Proposition de loi pour les cyclistes

Un grand nombre de députés UMP ont déposé une proposition de loi visant à l’obligation du port du casque pour les cyclistes. Ceci est récurrent chez nos parlementaires. Les associations cyclables françaises et internationales ont démontré depuis longtemps qu’une telle mesure, loin de régler le problème, ne fait que diminuer le nombre de cyclistes et augmenter l’insécurité routière. La solution n’est pas là mais dans la baisse des vitesses de pointe sur toutes nos routes pour tous les véhicules motorisés. Voici la réponse envoyée  à tous ces députés par Dominique Bied, responsable de la thématique transports urbains de personnes au sein de CAP21, parti politique dirigé par Corinne Lepage.

« J’attire votre attention que cette proposition trouvera sur votre chemin et vent debout toutes les associations de cyclistes français et européens, et ceci avec une détermination sans faille.

En voici les raisons:

Les traumatismes crâniens sont 5 à 10 fois plus nombreux chez les piétons et les automobilistes et leurs passagers. D’un strict point de vue santé et sécurité publique, si vous imposez cela, alors, il faut l’imposer aux automobilistes, à leurs passagers et à tous les piétons au titre de l’égalité de traitement juridique. Est-ce cela ce que vous appelez le vivre ensemble? Une carapace pour tous?

D’autre part, il est démontré par des études sérieuses que les pays qui ont voulu l’imposer ont perdu leurs usagers du vélo, ce qui a eu pour effet d’augmenter leur insécurité par baisse de l’usage, et le fait que les fabricants améliorent le design des casques ne change rien à cela.

Soyons sérieux, la seule manière d’améliorer la sécurité routière des piétons et cyclistes est de baisser la vitesse de pointe sur toutes les voiries afin de créer une culture globale de conduite apaisée.

En sus, dans nos villes et villages, les associations cyclistes françaises au travers de la fubicy et européennes au travers de l’ECF, appuyés par Monsieur vélo de l’état Hubert Peigné, ont mis en priorité numéro 1 la généralisation de la ville 30 au lieu de 50, le 50 devenant l’exception et non la règle. Ceci aura pour effet de faire baisser aussi l’usage des deux roues motorisés, 5 à 10 fois plus dangereux pour la sécurité sur nos voiries et nos routes. Nous appuierions cette mesure si vous la mettiez en proposition à la place de la vôtre. Vous dites que le nombre de victimes cyclistes augmente, c’est une contre vérité sur une longue période. Si vous enlevez le problème des angle morts, ce nombre diminue encore.

Souhaitant faire progresser une pensée transversale sur ce sujet. Pour information, les associations cyclistes conseillent le port du casque mais veulent qu’on en reste là. Les pays nordiques en sont un exemple.

J’en appelle à votre bon sens. »

Source: http://www.dominique-bied-cap21.com/

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

33 commentaires sur “Proposition de loi pour les cyclistes

  1. philippe

    De toutes façons, obligatoire ou pas, je porte toujours mon casque en vélo, même pour faire 1km A/R.

  2. Wombie

    A vélo, le casque n’est pas obligatoire, il est juste indispensable… mais si on doit le porter en été sur les chemins de halage, autant y aller en enclume.

  3. stefanopoulos

    Comme le dit très bien cet article, le casque est surtout indispensable à pied et en voiture, eu égard au pourcentage de risque de subir un traumatisme crânien.

    On peut toujours dire que tous les cyclistes qui sont tombés sur la tête avec un casque étaient contents d’en avoir un. Mais dans ce cas, il faut rajouter que tous les piétons et automobilistes blessés à la tête ont du regretter de ne pas en porter un… Faut-il pour autant imposer le casque au volant et sur le trottoir ?

    En gros, jusqu’où doit aller le principe de précaution ? Ou plutôt le principe de prévention pour causer français :o)

    Enfin, l’une des protections du cycliste est précisément de ne pas en avoir. Sa vulnérabilité le protège. Un cycliste casqué se sent plus sûr de lui et peut prendre plus de risques. Un automobiliste qui voit un cycliste casqué se rend également moins compte de sa vulnérabilité et prendra moins de précaution. A l’inverse, on respecte les piétons parce qu’ils ne sont pas carapaçonnés.

