Debout les bouses !

La modernité a accouché de bouses. Des larves, mollusques, embryons d’humains incapables de se mouvoir par eux-mêmes. Des infirmes qui ne peuvent se passer de poussettes motorisées pour se déplacer. Pour aller chercher le pain à 500 mètres de chez soi, il faut une tonne cinq de métal, des guerres du pétrole, des esclaves, des Etats techniciens et leurs rouleaux compresseurs qui déroulent des tapis d’asphalte devant le capot… Pitoyables nourrissons.

Résultat : l’homme moderne est devenu une loque, « aliéné par les multiples prothèses technologiques dont il s’est entouré » (1). Les corps s’avachissent. Le surpoids ne cesse de battre des niveaux historiques dans nos sociétés d’abondance. Les abdominaux ramollissent, les pectoraux tombent, ça ballotte, ça s’essouffle, ça rougit après avoir gravi trois marches. Le cul dans un fauteuil derrière le volant, le cul dans un fauteuil derrière le bureau, le cul dans un fauteuil derrière de la bouffe industrielle, le cul dans un fauteuil derrière l’écran décérébrant, on n’arque plus.

Et les autorités sanitaires s’alarment. « L’inactivité physique constitue l’un des principaux facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires, de cancer, de diabète et favorise la prise de poids et l’ostéoporose. » (2)  Et c’est à l’institution médicale de prendre en charge les corps délabrés. Face aux conséquences sanitaires dramatiques d’une telle inactivité, d’un tel niveau de sédentarité, l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) alerte : faudrait au moins se bouger le derche 30 minutes par jour.

En ce moment, L’INPES essaie donc de promouvoir l’activité physique, avec un programme intitulé « bouger 30 minutes par jour, c’est facile ! » (voir publicités). Les occidentaux ne savent tellement plus se servir de leurs jambes qu’il faut les prendre par la main pour leur dire comment mettre un pied devant l’autre : par exemple aller à l’école à pied, faire les courses à vélo, jardiner, prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur.

En fait, juste se lever. Et laisser sa bagnole. Car la moitié des trajets effectués par les hommautos ne dépassent pas trois kilomètres (3)…

Source: http://pedaleurop.over-blog.com/article-debout-les-bouses-61967550.html

(1) Simon Charbonneau, « Debout les corps », La Décroissance n° 26, avril 2005.

(2) Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES)

(3) Source : Ademe

Pierre Thiesset

A propos de Pierre Thiesset

Journaliste et écrivain français, auteur du blog "L'Europe du Nord à vélo"

31 commentaires sur “Debout les bouses !

  1. PIM

    Un article que j’apprécie, tout simplement!
    C’est vrai qu’à y penser, devoir faire de la pub pour dire « sortez vous les doigts du cul », c’est quand même pathétique. Ceci dit, je préfère voir une telle pub (meme si c’est de « l’écologie bisounours ») plutot qu’une pub pour un telephone portable, ou pire, un bagnole…. Je trouve ca beaucoup moins agressif.

  2. CarFree

    Cette campagne, qui a du coûter bonbon vu comment elle est diffusée, est de mon point de vue complétement inutile. Elle est affichée principalement dans les gares ou sur les trottoirs et donc visible essentiellement par celles et ceux qui se « bougent déjà » (usagers des transports collectifs, piétons) et pas par les automobilistes vers qui pourtant elle est initialement dirigée… En outre, même sur les panneaux Decaux en ville, elle est difficilement visible par des automobilistes en mouvement: sa forme graphique, le fait qu’il y ait beaucoup de texte à lire, la taille du texte, etc. font que même les automobilistes qui passeraient à côté ne pourraient pas vraiment saisir le sens du message… Bilan, les pouvoirs publics se donnent bonne conscience (« voyez combien on a mis de fric dans cette affaire! ») pour un résultat sans doute proche du néant…

  3. Le cycliste intraitableVélops

    Le deuxième paragraphe me rappelle le paquebot spatial de Wall-E, où les humains sont réfugiés pour fuire la pollution terrestre et vivent dans un paradis artificiel géré par une espèce de « World Company » où ils passent leur temps à se déplacer sur leurs sièges confortables. Film à voir et revoir, pour ceux qui ne veulent pas perdre espoir.

