Créons nous-mêmes les aménagements cyclables

Le collectif Pour une ville sans voiture a tracé et inauguré le 26 octobre 2010 un aménagement cyclable sur « l’autoroute » Garibaldi, en plein centre de Lyon.

Six voies par endroit, des automobilistes qui se croient sur un circuit de formule 1, des trémies inaccessibles aux humains non cuirassés : la rue Garibaldi est une autoroute en plein centre ville, un symbole de l’empire de la bagnole pour laquelle on a sacrifié tout un quartier.

Le réaménagement de la rue, promis par Gérard Collomb depuis 2001, ne verra pas le jour avant 2014. Pendant ce temps, les cyclistes n’ont qu’à se débrouiller avec des chemins de traverse ou risquer leur vie au milieu des bolides.

Mais croyez-vous vraiment qu’à partir de 2014, on débarrassera enfin ce quartier de la bagnole qui l’asphyxie ? Pensez-vous ! Le Grand Lyon, dans un immense courage politique, prévoit simplement de réduire la rue Garibaldi à trois voies automobiles et de faire passer la part de la voiture dans les déplacements de 43 % à 38% dans le quartier de la Part Dieu… Quelle ambition ! Quant à la part modale des cyclistes et des piétons, elle n’est même pas prévue.

Le Grand Lyon prétend qu’il faut  » répondre aux besoins d’accessibilité automobile pour le fonctionnement et l’attractivité de la ville et en particulier d’un quartier d’affaires tel que la Part Dieu.  » C’est marrant, on double le centre commercial, on construit des tours de bureaux et ensuite on découvre soudain les » besoins  » d’accessibilité, comme s’il s’agissait de besoins naturels. Non, la ville, ça se crée, ça se décide, et en l’occurrence l’équipe de Gérard Collomb a décidé de la livrer pieds et mains liés à la voiture. Le pic de pétrole ? La pollution ? Le changement climatique ? Jamais entendu parler ? C’est bizarre, on ne doit pas avoir les mêmes sources d’information.

Ne pouvant pas compter sur les pouvoirs publics, nous devons créer nous-mêmes les aménagements dont nous avons besoin pour une ville durable et respirable. C’est pourquoi, dans la nuit du 26 octobre 2010, nous avons peint une voie cyclable sur Garibaldi.

Source:  http://sansvoitures.free.fr/actions/piste_cyclable_garibaldi_lyon.htm

CVV

A propos de CVV

Collectif lyonnais "Pour une ville sans voitures"

11 commentaires sur “Créons nous-mêmes les aménagements cyclables

  1. APC

    En tout cas, ça à l’air de marcher : les automobilistes sont tous décalés au milieu ou sur la gauche.

  2. LEGEOGRAPHE

    Une autoroute en plein centre-ville ? Moi, j’en connais, de tels axes, dans Clermont-Ferrand, et c’est déguisé car ça n’en porte même pas le nom ; en outre, c’est un axe qui arrive juste devant les facultés du centre-ville et c’est et ça restera INTERDIT aux vélos. Bel exemple de ghetto de la rapidité…

  3. stefanopoulos

    @ LeGéographe
    Tu sais ce qu’il te reste à faire…
    A vos pinceaux les Clermontois ! (et à vos appareils photos aussi).
    A quand le résumé sur Carfree ?
    Geia sas.

  4. FUBNicolas

    Je voulais savoir si quelqu’un parmi vous pouvait m’aider sur cette question : où trouver le nombre de km de pistes cyclables par habitant pour des grandes villes françaises et européennes ?

    Merci beaucoup

Les commentaires sont clos.