    Le casque doit rester un choix. Dans le milieu cycliste, c’est un sujet de discussion, mais pas de discorde. Dans le microcosme politique qui ne pratique pas le vélo au quotidien et ne connaît donc pas le sujet, c’est une autre histoire…

  4. Gari

    Le casque à vélo est peut-être indispensable dans certaines conditions… Mais pas dans toutes !
    Parce que partant de là, on peut aussi dire que le casque est indispensable à pied : après tout, on peut aussi se faire dégommer en traverser la rue…
    Voire trébucher et tomber la tête la première contre une bordure de trottoir…

  5. Navello

    L’atout essentiel du vélo comme mode de déplacement est sa praticité et sa facilité d’utilisation. On peut aller faire une course presque « les mains dans les poches » (c’est une image, ne lâchez pas le guidon). Contraindre les cyclistes à porter un casque, voire des gants, encombre l’utilisateur et le rapproche du cyclomotoriste. S’il faut porter un casque, pourquoi s’embêter à pédaler ? Autant prendre un 2 roues motorisé…

  6. remy

    Bonsoir.
    Déjà, je pense que quelqu’un de sérieux porte un casque à vélo.
    de plus, je suis sur que les opposants à cette loi sont les premiers à mettre un casque à leurs gamins qui font du vélo !
    il y t’il un âge ou le tête est plus solide ??
    pour finir, cela me fait penser aux débats sans fin, dans les années 1970,
    ou l’Etat a imposé le port du casque pour les cyclomoteurs :c’était, déjà, les mêmes arguments : pourquoi nous et pas les autres ? l’industrie du cyclomoteur ( à l’époque quasi à 100 % pour Peugeot et Motobécane ) allait mourrir du fait de la désertion des pratiquants, etc, etc !
    en 2010, qui remettrait en cause le port du casque pour les cyclomotoristes ??
    Mais par principe, je suis contre une obligation, avec répression à la clé !
    bonne soirée

  7. CarFree

    Encore un jugement à l’emporte-pièce! Si je comprends bien, je ne porte pas de casque, donc je ne suis pas « sérieux », comme des millions de cyclistes qui ne portent pas de casque…
    Je pense que le problème n’est pas là, comme le dit l’auteur de la lettre aux députés, le vrai problème c’est la vitesse de pointe des véhicules motorisés. Et ce problème sera bientôt résolu quand la vitesse en ville sera limitée à 30 km/h (avec en plus des zones à 20)… 🙂

  8. revilio

    en plus du casque intégral il faudra :des gants ,un blouson ,des bottes…un arceau de sécurité avec ceinture et airbag…ya plus qu à généraliser la pratique de la voiture à pédales …tout le monde y trouvera son compte et ce sera le meilleur des mondes…

  9. LomoberetLomoberet

    L’industrie du cyclomoteur, elle en est presque morte, mais au profit de l’industrie des étrons à roulette !
    En tout cas, le SOLEX en est mort de manière foudroyante et l’industrie française des cyclomoteurs ne s’en est pas vraiment remis !
    Quant à croire que le casque a sauvé beaucoup de vies, c’est un lieu commun qui n’a jamais été prouvé de manière scientifique !

  10. remy

    Carfree, tout de suite !!
    je n’ai pas dis que tu n’étais pas sérieux, enfin.
    ce n’est pas à l’emporte pièce, d’aiileurs, comme d’habitude je ne suis pas favorable à une obligation.
    mais reconnais que si une voiture ( même à 20 km/h), ou toi tout seul tu tombes la tête sur le bord d’un trottoir, tu verras bien !
    à vélo tu prends de vitesse, tu es en équilibre, la chute ce n’est pas que pour l’autre, c’est tout ce que je dis !

  11. CarFree

    Non, ce n’est pas « tout ce que tu dis »… Tu dis aussi: « je pense que quelqu’un de sérieux porte un casque à vélo ». Donc, je ne suis pas « sérieux »…

    Pour le reste, tout le monde peut se faire mal dans n’importe quelle situation… donc tu ne prouves rien. Comme le dit l’auteur de la lettre, « Les traumatismes crâniens sont 5 à 10 fois plus nombreux chez les piétons et les automobilistes et leurs passagers »…
    Imposons-donc le casque aux piétons et aux automobilistes !
    http://carfree.fr/index.php/2009/11/03/un-casque-obligatoire-pour-les-automobilistes/

  12. CarFree

    Réponse aux deux questions: Franchement, non! Mais faut assumer tes conneries et ne pas faire la vierge effarouchée quand dans un premier temps on traite les cyclistes sans casque de « pas sérieux »…
    Perso, c’est ton analyse que je ne trouve pas « sérieuse »… 🙂