  4. apanivore

    Comment ça se fait que je suis pas encore tombé sur ton blog Pierre ?! Il est vraiment bien !

    Le voyage à l’origine de ton blog correspond à peu de chose près à ce que j’aimerais faire cette année, mais en1 seul mois, en croisant vélo/train/ferry et avec une bonne organisation c’est peut-être faisable.

    Pour revenir au sujet j’ai pas l’impression que la campagne soit si diffusée que ça, je ne l’ai vue que sur carfree … Je dois vraiment avoir une vision sélective pour pas remarquer les sucettes decaux !

  5. dominique

    Carfree, pour que les pouvoirs publics finance votre campagne de com’,
    il faudrait peut être commencer par éviter de traiter nos comtemporains de , je cite :
    bouses, larves, mollusques, embryons d’ êtres humains, infirmes , loques,pitoyables nourissons !
    comment voulez vous y arriver ???
    je vous lis, je parle de vous, des gens vont donc voir le blog Carfree, et paf !!!! insultes…
    et pour cette campagne de pub sur la marche, je rejoins les commentaires : qui a les moyens de se loger à un prix normal avec toutes ces commodités accessibles en 10 minutes ???????
    certainement paas l’immense majorité des gens qui se cognent un salaire moyen de 1500/1600 euros, et qui de fait sont rejetés
    loin, à la périphérie, là bas , tout là bas….

  6. MinouMinou

    « qui a les moyens de se loger à un prix normal avec toutes ces commodités accessibles en 10 minutes ???????
    certainement paas l’immense majorité des gens qui se cognent un salaire moyen de 1500/1600 euros, et qui de fait sont rejetés
    loin, à la périphérie, là bas , tout là bas…. »

    Il y a aussi une grande majorité de pauvres en plein centre ville, à côté des bobos. Personnellement j’habite un quartier classes-moyennes-pauvres, près des pentes de la Croix-Rousse, quartier bobo par excellence. Mes revenus : 625 euros par mois. Mon loyer : 250. Alors vous voyez je suis loin du salaire « moyen » et pourtant je suis en plein centre à proximité de tout, et il y a plein de pauvres partout en ville. Les plus pauvres sont en effet dans les cités des banlieues, mais pas uniquement.

    En tout cas pauvres, salariés « moyens » et riches ont les mêmes comportements bagnolards : déjà que quand il ne neige pas il prennent leur bagnole pour faire 1 km, alors quand il neige, c’est la « galère », comme disent les médias.

    Alors franchement, « bouses, larves, mollusques, embryons d’ êtres humains, infirmes , loques,pitoyables nourissons ! », c’est un minimum. Très bon article.

  7. LEGEOGRAPHE

    Moi aussi, j’aime le style. Provocateur, mais pas bêtement puisqu’y sont rappelées des solutions évidentes.

    Carfree, la campagne de communication me plaît beaucoup. L’idée avec James Dean est assez fine, j’aime ça. Le message sur la dysfonction érectile aussi est assez bien trouvé (en moins fin, soit).
    Et il est vrai que le format de la pub est mal pensé pour que les automobilistes puissent y prêter attention.

    J’étais justement en train d’écrire un article pour Carfree, je m’empresse de le soumettre puisqu’il a un rapport avec la « loque ».

  8. Luc Levesque

    La course à pied s’est tellement passionnant. Faire de l’activité physique procure tellement de bienfait pour notre corps, on devrait tous en faire. C’est très bien cette campagne.

  9. Booz

    J’adore le ton de cet article, pas sur que ce soit la meilleure façon de découvrir de site au premier abord, mais j’adore!

