Attention, Bébé à bord !

« Attention, Bébé à bord ». L’autocollant est très courant, au point qu’on n’y prête pas vraiment attention. C’est dommage, parce qu’il dit quelque chose de notre société, si on prend quelques instants pour y réfléchir. Prenons le pari que, comme nous, vous n’y avez jamais vraiment songé, ou bien?

Commençons par une question : A quoi pense quelqu’un qui colle un autocollant « Attention, Bébé à bord »?

Dans le meilleur des cas, pas à grand-chose : l’autocollant lui a été remis dans le kit Naissance à la maternité, ou sinon dans un magasin de textiles pour minots. Il/elle le colle par réflexe, puisque c’est ça … ou le jeter. Peut-être juste par fierté, bien légitime, d’avoir réussi à avoir un enfant (ce n’est pas toujours simple !), et l’envie de le dire au monde entier (envie que tous les jeunes parents ont déjà vécue). Si ce n’est que ça, parfait, circulez !

Là où ça nous titille un peu plus, c’est si on colle l’autocollant « Attention, Bébé à bord » en y réfléchissant, ou du moins si on le colle « exprès ». Attention, j’ai un bébé à bord ?

Que devons-nous comprendre en tant qu’autres usagers, au cul d’une telle voiture, ou devant ses roues ?

Hypothèse n° 1 : l’autocollant signifie que l’automobile qui le porte a des droits particuliers.

Examinons l’hypothèse et les questions qu’elle soulève.

Est-ce à dire qu’elle peut s’autoriser toutes sortes d’incivilités, et en particulier des stationnements dangereux, parce que c’est plus pratique pour charger/décharger bébé et ses nombreuses affaires ?

Est-ce à dire que l’automobiliste-jeune-parent aurait un droit à l’indulgence de ses congénères pendant toute la durée où son enfant est un bébé ?

C’est marqué dans le Code de la Route peut-être ?

Dans ce cas-là, la Maréchaussée ne devrait-elle pas contrôler, en même temps que la vignette, qu’on ne fasse pas un usage abusif de l’autocollant « Attention, Bébé à bord », alors qu’on transporte un enfant sorti de cet âge ?

Et au fait, à quel âge n’est-on plus un bébé ?

La vie de cet enfant est-elle donc plus précieuse que celle de ceux que la bagnole qui le transporte pourrait mettre en danger?

Qu’en est-il alors de bébés transportés en poussette à pied, qui se retrouveraient sur le chemin des roues de cette voiture ? Ils devraient se pousser, ou céder le passage piéton ?

Qu’en est-il alors de bébés transportés en porte-bébé sur un vélo, à qui cette voiture ferait une queue de poisson? Ils n’auraient qu’à se ramasser?

Y’a’t-il une hiérarchie de l’importance et/ou de la fragilité des bébés, selon la façon dont ils sont transportés?

Poser ces questions c’est déjà y répondre : on voit bien que cette hypothèse n°1 conduit à de nombreuses impasses….

Hypothèse n°2 : l’autocollant signifie que les autres usagers doivent faire particulièrement attention à l’automobile qui le porte.

Examinons cette autre possibilité et les questions qu’elle soulève.

Est-ce à dire qu’un bébé serait une personne très précieuse et très fragile ? Eh bien oui, c’est vrai, à l’évidence !!

Mais alors… il faudrait faire plus attention à cette voiture… qu’à celles où il n’y a pas de bébé dedans, c’est bien ça?

Doit-on alors considérer qu’une bagnole conduite par des personnes d’âge mûr voire disons-le carrément, par des vioques, ne mériterait pas autant d’égards? Qu’on pourrait davantage la bousculer, klaxonner, queue-de-poissonner, insulter son conducteur ou sa conductrice? Mais alors, à quand l’autocollant « Faites-vous plaisir, vieux chnoque à bord »?

Et au fait, les adultes qui n’ont pas d’enfants, ne faudrait-il pas aussi leur inventer une signalétique appropriée? « Klaxonnez, Célibataire improductif à bord »: ô forces vives procréatrices de la nation, faites-vous respecter, et que l’inutile se pousse!

C’est un peu trivial d’avoir à le rappeler mais il nous semble à nous, qu’en vertu de la déclaration universelle des droits de l’homme et de diverses autres considérations (y compris religieuses), la vie de tout un chacun est précieuse, pour ne citer que les « trois grands âges » de l’homme:

– la vie au matin, d’un nouveau-né est par essence porteuse d’espoir et d’avenir : elle est donc précieuse.