  13. Raghnarok

    Le problème est que si on tombe tout seul en vélo, le choc à la tête est très improbable… (A moins de foncer contre un mur)

  14. Aavélo

    Petite statistique maison.
    Depuis que je fais du vélo (je suis un cycliste urbain quotidien, 40 ans) je chute 1 à 2 foi s par an, pour cause de verglas, accrochage avec voiture, inattention etc…
    Je me suis fait mal: aux genoux, aux hanches, aux cuisses, aux coudes, aux poignets, aux paumes, je suis tombé à plat dos et j’ai fait plusieurs soleils autour du guidon.
    Et je me suis fait une (1) fois mal à la tête.
    A 7 ans.
    Au menton.
    J’avais perdu la roue avant du vélo.
    J’ai encore la cicatrice.
    Sûr qu’un casque m’aurait été utile… un casque intégral!
    Et puis aussi un vélo en bon état, des genouillères, Coudiéres, Protège-poignet, Protège-tibia, ceinture de contention etc..
    En bref, au cour de ma vie je n’ai JAMAIS eu l’usage d’un casque à vélo et j’espère bien que cela va durer encore longtemps.
    Arrêtons là tout catastrophisme, Non à ce projet de loi idiot dont le fondement est purement démagogique: « les cyclistes nous font chier, faisons les chier en retour! »

  15. Navello

    Chacun agit en fonction de sa conscience, casque ou pas casque, mais arrêtons d’imposer, on est tous d’accord là-dessus, non ?

  16. Rémy

    mon analyse est très sérieuse : exactement les mêmes arguments étaient développés dans les années 1970 quand le casque a été rendu obligatoire pour les cyclomotoristes.
    Et aussi avant quand ça a été obligatoire pour les motos.
    l’histoire est un éternel recommencement !
    donc si je te suis bien Carfree et d’autres, cessons de le rendre obligatoire aux motos et cyclos, non ???
    un motard sera moins en danger sans casque car il se sentira vulnérable, c’est ce qui est écrit plus haut ( Stefanopoulos ).
    Au passage, vous remarquerez comme c’est sympa d’avoir sur le dos un  » groupe  » qui subitement, mais sans rien connaitre au sujet, s’occupe du dit sujet, en voulant bien sur imposer ses vues …
    c’est pas agréable, hein ??
    vous êtes comme tout le monde : vous avez vos habitudes, vos façons de faire, et dès que la Société se penche sur votre pratique, vous hurlez au loup, touchez pas à ma liberté !
    de plus, vous pronnez sans cesse le principe de précaution, mais là, curieusement, il est ou ????
    sinon, je suis avec vous, je suis contre les obligations de toutes natures.

  17. CarFree

    Tu fais semblant de ne pas comprendre? On défend au contraire le principe de précaution en expliquant que plus il y aura de cyclistes et moins il y aura d’accidents (ce qui se passe dans les pays du Nord), et dans ce cadre, l’obligation du casque ne va pas dans le bon sens car elle freinerait l’usage du vélo. Egalement, cela a déjà été dit mais le vélo n’est pas comparable aux motos (je pense qu’il y a une légère différence de vitesse de pointe…): ce qui s’applique donc aux motos n’a pas forcément à s’appliquer aux vélos… Enfin, perso, je ne défends pas « ma liberté » de rouler sans casque, je pense que l’obligation du casque irait dans le mauvais sens pour la pratique du vélo et… pour la sécurité routière.

