Notre Dame des Landes: un aéroport « durable », « écologique » et entouré de bagnoles…

Alors que ce projet des années 70 a été relancé il y a plus de 10 ans avec la promesse, par l’Etat et la Région, qu’il serait évidemment relié par le fer à Nantes et même Rennes, force est de constater qu’il y a loin de la promesse aux réalisations.

Maintenant qu’il faudrait réaliser et payer cette infrastructure, les collectivités reviennent sur terre. L’Etat a beaucoup promis mais financerait peu.

On semble découvrir maintenant qu’une liaison spécifique tram train avec terminus aéroport (200 millions €) serait un autre gouffre financier, du fait du kilométrage important (17 km), rapporté à un faible nombre d’utilisateurs.

La seule solution serait de situer NDL sur un tronçon nouveau de Nantes Rennes. Ce ne serait pas moins coûteux, mais l’usage de la ligne serait très large. Mais avec quel financement et à quelle date, sachant que le programme de lignes nouvelles est bloqué pour de très nombreuses années et que cette ligne n’est pas inscrite dans les projets nationaux ?

L’aéroport « vert » va donc développer le trafic automobile (7500 places de parking annoncées), une liaison par car, même dite  » à haut niveau de service », n’ayant jamais été très attractive : le concessionnaire, qui loue les places de parking se frotte les mains. Les usagers devront payer plus cher le déplacement.

La grande majorité des gens qui prendraient l’avion ou de ceux qui travailleraient à l’aéroport vont donc circuler en voiture dans toute la périphérie Nord Ouest ; les vendéens vont réclamer un nouveau pont sur l’Estuaire, etc…

Bonjour le développement durable, avec des trajets voiture plus longs qu’actuellement, deux aéroports à gérer dont l’un servira très peu (l’aéroport actuel), un rythme encore accru d’artificialisation des sols : emplois et activités liées à l’aéroport vont se relocaliser autour en se dispersant dans les communes voisines…

Tout cela montre la fuite en avant de ce projet , qui :

– n’a jamais été réévalué, comparé sérieusement à d’autres propositions et est bâti sur des hypothèses fausses, comme l’a montré l’étude comparative de 2011.

– ne rassemble jamais les différents coûts de l’opération, en investissement (aéroport, coûts de transfert, accès routier, accès ferroviaire et matériel transport, … ) et en fonctionnement (les 2 aéroports, le service transport public, …).

Arrêtons tout pour réfléchir enfin, pour prendre en compte les contraintes émergentes : raréfaction des hydrocarbures, pénurie de terres agricoles, pollution de l’atmosphère.

Source : FNAUT (Association régionale des usagers des transports des Pays de la Loire)

Fnaut

A propos de Fnaut

Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports.

13 commentaires sur “Notre Dame des Landes: un aéroport « durable », « écologique » et entouré de bagnoles…

  1. laurent

    Le gouvernement devrait écouter les ZADistes plutôt que les bétonneurs.
    Nous finirons par découvrir que la corruption explique sa surdité même si l’embauche de l’ex préfet du coin par Vinci est déjà sue de tous.

  2. Corinne

    ah bon,ils gardent l’ancien aéroport ?
    J’avais cru comprendre que cela faisait partie d’un grand projet de territoire et que ce nouvel aéroport était placé plus loin de Nantes pour récupérer les terrains de l’ancien et faire des logements.

  3. antec

    Vous connaissez l’Aéroport de Vatry ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9roport_Ch%C3%A2lons_Vatry

    Situé dans la marne près de Chalons en champagne.
    Créer pour déporter le fret des aéroport de paris, il y a autoroute et voie ferré.
    Le fret n’a jamais atteint les niveau attendu (8000 tonnes par an au lieu des 120000 prévu), et les 3 compagnies présentes sont bien subventionnés !

    On aimes bien gâcher de l’argent des fois…

  4. apanivore

    @Corinne : L’ancien aéroport serait gardé pour un peu de fret, notamment parce qu’une grosse usine d’airbus est sur place.
    http://www.air-journal.fr/2012-09-09-airbus-veut-garder-sa-piste-a-nantes-atlantique-555714.html
    Mais si à plus ou moins long terme ça revient trop cher à airbus, ils vont peut-être déplacer leur usine, mais pas sur que ce soit à NDDL.

    Le boulot des CCI c’est le développement économique d’une zone. Les gens qui y travaillent manquent parfois d’imagination et donc si un lobby vient les voir en disant « donner moi de l’argent, je vais créé de l’emploi », ils y croient.
    C’est ce qui se passe à Vatry.
    Et voyant que le fret marche moins bien que prévu, on leur a fait miroiter le transport de passagers. ça marche pas des masses non plus, mais bon les vrais clients de ryanair c’est la CCI champagne-ardennes, pas les passagers.

  5. Corinne

    @apanivore
    lien intéressant ou les commentaires expriment différents points de vue.
    Un argument souvent cité est les nuisances sonores du survol de Nantes.
    phénomène de société ,les usagers majoritairement urbains veulent bénéficier des transports aériens , en reportant les nuisances sur des populations rurales .Notre époque marche sur la tête,on continue à consommer (des biens,des territoires ,des ressources en énergie )comme si nous avions plusieurs planètes de rechange.
    Le PIB est roi,il faut produire encore produire et inventer des besoins.
    Produire ici et consommer là- bas ou produire là-bas et consommer ici.
    Et si on se contentait de ce que l’on a sur notre territoire? Cela nous éviterait bien des dépenses et une vie plus tranquille.Mais la sagesse ne semble pas être dans l’air du temps.On a formaté des générations qui ne trouvent le bonheur qu’a travers ce qu’ils consomment.

  6. Tassin

    Surtout que pour avoir habité 2 ans dans le centre de Nantes avec les avions au dessus de ma tête, je peux garantir que c’est vraiment mineur. Les voitures font bien plus de bruit à tel point que la 1ère fois que je me suis aperçu que des avions survolaient la ville c’est 6 mois arpès mon emménagement quand j’ai commencé à ouvrir la fenêtre de toit suite à l’arrivée de l’été.

    Tous les arguments des bétonneurs de NDDL sont bidons. En plus le site est magnifique. Prairies, champs, haies bocagères, chênes centenaires, forêts… c’est paisible et beau.

  7. tichittichit

    Si cette illustration représente le futur aéroport, c est un parfait green washing! Ca donne presque envie d’aller planter ses tomates au pied des pistes!

  8. stvnlb2r

    La capacité du parking a d’ailleurs été étendue à 11 000 places au lieu des 7000 premiers à l’origine

  9. dap

    Bonjour
    Il semblerait que la principale source de revenu des aéroports soit … Le parking. CQFD
    La plupart des aéroports est mal desservie en transport (un des rares qui soit correctement accessible en transport est le Charles de Gaules).

    Une amie me faisait remarquer récemment qu’elle en avait eu pour aussi cher dans le parking que dans son billet d’avion.

    Dap

  10. LomoberetLomoberet

    Et en plus, il n’y a pas de garages à vélos sur leurs p . . . . . de m . . . . de s . . . . . . . . de parking de c . . . . . . . . . . d’aéroports !
    Remarques, je m’en fous, je ne prend pas cet instrument génocidaire qu’est l’avion !

  11. MOA

    Dap « Il semblerait que la principale source de revenu des aéroports soit … Le parking. CQFD »

    Intéressant ça. Vous auriez des sources?

Les commentaires sont clos.