Poèmes pros du carrefour blême/4

Quatrième épisode des Poèmes pro du carrefour blême.

Mais où allez-vous, carrossés de la sorte ?
Piètres marquis avachis, des étriers dans le crâne
Gommant sur la route l’esquisse de la piétaille
et vos souliers : valets d’un moulin !
Sur quel four avide vous jattez-vous le cul ?
Dans quel four à mort tournez-vous en fumée ?
Chez quel Roi du chaos allez-vous courtiser ?
Vos mains aussi sont mortes, pendues de trop peser
à des volants sans ailes, au mépris des charrues
sans soc à fourbir ni plus rien à planter
pas même vos pieds.
Votre ruine est un charnier
Roulez vassaux d’industrie
Dans la marque et sans poésie !
Roulez puisque tout tourne sauf le vent que j’attends,
Même le lait qui vous nourrit
Depuis que vous tétez du noir dans les déserts et jusqu’au fond des mers !
Cent ans de nouvelle traite,
Cent ans de bagne, c’est la bagnole !

A propos de Gwenael

Auteur et acteur, fondateur de la Station-Théâtre

6 commentaires sur “Poèmes pros du carrefour blême/4

  1. Joshuadu34joshuadu34

    J’aime mon tout-terrain
    la nature et les forêts
    les oiseaux et les furets
    que j’écrase comme un bourrin

    j’aime mon tout-terrain
    qui seul partout pourrait passer
    montagne, gués et même rochers
    mais n’a jamais vu un chemin

    j’aime mon tout-terrain
    son beau pare-buffle doré
    qui me permet de tout pousser
    pour me garer comme un crétin

    j’aime mon tout-terrain
    sa hauteur qui me permet
    de voir de haut et d’effrayer
    tous les piétons et citadins

    j’aime mon tout-terrain
    quand j’accélère pour dégager
    comme un panache cette fumée
    qui t’habillera de sapin

    j’aime mon tout-terrain
    dedans j’en jette comme un kéké
    j’ai l’air d’un con mais fortuné
    je pense qu’à moi, c’est déjà bien !

  2. alain

    J’aime ma voiture
    Bande de pourriture
    avec vos vélos
    Tas de travelos

    Vous ne nourrissez pas la croissance
    Vos idées puent le rance
    Moi, j’aime bien l’essence
    Ca me met en trance

    Mes enfants à l’arrière
    Place du mort, la mère
    Avec vos porte bébés
    Vous me faites gerber

    Votre vision, j’en veux pas
    Je préfère la voiture à papa
    La pollution, c’est sympa
    La voiture, y’a que çà!!!

  3. bruno le hérisson

    Ô voiture
    Si belle au parking
    Si rapide sur la route
    Avec toi j’ai la classe
    Pourquoi tous ces panneaux
    Pourquoi tous ces radars
    Pourquoi toutes ces taxes

    Quand mon crédit sera remboursé
    Tu sera vieille et dépassée
    Quand tes pneus seront usés
    Et ta courroie à changer
    Toutes ces années de labeur
    N’est ce point un leurre ?

  4. benazech daniel

    en lisant ces poemes
    oh je me dis quand mème
    je me sens rassuré
    je suis pas isolé
    des connards comme moi
    y en a plus qu’on le croit

Les commentaires sont clos.