  18. UMP = Unis pour emMerder les Pédaleurs

    Je vois dans ce projet de loi une pure et simple brimade contre les cyclistes considérés comme des « écolos » par bon nombre de ces (vieux) députés UMP, qui, bien sûr, ne mettent jamais les fesses sur une selle de vélo pour leurs déplacements quotidiens, puisqu’ils ont tous une voiture, et qui n’utilisent d’ailleurs JAMAIS le vélo (je vous préviens tout de suite : les démentis vont tarder !). Cette brimade s’inscrit dans la droite ligne des propos récemment tenus par Kivousavé (« L’écologie, ça commence à bien faire ») et vise à emmerder au maximum les cyclistes, sans doute considérés par ces (vieux) députés UMP comme des « écolos ». Quant à savoir ce qu’est un « écolo » pour un (vieux) député UMP, j’imagine que ça doit ressembler à un jeune, barbu (pardon, Mesdames !), portant jean, casquette américaine, chaussures pas en cuir, blouson, jamais en costard-cravate, etc. et, SURTOUT, ne possédant pas de voiture, ce qui, pour un (vieux) député UMP ayant les fesses vissées depuis de nombreuses années dans un siège de limousine, constitue le comble de la pensée déviante et, autant le dire, ma chèèèèèèèère, de l’anarchisme le plus débridé. Ces (vieux) députés UMP connaissent tout à fait les arguments mis en avant par les associations de cyclistes (qui, eux, utilisent le vélo chaque jour et en connaissent les contraintes), savent tout à fait que nos voisins belges et hollandais, qui font cent fois plus de vélo au quotidien que les Français, ne portent pas le casque, mais qu’importe. Ce qui compte, c’est de casser les pieds aux cyclistes (qui, pour la plupart sans doute, ne font pas partie de leur électorat) en les gênant le plus possible. Quand ils seront parvenus à leurs fins et que nous devrons nous harnacher comme des chevaliers du Moyen-Âge avant d’enfourcher le vélo, que beaucoup auront de ce fait renoncé et se seront remis à la voiture, nos (vieux) députés UMP pourront s’auto et s’entre-congratuler en gobant leurs petits fours après avoir transformé tous ces cyclistes déviants en caisseux, oui, ma chèèèèèèèèère : ils auront fait du bon travail.

    [J’ajoute que, n’ayant pas de voiture, réalisant mes déplacements quotidiens à vélo urbain, et également cyclosportif, je ne porte JAMAIS le casque pour mes déplacements urbains, alors que je le porte TOUJOURS lorsque je roule en groupe à vitesse plus élevée, car le danger est nettement supérieur. Question pratique, Messieurs les (vieux) députés UMP qui ne connaissez rien à l’utilisation quotidienne du vélo : en ville, une fois mon vélo accroché à un arceau, qu’est-ce que je ferais du casque si j’en avais un ? Je l’accrocherais où, comment ? Je vous donne la réponse : nulle part, car il est impossible d’accrocher un casque de manière sécurisée (voilà un argument qui vous plaira sans doute : la sécurité). Conséquence : je me le fais voler à chaque fois. Si vous votez ce projet de loi, les factures d’achat de (nombreux) casques, je pourrai vous les présenter pour remboursement ?]

  19. Tassin

    Z’ont pas autre chose à foutre les flics que d’arrêter les cyclistes sans casque?
    Rien de mieux pour tuer dans l’œuf le vélo-taf que d’imposer le casque obligatoire.

  20. Pim

    Il me semble que les députés PS roulent dans les mêmes gammes de houatures que les députés UMP.
    Sinon évidemment contre l’obligation du port du casque, pour toutes les bonnes raisons clairement évoquées ci-dessus.

  21. Titoeuf

    Cycliste urbain depuis une quinzaine d’années, je ne me déplace pas casqué. Ce n’est pas dogmatique. En ville, la vitesse moyenne des autos, TC et vélo est la même environ 16 km/h. A cette vitesse là, les éventuels chocs ne sont pas trop traumatisants (s’ils ne sont pas frontaux). Je préfère garder le sentiment de liberté que procure le vélo en milieux urbain que de devoir m’arnacher pour enfourcher ma mouture. De plus, il me semble que si le port du casque devenait obligatoire se serait encore au cycliste à faire des efforts. Ce serait déresponsabiliser encore davantage l’automobiliste. Et puis aprés le casque il faudra rendre obligatoire le gilet fluo pour que les bagnolards nous voient encore mieux et comme cela ne sera pas suffisant , nous devrons rouler phare allumé puis ultime étape avec un girophare sur le casque.
    Plus sérieusement demandons que soit respecter le principe de prudence quand on conduit une automobile.