    Personnellement, avec ma compagne, nous gagnons un SMIC chacun au total, sommes proprio de notre appart, avons à moins de 10 minutes à pied : mairie-poste-banques-docteur-pains-bouchers-supérettes-presses-restaurants…
    Qui a les moyens de se loger en ville à un tarif raisonnable? Ceux qui font des compromis peut-être?
    Certains de mes collègues de travail sont « obligés » d’aller à 20-30min de bagnole pour trouver un logement acceptable (ie maison +100m2 et jardin). Tous les autres se sont trouvé un appart ou une maison en ville, sans jardin, mais à portée à pied des services, et sans être sur la paille.
    Compromis…

  10. Gilles ChomelLÉCOLOMOBILE

    Minou: On a des situations (pécuniaires et urbaines) comparables. Les pauvres des centres-ville sont des SDF, donc des très pauvres. Ce sont les classes moyennes et pauvres qui sont rejetées à la périphérie. Les très pauvres viennent mendier dans l’hyper-centre.

    Nous: on à accès matériellement et intellectuellement aux nouvelles technologies et à internet et nous contribuons à une nouvelle conscience sociale.

    Bravo pour l’article et cette pub qui est une bonne publicité puisque tout le monde en parle. Moi, je critiquais le fait qu’on paye d’un côté des campagnes pour renoncer à la voiture à côté de l’énorme pression publicitaire des constructeurs.

  11. Legeographe

    Hahahaha, merci Lio, c’est assez excellent d’avoir autant de compassion pour voir le résultat aujourd’hui !

  12. Crabe jaune

    En plein centre ville avec un salaire qui n’avoisine pas les 1500…

    Ne pas avoir de voiture ça vous sauve un budget…. et un santé.

  13. dominique

    insulter l’ensemble de nos congénères ne sert à rien, bien au contraire !!
    et quand on nous dit : pédalez les connards, tu es content ???
    quant à 1500 euros, même sans voiture, ce qui esrt mon cas, je te mets au défi de me trouver un logement proche de mon lieu de travail pour 500 euros ( le tiers du salaire, c’est ce qu’il ne faut pas dépasser ) , je travaille à la Défense à Paris, vas y !!
    Minou, c’est un peu pareil : 250 euros à Lyon ?? c’est ce que tu payes, mais tu dois avoirs des aides ( vu tes revenus ), donc c’est quoi réellement ton loyer ??
    bonne soirée
    Dominique

  14. MinouMinou

    « Minou, c’est un peu pareil : 250 euros à Lyon ?? c’est ce que tu payes, mais tu dois avoirs des aides ( vu tes revenus ), donc c’est quoi réellement ton loyer ?? »

    Tu ne sais pas lire ?

    Mes revenus : 625 euros par mois (485 euros de bourse + 140 d’aide au logement. Ma part de loyer : 250 (loyer total : 500).

    Tu veux que je répète encore ou ça ira ?

  15. apanivore

    il me semble que le film Wall-E traitait aussi les gens de larves. Ce qui ne l’a pas empêché de faire le plein (haha).
    Les larves seraient elles masochistes ?

    Qu’il est commode de s’offusquer contre un texte provocateur, c’est un peu convenu comme réaction. S’offusquer au nom de « l’ensemble de nos congénères » en plus. C’est limite présomptueux.

    Ça fait penser aux réactions effarouchées des médias devant wikileaks, alors que c’est le boulot des journalistes de révéler des secrets non ? Et ben non visiblement le boulot des journalistes c’est de répéter jusqu’à la nausée un discours officiel et mou.

  16. dominique

    mis à part le manque de courtoisie , je n’ai pas votre réponse à ma question : on se loge ou pour 500 euros du côté de la Défense ??
    en région parisienne en général, du reste.
    le m² a prit 80 % en 10 ans.
    C’est bien ce libéralisme éffréné qui conduit la plupart des gens à aller
    en péri urbain !

    Bonne soirée
    Dominique

  17. MinouMinou

    « C’est bien ce libéralisme éffréné qui conduit la plupart des gens à aller
    en péri urbain !
     »

    Pour la 10000ème fois cette excuse est bidon : 80 % des trajets en bagnole ont toujours lieu à l’intérieur de la ville et pour moins de 5 km, souvent même moins de 2. Mettons que les 20% restant n’ont pas le choix de bagnoler, vous êtes content ?

