Nos collectivités face au réchauffement climatique

Depuis plus de dix ans, Vivre en Ville, association non gouvernementale du Québec, œuvre à l’amélioration de la qualité de l’environnement et des milieux de vie par la recherche d’un aménagement du territoire optimal. Grâce à de nombreux projets, outils de formation et programmes de sensibilisation, de plus en plus de spécialistes, élus ou professionnels peuvent faire progresser les pratiques en aménagement du territoire.

Face aux défis des changements climatiques, l’urbanisme et l’aménagement ont un rôle majeur à jouer. En définissant la forme des collectivités à l’origine des habitudes de vie des populations, ils permettent de réduire à la source les émissions de gaz à effet de serre. Cependant, les enjeux reliés à l’aménagement du territoire restent souvent méconnus.

S’il est vrai que la majorité des actions à entreprendre ne se résume pas à des gestes individuels, Vivre en Ville croit fermement à l’importance d’une prise de conscience publique et généralisée de l’importance de ces questions. Il s’agit donc de poursuivre le travail d’amélioration des pratiques d’aménagement du territoire et d’urbanisme ainsi que de sensibiliser le grand public à ces enjeux. Car les enjeux en question sont nombreux.

Le mardi 22 février dernier avait lieu le lancement de Saga Cité, la première campagne québécoise de sensibilisation sur le rôle de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme dans la lutte contre les changements climatiques.

L’évènement s’est déroulé à Montréal en présence de plus de cent participants : représentants de la Ville de Montréal, experts en urbanisme, en transport, en santé et groupes environnementaux.

Si vous n’avez pas encore visionné le film, dirigez-vous vers sagacite.org dès maintenant !

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

Un commentaire sur “Nos collectivités face au réchauffement climatique

  1. apanivore

    Ce qui est dommage dans cette campagne (ce film), c’est qu’elle n’est basée que sur des suppositions de conséquences de certaines mesures.

    Quand j’ai vu la vidéo, je me suis empressé de chercher ou se trouvait cette ville. Heureux de trouver enfin un exemple concret de « développement durable ». Pas de bol Colvert n’existe pas, c’est un belle fiction.

    Du coup je trouve que ça discrédite pas mal le discours puisqu’il n’y a rien pour l’étayer. ça en devient aussi creux et propret qu’une présentation d’architecte qui ne présente que le bon/beau côté des choses.

    J’adhère au discours, c’est très bien à montrer dans les écoles, ou à des élus, mais pour du concret il faut approfondir soit-même.

Les commentaires sont clos.