  22. UMP = Unis pour emMerder les Pédaleurs

    Pour continuer la liste de Titoeuf : et des coudières, et des genouillères, et des lunettes de sécurité, et des chaussures de sécurité, et des gants, et des protège-dents, etc..
    Et, pourquoi pas, quatre roues, puisque la TOTALITE des chutes à vélo est due à une perte d’équilibre. Et, pourquoi pas, un moteur, puisque le vélo à 4 roues sera devenu trop lourd. Et, bien sûr, aussi, un toit encore plus protecteur pour la tête, et bien sûr, aussi, une ceinture de sécurité pour éviter d’être éjecté du vélo.
    Quand les cyclistes seront ainsi transformés en automobilistes, les députés UMP auront fait du bon boulot pour le lobby bagnolo-pétrolier et pourront se décerner un satisfecit (et, pourquoi pas, se voter une augmentation).
    Si les députés UMP imposent le port du casque aux cyclistes (ce qui serait ridicule, mais, somme toute, les députés UMP, depuis quelque temps, ont pris l’habitude de voter des lois ridicules), ils doivent l’imposer aux piétons (nombreux traumatismes crâniens en cas d’accident) et aux automobilistes (idem). Après tout, les pilotes de rallye portent un casque dans la voiture : c’est bien que ça doit servir à quelque chose, non ?

  23. manu

    Je ne vois qu’une solution: interdire de tout ce qui est dangereux à commencer par les automobilistes.
    Sérieusement ceux qui veulent obliger les cyclistes à porter un casque doivent être les même que ceux qui pondent les plans des pistes cyclables. A savoir des gens qui ne font jamais de vélo.

  24. Unis pour emMerder les Pédaleurs

    @ Manu.

    Pile-poil, évidemment. Ce qui intéresse les maires/nos députés UMP-maires à leurs heures, ce sont les statistiques de kilomètres cumulés de pistes cyclables dans leur commune. Ils « claquent » une bande blanche à droite de la chaussée, le logo d’un vélo (en vert, de préférence, allez savoir pourquoi) et, roulez jeunesse, c’est une « piste cyclable » (pleine de gravillons et de morceaux de verre soigneusement pilés par les pneus des bagnoles, donc impraticables pour les cyclistes). De toute façon, qu’elles soient impraticables, ils s’en fichent, puisque, comme vous le dites, ils ne mettent jamais les fesses sur un vélo. Mais chaque maire sera fier de déclarer : « J’ai x kilomètres de pistes cyclables dans ma ville ». CQFD.

  25. Yefka

    « Les traumatismes crâniens sont 5 à 10 fois plus nombreux chez les piétons et les automobilistes et leurs passagers »…
    Ce qui serait intéressant c’est surtout ramené au nombre de kilomètres parcourus.

    Concernant un éventuel projet de loi, je n’aime pas non plus les obligations, et il est vrai que les réactions étaient similaires dans les années 70 concernant le port de casque à 2RM.
    Cependant au regard de la protection que cela accorde ca reste une contrainte mineure, la plupart des vélocyclistes parisiens semble d’ailleurs avoir adopté le casque.

    Pour avoir pris de sacré gamelles a vélo ou roller étant plus jeune, je me dis que ca n’est finalement pas si con de se balader avec un casque et des gants (ben oui les mains c’est quand meme super important). Une chute meme a 20km/h peut s’avérer catastrophique, et une facture ouverte du poignet ca ne guérit pas tres bien.

  26. Pim

    moi je me dis que c’est ptet pas si con d’enlever les voitures de la ville et les 2RM pour protéger les piétons et arriver à une situation ridicule où tout le monde se baladerait en costume de sumo sous prétexte qu’un débile motorisé peut débouler à toute blinde n’importe quand n’importe comment!

  27. ECO

    Pour protéger les cyclistes il faut avant rappeler aux conducteurs d’engins motorisés que ces véhicules sont dangereux. Pourquoi le code de la route a t’il été inventé? C’est uniquement pour mettre des règles et éviter des accidents. Ce même code de la route devrait être repassé régulièrement. J’en prend pour preuve cet automobiliste arrêté au feu et qui m’a insulté parce que je m’étais mis devant lui dans le « sas vélo »…peut être ne connait il pas le code de la route!

  28. Moa

    « Les traumatismes crâniens sont 5 à 10 fois plus nombreux chez les piétons et les automobilistes et leurs passagers »…
    Yefka
    « Ce qui serait intéressant c’est surtout ramené au nombre de kilomètres parcourus. »

    ah oui?

    Non.

    On parcours plus de kilomètres avec un diesel qu’avec un vélo (par exemple).
    Par contre, le cycliste utilisera plus le train pour les longues distances ; ceci dit on peut aussi comptabiliser les traumatismes craniens qu’il aurait subis dans les trains).

    De plus, en vélo, on s’organise généralement pour faire moins de kilomètres pour les mêmes activités (exemple, les courses à l’épicerie du coin au lieu de l’hypermarché de banlieue… oui, je sais les gens ont pas le choix tout ça…)

    Donc tenir compte de la distance faussera les statistiques artificiellement au profit de celui qui parcours plus de kilomètres (bagnolasse puis bagnole puis bagnolette puis bagnoulitoune puis vélo puis piéton…..)