– la vie au mitan, d’un adulte en pleine force de l’âge et menant vaillamment de front son travail, l’éducation des enfants et le renoncement à ses rêves d’antan, est celle qui fait avancer le monde aujourd’hui : elle est donc précieuse. Tout comme est précieuse celle de l’adulte qui n’a pas pu, ou pas voulu avoir des enfants…

– la vie au soir, d’un vieillard est riche de toute son expérience, de toute la connaissance accumulée, de tout ce qu’il a encore à nous transmettre : elle est donc précieuse.

Cette seconde hypothèse est donc elle aussi génératrice de nombreuses injustices, voire de discriminations inavouables…

Question subsidiaire : l’autocollant « Attention, bébé à bord » a-t’il vraiment du sens sur une grosse bagnole?

Est-il vraiment nécessaire sur un 4×4 de plus de 2 tonnes, qui pourrait écraser une vache sans même que bébé ne sursaute dans son siège-enfant?

Qui, parmi les autres usagers de la route, peut vraiment mettre ce bébé-là en danger, à part la bêtise et l’inconscience éventuelle de son géniteur/conducteur?

Sans même parler du monde de merde qu’un conducteur de 4×4 énergivore et polluant va « généreusement » (et souvent inconsciemment) laisser à son bébé, qu’il s’imagine protéger en le trimballant ainsi… Alors qu’il contribue à lui créer un avenir incertain, moche, dangereux et malsain ! N’est-ce pas là le comble de la bêtise automobile?

« Attention, Bébé à bord ? » Conclusion :

Bref, et à moins que vous n’ayez une troisième hypothèse à nous signaler, permettez-nous de conclure de toute cette réflexion qu’en réalité (et uniquement quand elle est réfléchie, hein, on l’a bien précisé dès le début!), la pose de cet autocollant « Attention, bébé à bord » révèle une conception bien triste de la vie!

Puisqu’elle révèle une forme d’idéologie incivile (voire crypto-chauffarde), inégalitaire, injuste, irrespectueuse de l’Autre en général, c’est-à-dire: celui qui n’est pas MON bébé et qui n’est pas dans MA bagnole…

Et donc, maintenant que vous savez tout ça, la bonne nouvelle: cet autocollant prend par contre tout son sens, et il fera même sourire, quand vous le décollerez de votre bagnole pour le coller… sur le porte-bébé de votre vélo!

http://collectifcyclistesenragees.over-blog.com

Collectif Cyclistes EnragéEs

A propos de Collectif Cyclistes EnragéEs

Le collectif des cyclistes marseillaisEs qui ne veulent plus être gentilLEs...

24 commentaires sur “Attention, Bébé à bord !

  1. Ice

    Alors que dire des inscriptions sur les véhicules communaux :
    « ATTENTION AUX PERSONNELS »

  2. Pim

    Merci pour cette petite réflexion autour de ce si banal autocollant. Une autre idée me venait en commençant la lecture de l’article : la distribution de cet autocollant dans le kit maternité fait l’hypothèse que tous les parents ont une bagnole. C’est moche quand meme!

  3. vv

    Quand je vois cet autocollant, je me dis en général, attention, le conducteur est peut-être distrait par ce qui se passe à l’intérieur de sa voiture, plus que par ce qui se passe sur la route. Un bébé qui hurle, qui vomit, qui se détache, qui ouvre la vitre, qui a laissé tomber son doudou, etc., ça perturbe…
    Donc oui, je fais plus attention quand je vois cet autocollant. Cela dit, je n’en ai jamais collé sur ma voiture (oui j’ai une voiture) car je n’ai jamais voulu en acheter et je n’en ai jamais reçu dans je ne sais quel kit de publicité.

