tres affecte de voir l’etat de sa voiture (tout le cote droit est enfonce)… Je vois moins bien les degats de l’autr evoiture. L’autre automobliste commence a engueuler costard-cravate qui apparement n’a pas respecter la priorite. Costard-cravate l’envoie chier car il est toujours au telephone. Les voitures bloquent le trafic. Des automobilistes coinces commencent a gueuler, a klaxonner. La tension monte. Le jeune me demande si j’avais ete temoin de l’accident. Je lui repond que non. Il me demande si il peux utiliser mon cellulaire, je lui reponds non (j’en ai pas de toute facon), je suis retourne a mes occupations matinales. La voiture c’est le guerre, je la leur laisse. Mais REMY – j’avoue avoir ressenti un certain plaisir en voyant ces voitures eventrees et la gueule desemparee de leur proprietaire.

Les commentaires sont clos.