    Ce qui est intéressant c’est bien de mesurer la proportion des traumatismes craniens sur le total des accidents par catégorie (/ bagnole, puis par vélo puis …etc).

    Ca tombe bien c’est ce qui est mesuré.

    C’est dur de s’en sortir hein? on l’aime tellement sa machine à pétrole (autrement dit sa pétrolette) qu’on est subjectif sans s’en rendre compte (pour ceratins, une majorité selon moi), et en ayant parfaitement conscience de sa mauvaise foi pour d’autres.

  29. Yefka

    « Ce qui serait intéressant c’est surtout ramené au nombre de kilomètres parcourus. »

    Et ramené au nombre de véhicule en circulation cela ne te convient pas non plus ?

    Sinon : wikipedia :
    – On a pu constater un lien direct entre la fréquence des accidents impliquant un tiers et la proportion des déplacements urbains effectués à vélo : plus les cyclistes sont nombreux, moins les accidents (par cyclistes) sont nombreux et moins ils sont graves. Réciproquement, lorsque le nombre de cyclistes diminue, il apparaît un seuil en dessous duquel le risque d’accident avec un tiers (généralement motorisé) augmente significativement, ainsi que la gravité des blessures.

    mais aussi:
    – d’après une étude danoise (noté [réf. insuffisante] il est vrai), 81 % des accidents de vélo (dont les chutes en premier lieu) ont lieu sans tiers. Ces accidents sont le plus souvent responsables de lésions de la tête et des bras, et occasionnent plus de fractures et de plaies ouvertes que les autres accidents ;

    ansi que :
    – Les traumatismes crâniens sont la cause de plus de 66 % des décès dans les accidents de vélo (…)

    Meme si on peut mettre en doute les statistiques fournies sur wikipedia, et sans qu’il soit necessaire de tomber dans le catastrophisme et la paranoia (cela reste tres faible au regard de la population vélocycliste), ces chiffres sont intéressants.

    Pour ma part je n’ai jamais mis de casque en roller (c’est sans doute une erreur), en revanche j’ai toujours mis au minimum les protections des poignets (les mains, c’est mon outil de travaill principal avec mes yeux).

    J’ai trouvé aussi ceci sur le sujet :
    http://www.ecologie-urbaine.org/Statistiques-sur-les-accidents.html

  30. Moa

    Yefka :
    « Ce qui serait intéressant c’est surtout ramené au nombre de kilomètres parcourus. »
    « Et ramené au nombre de véhicule en circulation cela ne te convient pas non plus ? »

    Que les choses soient claires, il ne s’agit pas de savoir si cela ME convient ou non. Cela ne convient pas, c’est ainsi.

    Je te rappelle qu’il s’agit d’un projet de loi visant à rendre obligatoire le casque pour les cyclistes UNIQUEMENT. Pas pour les passagers des automobiles ni pour les piétons ni pour les rollers ni les trotinettes.

    La seule stat parlante c’est donc de recenser tous les accidentés :
    – passagers d’une automobile et de voir combien de fois ils ont pris un coup sur la caboche
    – cyclicstes et de voir combien de fois ils ont pris un coup sur la caboche
    – piétons et de voir combien de fois ils ont pris un coup sur la caboche

    Si l’on considère qu’il faut un casque pour les cyclistes, il le faut aussi pour les automobilistes ou les piétons. C’est ainsi…. mais ce ne sera pas ainsi bien sûr car ne révons tot ou tard, le casque sera obligatoire pour les cylclistes uniquement.

    Peu importe le nombre d’accidents, le nbre de kilomètre parcouru par jour ou par an ou bien si l’accident a été provoqué par tata Denise ou un ouragan. Peu importe l’enquete Danoise, les 66% de mort dû à cause d’un coup sur la caboche, etc… tout ça est intéressant, cela me semble même évident pour la plupart des chiffres que tu annonces mais ne remet aucunement en cause la débilité de faire porter le chapeau (casque) aux cyclistes.

    Pour ma part, je porte pas le casque en vélo… ça oblige aux automobilistes de faire gaffe quand ils me doublent.

    Mais la prochaine fois que je monterai en bagnole, je le mettrai ! AHAHAH

Les commentaires sont clos.