  4. vesan

    Je trouve cet affichage des plus logiques. L’auto mobile, aussi appelée « familiale », est partie de nous et accompagne désormais fidèlement chaque étape de notre existence. La parturiente est conduite en toute hâte à la clinique ou à l’hospital en taxi ou en voiture particulière (il faudrait à cet effet mettre en usage l’autocollant « parturiente à bord », qui lui donnerait comme un coupe-file, la rendant encore plus prioritaire que le « bébé à bord » ; autant dire qu’avec toutes ces priorités à respecter le bougre ou la bougresse célibataire sans enfants à vélo ou à pied risque de poireauter un moment aux intersections pour l’un au passage piétons pour l’autre).
    Bébé rejoint ensuite son nouveau domicile en auto, et aura jusqu’à ses 18 ans pour se familiariser avec ce jouet porteur. Là, il en deviendra le maître, après le rite initiatique faisant passer l’adolescent occidental au stade d’initié, au statut d’adulte : le passage du permis de conduire.
    Cette formalité accomplie, il n’aura plus qu’à fonder son propre foyer, reposant sur quatre roues. Il convolera en effet, devant Dieu, avec sa plus belle auto, au milieu d’innombrables homologues, qui auront accompli des mille et des cents pour célébrer de concert dans la liesse cet hyménée.
    Alors il retournera en toute hâte à la clinique ou à l’hospital, où, bis repetita, mise bas, retour au bercail, auto, etc.
    Puis, un jour, comme tous les belles histoires d’auto ont une (belle) fin, on l’emmènera dans une auto plus longue que toutes les autres, et d’autres autos reviendront en nombre lui rendre hommage, et in fine il aura passé toutes les grandes journées de sa vie dans une quatre-roues .

  5. Ice

    @VESAN
    « autant dire qu’avec toutes ces priorités à respecter le bougre ou la bougresse célibataire sans enfants à vélo ou à pied risque de poireauter un moment aux intersections pour l’un au passage piétons pour l’autre). »

    On comprends mieux les choses maintenant.
    Mais t’inquiète tu trouveras un jour quelqu’un pour vivre avec toi, même à vélo (peut être un tandem).

  6. Collectif Cyclistes EnragéEsCollectif Cyclistes EnragéEs Auteur

    Vesan : amusant, cette vie entière en bagnole me rappelle un dessin d’Andy Singer (que vous connaissez sans doute) qui raconte la même chose…
    Sachez que l’auteur du post « Attention Bébé à Bord » n’a pas de voiture, et que son bébé est revenu de la maternité… en métro (parce qu’à 6 jours sur un vélo à Marseille… non ! quand même)
    . Donc ça part mal : il ne rentre pas dans les clous de l’avenir bagnolard que vous vouliez lui tracer !
    😉

  7. Ice

    @VESAN
    « Sachez que l’auteur du post « Attention Bébé à Bord » n’a pas de voiture, et que son bébé est revenu de la maternité… en métro »

    Tu vois il ne faut pas être pessimiste, tu as encore toute tes chances de trouver quelqu’un, l’auteur à même un enfant, donc ce n’est pas un cycliste/piéton célibataire et sans enfant.

    @COLLECTIF CYCLISTES ENRAGEES
    Déjà félicitation pour l’auteur pour la naissance et c’est clair qu’à 6 jours, vaut mieux prendre le métro/TEC que le vélo et quelque soit la ville (même si j’en suis sur certains vont la ramener pour dire le contraire).

  8. vesan

    Vraiment, Ice, je vous remercie infiniment de me rassurer, je craignais de ne jamais me reproduire, je me répétais : « Quel dommage pour l’espèce humaine, et dans quel abominable péril je la mets ! »
    Bref, j’étais bien consciente que la pérennité de mon génome et de l’espèce reposait sur mes épaules (ou sur mon utérus, si vous préférez). En me disant que je pourrai moi aussi procréer, et contribuer de fait à l’accroissement du nombre des humains (qui, comme chacun sait, est dramatiquement bas) – et faire par là même un geste de plus pour l’environnement – vous m’ôtez un sacré poids.
    Du coup, comme mon ménage (de une personne) va s’agrandir, je vais de ce pas aller m’équiper d’un monospace, ce sera plus confortable pour le petit (ou la petite) qu’un siège bébé sur mon malheureux vélo (puis je n’ai même pas de porte-bagages, où le mettrais-je ?).

    Collectif cyclistes enragées, je ne connaissais pas du tout Andy Singer, mais je suis maintenant très curieuse de (sa)voir ce qu’il fait, et vais googoliser de ce pas…

  9. Ice

    @VESAN
    Pourquoi tu parle tout de suite d’avoir un enfant ?
    J’ai juste dis que les cyclistes ne sont pas des célibataires comme tu le laisse penser et que même toi à vélo tu as des chances de na pas rester seule en mode « vieille fille » (mais apparemment pour toi c’est une fin en soi), c’est tout, alors le blabla sur le nombre d’humain sur terre et le reste (porte bagage)… tu peux le laisser de côté.

