Vélostras, le vélo à haut niveau de service arrive à Strasbourg

Le vélo à Strasbourg fait à nouveau parler de lui. Cette fois ci, il ne s’agit pas d’un système d’amendes spécifiques, d’une pénurie de Velhop ou d’un jugement défavorable du tribunal administratif mais d’une bonne nouvelle. Roland Ries, maire de Strasbourg et vice président de la Communauté urbaine en charge des transports a annoncé, lundi, lors d’une conférence de presse, le lancement de Vélostras*, le nouveau réseau cyclable de l’agglomération strasbourgeoise.

De nombreux médias nationaux (Le point, Libération, Le nouvel observateur…) ont relayé la dépêche AFP intitulée « Strasbourg va développer le premier périphérique pour vélos de France ». Les médias locaux comme les DNA, France3 ou encore Rue 89 Strasbourg développent également cette information dans leurs éditions d’hier.


Une de l’édition strasbourgeoise des Dernières nouvelles d’Alsace du 19 février 2013

Basé sur le concept de Cykelsuperstier de Copenhague ou sur celui de Cycle Superhighways londonien, Vélostras s’appuiera sur une mise à niveau de certaines infrastructures cyclables existantes ainsi que sur la création de nouveaux tronçons manquants sur ce réseau. Il se développera progressivement jusqu’en 2020 sur 9 itinéraires radiaux entre le centre ville et de la seconde couronne (Vendenheim, Blaesheim, Mittelhausbergen…) et trois autres itinéraires en boucle (d’où l’appellation médiatique de périphérique) l’un à proximité du centre ville, l’autre entre 2 et 3 km de celui-ci et le dernier à 5 kilomètres de la cathédrale.


Le réseau Vélostras, source : Communauté urbaine de Strasbourg

Les premiers travaux sont planifiés pour l’été 2013 sur un tronçon manquant de 750 m sur la seconde boucle entre la pont Pasteur et la rue de Saales. Cet aménagement permettra par la même occasion de supprimer un des fameux trottoirs mixtes piétons/cycles pour lesquels la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg ont été dernièrement condamnées par le tribunal administratif.

Par la suite, chaque année des infrastructures existantes seront réaménagées et de nouveaux tronçons manquants réalisés afin d’offrir de meilleures conditions de déplacements aux cyclistes (élargissement, sécurisation, éclairage, informations, pompes à air…) et de développer le vélo comme mode de transport sur des distances plus longues ( 5, 10 voir 15 kilomètres comme c’est le cas au Danemark ou en Hollande).

A terme, en 2020, Vélostras comptabilisera 130 km et offrira des temps de trajets à vélo vers le centre ville compris entre 30 et 40 minutes maximum pour les communes les plus éloignées de celui-ci. Ce nouveau réseau doit participer à atteindre l’objectif de 20% de déplacements mécanisés réalisés à vélo dans l’agglomération strasbourgeoise en 2020.

A noter également que la conférence de presse présentait également la réalisation de la magistrale piétonne, première action phare du plan piéton de la Ville de Strasbourg. Cet itinéraire se développe entre la gare et la place du marché de Neudorf sur plus de 3 kilomètres. Les tronçons de cet itinéraire qui n’étaient pas encore suffisamment adaptés aux piétons seront réaménagés en 2013 et 2014 dans l’optique de donner au minimum 50% de l’espace public aux modes actifs (piétons et vélo).

Source: http://www.ibikestrasbourg.com/

*stras se traduit en allemand par rue (strasse)

I Bike Strasbourg

A propos de I Bike Strasbourg

Le blog de la culture vélo à Strasbourg...

2 commentaires sur “Vélostras, le vélo à haut niveau de service arrive à Strasbourg

  1. Olivier B

    Oh enfin une prise de conscience et des actions spécifiques pour le vélo (plutôt que, comme à Toulouse, des marquages à l’arrache en contre sens et des pistes constamment interrompues et demandant même souvent de traverser la route tous les 100m). vivement qu’on ai ça à Toulouse !
    A quand les vélos prioritaires et les voitures qui utilisent le reste de la place ?!

Les commentaires sont clos.