Jusqu’où l’absurde peut-il aller?

Afin de réduire les embouteillages sur les routes, ne serait-il pas possible d’évacuer les voitures avec les victimes encore incarcérées, si celles-ci sont légèrement blessées ou carrément décédées… Non, ce n’est pas de l’humour mais une proposition de Touring, lobby automobile belge (1).

Le seul fait d’y avoir pensé en dit long sur l’état des consciences et la place qu’y occupe l’automobile. Désormais prime, devant tout, la circulation , la fluidité du trafic. Les éventuelles contingences qui gripperaient le système – les accidents notamment – doivent alors être perçues comme de simples dysfonctionnements de la machine. L’homme qui conduit la machine, défectueux, ne doit dès lors pas être sorti de celle-ci lorsque par son erreur il ralentit le flux…

Réduit à l’état d’objet comme le véhicule qu’il conduisait, il doit être le plus rapidement possible évacué, coincé dans sa bagnole.

Blessé, le conducteur n’aura qu’à patienter le temps de rejoindre un lieu de désincarcération – y’a de l’emploi nouveau en vue! – où les premiers soins lui seront donnés… pas d’hésitation entre l’assistance à la personne et l’assistance au trafic dans ce cas-ci. Mort, l’ancien conducteur n’aura pas à patienter et à souffrir; tout est donc à l’avenant: pas de respect pour la vie, mais pas non plus pour les morts.

Le rétablissement plus rapide du trafic pourra en outre maintenir le flux à une vitesse plus soutenue, créant de nouveaux accidents propageant le risque de ralentissement du flux. Reste à inventer un système de grue qui chopperait directement et automatiquement les voitures accidentées, vérifiant l’état du conducteur à bord, jetant dans tous les cas la carcasse sur une dépanneuse, direction la fourrière si le type est mort – ça réduira les frais d’obsèques -, passage par l’hôpital s’il est encore vivant.

Faudra toutefois penser à former les dépanneurs aux rudiments de la médecine!

A.P

Source: http://www.espritcritique.be/

1- voir http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2011-08-31/evacuer-les-voitures-sans-extraire-les-victimes-absurde-859817.php

Espritcritique.be

A propos de Espritcritique.be

Contributeur de Carfree France

11 commentaires sur “Jusqu’où l’absurde peut-il aller?

  1. Merenwen

    Bonjour

    je lis ce site depuis plusieurs mois et tout d’abord je tiens à remercier l’ensemble des rédacteurs car il a contribué à énormément modifier ma façon de voir la voiture. De transport incontournable elle est petit à petit devenue accessoire et notre famille va bientôt se débarrasser d’une de ses 2 voitures et garder l’autre en replis (très peu de kilomètres au final puisque vélo et TEC pour les utilisations quotidiennes) : donc un grand merci à vous, vraiment.

    Plus qu’absurde, je trouve l’idée excessivement choquante.
    Mais encore plus choquant sont les commentaires liés à cet articles où l’on parle « d’indiscipline des piétons et cyclistes », de motivation à élargir les voies ou la critique d’ouverture de voie pour les transports en commun.
    L’idée fera polémique et d’autant plus polémique qu’elle trouvera un soutien, à mon avis non négligeable.

  2. LomoberetLomoberet

    On pourrait aussi enterrer les véhicules immédiatement sur le bord de la route.

    – Comment, les morts incarcérés : ils seraient enterrés de toute façon !

    – Comment, les blessés incarcérés : ça leur évitera d’encombrer les hopitaux !

    – Comment, ils préfèrent l’incinération : non ça abimerait le revètement !

  3. Legeographe

    Merenwen, bravo pour ce premier abandon (en parlant de choquant, mieux vaut bien vivre avec sa famille ou son chien et abandonner sa voiture pour les vacances… que de bien vivre avec sa voiture et d’abandonner son chien pour les vacances ! ^^).

    En effet, c’est atterrant, on a d’ailleurs une vidéo sur l’article-source où les services police et pompiers expriment leur désaccord d’avec la proposition de Touring.

  4. Nicolas

    Comme Merenwen, j’ai lu les commentaires de l’article sur le site du Soir. J’en ai des frissons !

  5. Espritcritique.beEspritcritique.be Auteur

    … justement, Legéographe évoquait la hâte qui nous guette un peu partout, même lorsqu’on écrit et se relit: « Cela pourrais (pourrait)-être » en est un bon exemple.

  6. Merenwen

    Merci beaucoup pour vos encouragements.

    Espritcritique : heuuuu je peux essayer. Je ne suis pas aussi douée pour la prose que vous mais je peux essayer.
    Suffit d’écrire un texte et de l’envoyer?

  7. Pim

    Rien à voir avec le sujet mais :

    Une bonne nouvelle presse malgré un titre polémique : http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-les-accidents-de-velo-repartent-a-la-hausse-23-08-2011-1575170.php
    principalement du à l’augmentation de la pratique du vélo.

    et une mauvaise :
    http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/08/26/un-milliard-de-voitures-dans-le-monde-la-chine-fait-la-course-en-tete/

    antivoitures.free.fr fait état d’une ‘simulation’ à 1.3 milliard et on aurait franchi ce cap effrayant en 2007

Les commentaires sont clos.