  10. MOAMOA

    Le contenu de l’hypothèse 2 est systématiquement ce qui m’est répondu par les proches à qui je pose la question de la présence de cet autocollant sur leurs bagnoles.

    Je rejoins la conclusion de cet article à 200%.

  11. Le cycliste intraitableLe cycliste intraitable

    Les cyclistes n’ont pas besoin d’afficher ce sticker infantilisant : quand le vélo porte un jeune enfant ça se voit, reste à savoir si les motorisés arrêtent de faire les crasses habituelles.

    Il y a un vrai problème dans notre société individualiste. L’instinct parental de sauvegarde des petits et d’attendrissement devant les jeunes enfants est naturel, mais cet instinct est bien trop exacerbé par le conditionnement de notre société à la performance et au refus de la mort, ce dernier étant un signe de décadence.

    Traditionnellement, et c’est le cas dans de nombreuses sociétés, la perte d’un jeune enfant est douloureuse pour la mère, celle d’un enfant plus âgé ou d’un jeune adulte bien plus dure pour les parents. La mort d’un adulte parent est une plaie pour toute sa famille, tandis que celle d’une personne âgée d’une grande expérience est un drame pour toute la communauté.

    J’aurais donc plus de considération pour un sticker « vieux sage à bord ».

  12. vesan

    L’autre problème c’est que les chances de trouver un vieux sage à bord d’une bagnole sont tout de même infinitésimales, y aurait comme un paradoxe… Pourtant nos routes sont riches, on peut y trouver sans mal en effet des gros c***, des jeunes c***, des vieux c*** (et même des vieux gros c***), mais les vieux sages on se demande ce qu’ils iraient faire dans cette galère (ou alors ils seraient à l’arrêt, moteur éteint ?).

    Je reviens au bébé. Si le « bébé à bord » était là pour nous dire, nous rappeler que nous devons protéger les créatures les plus faibles, les plus vulnérables, je ne verrais pas d’objection, votre honneur. Seulement, est-ce bien ce que veulent signifier ses géniteurs, ces derniers ont-ils une sensibilité particulière, accrue, vis-à-vis des créatures faibles et vulnérables dans leur ensemble ?
    Je ne le crois pas, je suis même sûre que non, dans la grande majorité des cas. Ce que veulent signifier les géniteurs du ci-devant bébé à bord, c’est qu’il faut protéger LEUR bébé, leur rejeton, parce que c’est le leur, leur propriété (ils le considèrent comme tel du moins), le fruit de leurs entrailles, un prolongement, une reproduction d’eux-mêmes, mais ils se foutent bien des autres bébés, comme ils se foutent bien de toutes les autres créatures vulnérables qui leur sont étrangères, auxquelles ils ne sont pas liés d’une quelconque façon.

    Ce bébé à bord (pas lui, l’autocollant) est donc une démonstration de plus d’égoïsme, d’individualisme, d’amour pas très propre, de narcissisme et d’égocentrisme, c’est ce qui est hérissant.

  13. Pim

    Une étude intéressante sur les enfants et la publicité. Conclusion = la pub rend les enfants plus matérialistes!
    http://www.24matins.fr/enfants-la-publicite-les-rend-materialistes-25483
    Parents plutôt que de coller votre gamin devant la télé avant et après l’école, et lui mettre des DVD à l’arrière de la bagnole étiquetée bébé à bord, éduquez le! (bon je suppose que les parents lecteurs de carfree étaient déjà conscients des dangers de la pub avant cette étude)

  14. l integriste ferroviaire

    Si je me souviens bien, cet autocollant a vu le jour à l’été 1984, à l’initiative très mercatique d’une revue spécialisée pour jeunes parents (et peut-être d’une marque d’aliments pour bébés). Depuis, ça a fait florès, bizarrement.
    Car comme le fait remarquer l’article, comment cet affichage contenant tant de contradictions a-t-il pu faire son effet aussi longtemps, près de 30 ans ?

  15. virgbrig

    Article très intéressant mais vous oubliez un détail qui a son importance … En cas d’accident, cela permet aux secours de chercher éventuellement le bébé qui a pu être éjecté du véhicule…
    Voilà une utilité à ce panneau ! 🙂

  16. MOA

    Virgbrig, cela signifie que lorsque le bébé n’est pas à l’intérieur de la bagnole, les parents enlèvent l’autocollant?… pour éviter que les pompiers cherchent en vain le bébé?