    Mais pourquoi continuer de nier la vérité ?
    Quand j’étais au collège, mes parents et les parents de mes camarades nous proposaient régulièrement de nous emmener en bagnole à l’école située…

    …à 10 minutes à pieds ! Aujourd’hui, mon père fait toujours 1 km en scooter pour rejoindre la gare, et ma mère va toujours chercher son pain en bagnole, et une grande majorité des gens a toujours ce comportement malade. Pourquoi le nier ? Pourquoi ? Pour nettoyer sa conscience ?

    « Debout les bouses ! », franchement, ce n’est pas bien méchant. Vous n’avez pas d’humour ? Vous êtes handicapée de l’auto-dérision ?

  18. dominique

    Minou, je ne parle pas de la voiture, ni ne la défend !
    je te parle de l’étalement urbain, dont la cause, en partie, est dûe
    à ce gros problème du marché de l’immobilier.
    Moi même suis en TER/RER, je n’ais pas de voiture !
    Mais il faut venir prendre les transports en commun en région Parisienne entre 07h et 09h00 le matin pour comprendre l’étendue du problème !
    TOUT est saturé, Tu ne peux pas rajouter des rames supplémentaires, c’est full !!
    Et ce n’est pas une excuse bidon : nos aménageurs ont décidé
    qu’il y aurait 160 000 emplois à la Défense et ….20 000 logements.
    Le différenciel de 140 000 , dont je fais partie, et bien il fait la navette.
    Et quand tu regardes les villes limitrophes ( dont Neuilly sur Seine ), Puteaux, Suresnes, etc, etc, tu comprends bien que la navette elle va loin pour trouver un loyer acceptable ( disons 600 euros pour un F2 ) !!
    Nous sommes à prioris sur un malentendu, je ne nie pas du tout les comportements que tu citent à juste titre, d’ailleurs il ne me semble pas l’avoir écrit…non ??
    Quant à l’autodérision, moi j’en ai, mais si tu avais lu ( au lieu de mordre tout de suite !!! ) mon post, je parlai des gens qui viennent pour la première fois sur ce site, et qui tombent sur un post comme ça,
    et bien voilà, ils sont de suite dégoûtés, ils ne vont pas plus loin, en bref c’est pas très malin pour rallier des gens à la cause….à moins que le but c’est de rester entre vous tranquilles ?????
    Et donner raison à Julie et François ???
    Dommage !
    Bonne journée
    Dominique

  19. Tassin

    @ Dominique :

    Paris est un cas un peu à part, les loyers y sont déconnectés des salaires de ses habitants. C’est une ville qui a déjà chassé les bas revenus, et chassent aujourd’hui les enfants des classes moyennes.
    Pour une analyse de la situation des parisiens et de l’immobilier, je te conseille la lecture du blog de Seb Musset, qui présente tout ça sous une forme romancée.
    D’ailleursle dernier billet « froid comme la pierre » évoque l’immobilier.

    http://sebmusset.blogspot.com/

    Bonne lecture.

  20. Flower

    Sur le transilien il y a plein de villes de « banlieues résidentielles » où les loyers sont moins chers qu’à Paris. Même en vous expatriant à Versailles, vous rejoindrez La Défense en 20 mn et St Lazare en 30 mn. Et en plus fini le stress de la bagnole, on se laisse emporter par son train (bien entendu il y a des inconvénients, heures de pointes et ralentissements). Mais globalement moi qui ait prit le transilien jusqu’à mes 30 ans, c’est que du positif, surtout que depuis que j’habite à Marseille je suis obligée de prendre la voiture deux jours par semaine, je vois vraiment le bénéfice (j’irai même jusqu’à bonheur) qu’on peut tirer des transports. Quand on me propose d’aller à Paris en voiture, je regarde les gens avec des grand yeux… quel est l’intérêt?

