Après la voiture : la vie en fauteuil roulant

Chaque année en France, 5000 personnes souffrent d’une blessure de la moelle épinière et deviennent para ou tétraplégiques. Les hommes entre 20 et 30 ans sont les plus touchés, le plus souvent à la suite d’un accident de la route.

Que se passe-t-il lors de la blessure ? Comment ces personnes se retrouvent-elles paralysées et perdent l’usage de leurs jambes parfois même de leurs bras pour les tétraplégiques ? La rééducation peut-elle leur permettre de retrouver certaines fonctions ? De nombreuses recherches sont aujourd’hui en cours de par le monde pour tenter de faire remarcher les para ou tétraplégiques. Y a-t-il des résultats ? Que peut-on attendre de ces études ? Quelles sont les technologies au service du handicap ?

Fred et Jamy sont allés à la rencontre de ces blessés pour mieux appréhender leur quotidien après un tel traumatisme.

Fred s’essaie au maniement du fauteuil lors d’une partie de basket fauteuil avec l’équipe de France et rencontre les équipes soignantes et les patients de l’hôpital de Garches près de Paris. Il tente enfin de comprendre les difficultés que peut présenter ce handicap pour les personnes qui veulent se déplacer ou retrouver un emploi.

Jamy se plonge dans les circuits complexes du système nerveux pour nous expliquer le fonctionnement de la moelle épinière, relai primordial entre le cerveau et le reste du corps. Grâce à ses maquettes astucieuses, il nous permet de mieux comprendre l’impact d’une blessure de la moelle épinière, la paralysie qu’elle entraîne, son étendue et comment certains réflexes se remettent en place de façon plus ou moins automatique.

Source: http://c-est-pas-sorcier.france3.fr/index-fr.php?page=emission&id_article=806

Professeur Pignon

A propos de Professeur Pignon

Docteur en cyclopédie, spécialiste des maladies automobiles

6 commentaires sur “Après la voiture : la vie en fauteuil roulant

  1. Raghnarok

    Je ne peux pas visionner la vidéo par le lien que tu donnes, quelqu’un saurait comment faire?
    Merci

    p.-s.: Je ne vis pas en France.
    p.-p.-s.: Au pire, j’attendrai qu’elle soit sur Y****** ou D**********, ou autre.

  2. Jean-Marc

    Je suis en france,
    j ai accès à la video, avec un lien à cliquer, donc je clique sur la flèche, pour lancer la video.

    silverlight se lance, et j obtiens alors une fenêtre d erreur :
    « Une erreur est survenue lors de la lecture de la video sélectionnée »

    (pas de message de plug in pas à jour)

    en sachant qu’une majorité des vidéos de france télévision ne sont visibles que 7 jours,
    si l’émission est passé depuis plus de 7, ceci explique celà :
    elle aura été retiré de l accès libre.

    or je n ai pas de compte chez FT, pour voir (en payant) les videos de plus de 7 jours

    (diffusion : Dimanche 22 février 2009 : donc un peu plus de 7 jours)

  3. apanivore

    L’étude dit aussi que c’est une vie de merde de passer plus de 45minutes matin et soir dans le train ou le bus, enfin de passer 45 minutes à faire quelque chose qu’on n’a pas envie de faire 2 fois par jour quoi. (Bon y’en a qui font des choses qu’ils n’ont pas envie de faire 8h par jour me direz-vous)

    Ce n’est pas de changer de méthode pour faire la navette qui va améliorer la situation (a priori), c’est surtout déménager qui peut le faire, relocaliser.

    Bon après je suppose que si on kiffe ces 45 minutes ou plus de trajet (parce qu’on les fait en train et qu’on peut travailler à ce moment là plutôt que le soir chez-soi, parce qu’on les fait à vélo, ou autre bonne raison) ce temps n’est plus « perdu ».

    Pour ceux qui font leurs trajets en voiture, en plus de prédisposer au divorce, ça prédispose aussi à des ruptures plus brutales, telles que prévues par le saint sacrement du mariage. Humour noir inside.

Les commentaires sont clos.