  17. virgbrig

    En pratique, personne ne le fait mais oui effectivement.
    Du coup, je trouve que cet autocollant devrait être intégré au code de la route, non ?

  18. Jean-Marc

    Le « A » des jeunes automobilistes signifie :
    «  je viens d avoir mon permi, je n ai pas forcément les bons réflexes,
    DONC, NORMALEMENT,
    pendant cette phase d acquisition des bons réflexes,
    je risque de faire qq rares erreurs

    (grave, comme prendre un sens interdit sur 2 ou 3m, couper une priorité, ou moins grave, comme caller)

    et je risque de rouler moins vite, car il me faudra plus de temps pour repérer le panneau, passer une vitesse, ou savoir sur quelle voie me positionner sur ce foutu rond-point/carrefour »

    en résumé :
    – risque d erreurs du code, de mouvements inappropriés
    – « risque » de vitesse adaptée à mes réflexes = de vitesse plus lente que les automobilistes ayant plusieurs années de conduite.

    De même,
    pour les enfant(s)/parent(s)
    (il y a un parent, ou un autre adulte, vu que ce n est pas le bébé qui conduit…)

    celà signifie :

    – risque d erreur du code : je ramasse le doudou parce qu’il pleure, sur autoroute, en coupant 3 voies pendant ma manoeuvre, car je ne vais quand même pas attendre une aire d autoroute pour le lui donner, ni chanter ou lui parler, pour le calmer, sans lui rendre son doudou dans la seconde (idem en ville : je ne vais pas me garer, ou m arrêter avec les warnings avant de lui rendre le doudou, ou de lui faire une risette)

    – je risque de rouler moins vite, pour protéger ma progéniture, alors je tiens à m’excuser auprès des autres automobilistes de ma lenteur inadmissible : ce n est pas MOI qui désire rouler comme un escargot en ville, et ainsi protéger tout le monde, dont mon bébé, moi et tous les gens que je croise;

    Mais ne vous inquiétez pas, dès que je l ai déposé à la crêche, je colle un scotch noir sur le signe « bébé à bord », et je peux enfin m éclater comme vous, mes amis, mes frères de bitume, à rouler à fond en ville (entre 2 feux rouges) :
    Ma lenteur « maladive », « inexcusable », « incompréhensible » (sans autocollant « bébé à bord » pour la rendre admissible) ne va pas durer !

    Donc d’un coté, des actes dangereux pour tous
    (s’il est dans un siège auto pour sa taille, bien fermé, bébé ne s étrangle pas avec la ceinture auto, et ne glisse pas du siège : aux parents de ne pas lui donner un « truc » comme pleins de gateaux ou un doudou, qui risque de faire qu’il s etrangle en route : en enlevant la cause possible d’une urgence, pas de raison de piler en ville, pour répondre à cette urgence)

    De l’autre, [et c est pour moi, la PRINCIPALE raison (subconsciente) de coller cet autocollant], une volonté de s’excuser d avoir une conduite apaisée, respectueuse des autres; au lieu d avoir la conduite « normale » de gros boeuf dangereux pour soi et les autres.

    => aucune justification valable.

    quand je le vois (donc qu’une personne ayant accès à cette voiture a estimé judicieux de le coller),
    je pense à chaque fois « attention, adulte dont il ne faut pas rechercher la compagnie, à bord »,
    car forte présomption de vues divergeantes

    (ne pas rechercher la compagnie…sauf en cas de recherche de conflits…)

  19. MOAMOA

    virbrig « Du coup, je trouve que cet autocollant devrait être intégré au code de la route, non ? »

    Oui, en effet, Et je suis pour que les automobilistes prennent une prune s’ils ont oubliés d’enlever l’autocollant.

    Je suis également pour que le message ne sois pas un euphémisme mais plutôt « En cas d’accident, merci de rechercher le corps de mon bébé à l’extérieur de ma bagnole si vous ne l’avez pas trouvé dedans »

    Et puis il faudrait aussi rendre obligatoire un autocollant (avec prune) pour retrouver mémé… au cas zou…

  20. Laurent

    Etant-donné qu’il existe également une déclinaison de cet autocollant à propos des chiens (avec une tête de berger allemand en général), les parents affichant l’autocollant considèrent peut-être leur enfant comme un système d’alarme efficace pendant qu’ils font les courses au superméga hypermarché en indiquant ainsi : « si vous forcez la voiture, le bébé que j’ai laissé dans la voiture va crier et vous allez être repérés »

Les commentaires sont clos.