  21. Gros_Sacs_A_Merde

    Bonjour, plutôt que « bouses » vous auriez plus logiquement pu utiliser le terme de sac à merde 🙂 ou sac à bouses, en effet nous en transportons tous une certaine quantité, mais les automobilistes en transportent proportionnellement une plus grosse en raison de la tendance naturelle à la constipation et à la dilatation du système digestif que provoque le manque d’activité physique. Après il serait intéressant d’avoir des chiffres précis, car non seulement la quantité est supérieure, mais la qualité est aussi inférieur en raison de la prolifération de bactéries pathogènes dues au mauvais transit, il s’ensuit que des autos-contaminations ont plus souvent lieu par osmose entre les tissus intestinaux et la circulation sanguine, surchargeant ainsi le système immunitaire etc.

    Mais soyons sérieux, insulter les gens a pour effet principal de les faire fuir et pour corolaire de ne pas bénéficier de leur attention de lecteur, par contre une liste complète et détaillée des influences négatives de l’automobile sur l’être humain est loin d’avoir été publiée sur Internet, typiquement la comparaison des contenus intestinaux entre sédentaires pollués (largement représenté chez les automobilistes) et sportifs bios (largement représentés chez les cyclistes) aurait de quoi faire nettement plus de bruits que des borborygmes!

  22. MinouMinou

    « Mais soyons sérieux, insulter les gens a pour effet principal de les faire fuir […] »

    Donc il faudrait les caresser dans le sens du poil et leur servir de la pensée dans une assiette, toute prête, parce que « les gens » n’ont pas le temps ni la force de lire plus de trois lignes…

    « Les gens », nous pouvons leur donner toutes les raisons du monde, ils finissent toujours par sortir l’argument fatal de la bougie, du silex, de la caverne, de l’ordinateur qu’on utilise, nous, « alors-qu’il-fonctionne-au-nucléaire-et-que-le-clavier-il-est-fait-avec-du-pétrole »… Faut pas trop leur en demander aux « gens », parce que qu’ils te dégainent ces « arguments » plus vite que Lucky Luke dégaine son pistolet.

    Et franchement, toutes les raisons du monde, sont-elles dans les calculs, les statistiques, les mesures, les graphiques, les tableaux, ou bien là, sous nos yeux : la Terre dévastée par la technique et en grande partie par le bagnolisme ? Où se situe la responsabilité de l’être humain si on a plus le droit de secouer et d’interpeller sa raison avec de simples mots ? Si l’on doit prendre des précautions et peser nos mots pour un sujet aussi grave ? Vous ne voulez pas aussi qu’on leur fasse un massage, qu’on les paye, qu’on leur donne notre cul pour qu’ils écoutent, avec leur pensée, pour qu’ils voient, avec leurs yeux ?

  23. laurent RSVMR

    le titre me fait penser aussi au célèbre « DEBOUT LES MORTS » de 14-18
    sur carfree nous trouvons toujours une maïeutique spécifique !
    Quels comparatifs !
    traiter de la sorte certains de nos concitoyens de « ……  »
    cette approche me fait penser au nazisme et aux théories des sous-hommes !

    écolo et facho, c’est le même combat au fond

    continuez de la sorte, la svastika mérite alors d’apparaitre sur le site

  24. CarFree

    Je viens de découvrir que cette campagne, qui a coûté quand même une dizaine de millions d’euros, avait été réalisée par Séguéla pour Havas, propriété du groupe Bolloré, le fabricant de batteries et de voitures électriques (blue car)… (Source: Canard enchaîné)
    Ceci expliquant peut-être cela…

  25. huor

    salut à vous tous,
    Laurent est-ce qu’il faut que tu te caches derrière un dictionnaire pour nous parler honnêtement?
    Je me demande si tu préfères rester assis sur un chiotte ou accroupi pour faire la liaison avec debout les bouses;-)
    Je crois que tu es encore trop proche d’esprit dirigé par des idéologies. Ici, c’est pour développer l’idée de vivre sans voiture, n’est-ce pas?
    Bien sur, qu’il faut brusquer notre entourage parce que leur fainéAntise est tout aussi génante qu’une remarque désagréable. Je pense qu’on est vulgaire parce que c’est le rôle de l’état, d’informer et de prévenir pour garantir le bonheur de chacun et de tous. 5+6=13

Les commentaires sont clos.