Viens chez moi, j’habite sur le périph’ !

Le projet du futur quartier Gare-des-Mines-Fillettes, a été confié à l’architecte Christian Devillers annonce Le Parisien. Le premier quartier intercommunal, à cheval sur le dix-huitième arrondissement de Paris, et les villes de Saint-Denis et d’Aubervilliers, sera situé au-dessus du boulevard périphérique.

Le « projet consiste en la création d’un nouveau quartier mixte avec une part importante de logements. Sont également prévus des équipements publics, des activités et des commerces, dont une partie notable serait intégrée dans un « bâtiment pont » réalisé sur le périphérique. Au total, 22 hectares – 15,6 ha sur le 18e arrondissement – sont concernés par le protocole d’accord signé la semaine dernière entre Bertrand Delanoë, le maire de Paris, et Patrick Braouzec, président de Plaine Commune. Trois années d’études ont été nécessaires pour lancer ce quartier intercommunal, les travaux pourraient démarrer en 2010.


Dessin : F. Leclerc, architecte

Visite guidée :

L’échangeur de la Chapelle (Périphérique /A1, en rose) sera allégé et compacté, et très végétalisé : cela semble être la seule bonne nouvelle coté « air » : plus compacté, moins de distance à parcourir et donc d’émissions… et des végétaux qui devraient alléger l’air de quelques impuretés.

Le périphérique sera couvert sur plus de 200 m, au centre : une esplanade centrale de verdure. Avec un bâtiment-pont au dessus du périphérique : élément phare du projet, il accueillera des logements, un pôle commercial, des équipements publics et privés et les commerces exotiques du 18e. Évidement, la couverture du périphérique, sera un soulagement pour les yeux et les oreilles, mais elle ne permet pas de diminuer la pollution ! L’espace végétalisé central ne paraît pas idéalement placé pour purifier l’air.

Des zones résidentielles, en bleu : plus de 1500 logements, dont 40 % de logements sociaux, pour un total d’environ 4000 habitants Côté Paris, une nouvelle école et une nouvelle crèche seront construites (en rouge). Le projet prévoit une école et une crèche à Aubervilliers. Respire le périph’ ! qui s’émeut depuis sa création de l’existence d’une soixantaine d’établissements scolaires et d’une trentaine de stades dans des endroits hyper-pollués se demande comment il est encore possible de créer des habitations, des crèches et de rapprocher le stade du périphérique…

Le complexe sportif des Fillettes sera déplacé vers le nord (c’est à dire vers le périph’ !) et agrémenté de deux salles de sport. Une plaine de jeux d’environ 600 m2 , en accès libre, est prévue sur l’esplanade côté Seine-Saint-Denis et un terrain de grands jeux à Saint-Denis.

Ce nouveau quartier devrait générer près de 3500 emplois (création de 140000 m2 de bureaux et d’activités, les 2/3 sur Paris, en orange sur le plan). Paris et Plaine Commune ont prévu de développer des dispositifs communs pour inciter les opérateurs économiques du projet à recruter localement, en priorité des demandeurs d’emploi et des bénéficiaires du RMI.

Enfin, l’accessibilité sera renforcée par la prolongation du tramway T3 et un autre tramway, le Tram’Y, qui reliera Saint-Denis, Epinay et Villetaneuse à la future gare RER Eole-Evangile.

D’après le Parisien, tous les élus sont enthousiastes « Nous allons construire un nouveau quartier avec des logements, des bureaux ! » dit ainsi Pierre Mansat, l’adjoint (PC) de Bertrand Delanoë chargé des relations avec la banlieue. Certes le projet est beau et relie des territoires qui s’ignoraient jusque là mais quand parle-t-on des nuisances du périphérique: jamais, dans aucun article de presse… Dans le communiqué de la ville de Paris, les mots « air » et « pollution » n’apparaissent pas. Dans la délibération DU0921 du Conseil de Paris, on peut lire que le le développement durable et la qualité vie (dans le sens amélioration des dessertes et désenclavement du quartier) sont des objectifs communs à la Ville de Paris et à la communauté d’agglomération Plaine Commune . Rien sur les nuisances du périphérique, de l’échangeur, de l’A1…

Toutefois, un marché d’étude d’impact et de qualité de l’air d’un montant de 215.000 € TTC est prévu, mais on ne sait pas quelle sera l’utilisation des résultats de cette étude, largement prédictible au regard des informations déjà connues et publiques (voir site AIRPARIF et particulièrement l’étude sur la porte de Bagnolet).

D’ores et déjà, il est de notoriété publique que les normes en vigueur ne sont pas du tout respectées, que l’air est très pollué et que les personnes vivant à proximité du périph’ ont ou auront plus de problèmes de santé que la moyenne des franciliens (voir ici).

Alors, êtes vous prêt :

– à habiter à coté du périphérique ?
– à y acheter un appartement ?
– à y obtenir un logement social ?
– à envoyer vos enfants dans une de ces écoles ?
– à courir dans ce stade ?

La situation peut pourtant s’améliorer (voir comment ici),

Signez la pétition RESPIRE LE PERIPH’ ! pour que les élus bougent enfin pour diminuer la pollution, en cliquant ici.

http://respireleperiph.over-blog.com/

Sources :

http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=61271
http://www.mairie18.paris.fr/mairie18/jsp/site/Portal.jsp?document_id=15728&portlet_id=3885
http://www.plainecommune.fr/page/p-451/art_id-/
http://www.leparisien.fr/abo-seine-saint-denis/un-quartier-commun-au-dessus-du-periph-09-06-2010-956491.php

Fichiers en téléchargement

Présentation – Gare des Mines Fillettes – 1.79 Mo
Délibération – Gare Mines Fillettes – 0.16 Mo

Elodie Texier

A propos de Elodie Texier

Présidente de l’association RESPIRE LE PERIPH’ !

Un commentaire sur “Viens chez moi, j’habite sur le périph’ !

  1. Alain

    Les élus de tous bords sont d’une bêtise totale. A croire que dans leur cursus scolaires, il y avait une option: comme faire n’importe quoi pour polluer et bétonner le territoire »… Ils ont tous dus avoir 20/20 tant en théorie qu’en pratique!

Les commentaires sont clos.