L’île de Juist sans voitures

Onzième épisode d’une série consacrée aux îles sans voitures. Vous souhaitez passer des vacances réellement sans voitures? Vous voulez voir comment la vie sans voitures est possible? Visitez les îles sans voitures! Aujourd’hui: L’île de Juist en Allemagne.

L’île de Juist est une petite île allemande, de 16 km2, située dans la Mer des Wadden au sud de la Mer du Nord. L’île de Juist est la deuxième des Îles de la Frise-Orientale en partant de l’Ouest, située entre les îles de Borkum et de Norderney.

Population: 1.509 hab. (2012)
Densité : 92 hab./km2
Longueur: 17 Km
Largeur: 500 mètres à 1 Km

L’île de Juist est longue de 17 km et large de 500 m à 1 km (cela dépend du niveau de la marée). Il y a deux villages dans l’île: Juist le village principal et Loog.

Les habitants de l’île appellent Juist leur « Töwerland », ce qui signifie « pays des merveilles » en bas-allemand. C’est compréhensible si l’on considère ses 17 kilomètres de plage donnant sur la mer des Wadden et la sauvage mer du Nord. L’île de Juist vous offre un sentiment d’insularité garanti !

Située entre les îles de Borkum et de Norderney, Juist constitue la plus longue île de Frise orientale. Cette fine langue de terre en mer du Nord éloignée d’à peine sept kilomètres du continent est un lieu de repos et de détente.

Strandkoerben
Les Strandkoerben, des fauteuils-cabines en osier

Depuis la mer, seuls deux bâtiments remarquables émergent: le château d’eau et un ancien hôtel, qui ressemble un peu au Reichstag allemand depuis sa restauration. Le phare du port n’est pas assez élevé pour être vu de la mer du Nord – il n’a pas d’importance nautique, pas même pour les ferries à destination de l’île. Sa seule utilité est de rendre la zone portuaire plus jolie.


Panorama de l’île de Juist

L’île possède une spécificité naturelle, le lac Hammersee, un lac d’eau douce dans le tiers occidental de l’île. Juist est – du point de vue du géologue – rien que du sable. L’eau de pluie qui tombe goutte à goutte dans le sable a une densité inférieure à l’eau salée, ce qui fait une sorte de bulle d’eau douce flottante. C’est pourquoi l’île de Juist ne dispose pas d’un pipeline d’eau douce depuis le continent – et c’est aussi ce qui fait d’Hammersee un lac d’eau douce.


Le Pluvier argenté

À l’extrémité ouest de Juist, il y a un grand banc de sable, le « Billreef ». Il semble absolument vide comme un désert de sable. Mais avec une longue-vue, en particulier pendant la période de migration des oiseaux, on peut voir beaucoup d’oiseaux migrateurs sur l’île, jusqu’à 30.000 en une seule fois. Le Bécasseau variable, le Pluvier argenté et le Bécasseau maubèche ont un long chemin à parcourir – par exemple de la péninsule Tamyr en Sibérie jusqu’en Afrique. Leur pause dans la mer des Wadden est essentielle, parce que ces oiseaux ont besoin de manger beaucoup de nourriture dans les plus brefs délais pour survivre à ce long périple. C’est pourquoi Billreef est une réserve naturelle.

Juist est interdite aux voitures particulières et l’on peut accéder rapidement à la mer de n’importe quel point de l’île. On se retrouve ainsi au beau milieu des vasières, véritable miracle de la nature classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2009. Les vacanciers peuvent y observer le va-et-vient des vagues. Il arrive que des familles entières de phoques fassent également leur apparition à l’extrémité est de Juist : ils viennent prendre un bain de soleil sur les bancs de sable.

De nombreux habitués reviennent chaque année sur l’île, car Juist et sa superbe marina sont un véritable paradis pour les familles avec enfants. Sa plage sans fin est l’endroit idéal pour creuser, faire des châteaux de sable et s’amuser.

Sur l’île, on trouve très peu de voitures. Seuls le service d’incendie, la Croix-Rouge allemande et le médecin ont un véhicule motorisé – même les policiers sont à vélo. Le bureau de poste et la compagnie de transport ont chacun une voiture électrique. Certaines institutions comme la compagnie de navigation et une branche de l’autorité de défense côtière ont des tracteurs, mais ils ont besoin d’un permis spécial, chaque fois qu’ils veulent traverser la ville.

Tous les autres transports comme la collecte des ordures, le transport des matériaux de construction ou des bagages des touristes, le service de pizzas à domicile, etc. sont effectués à vélo ou en calèche.

Le cheval est un moyen de transport courant sur l’île qui compte une centaine de chevaux. Même le corbillard de l’île est une calèche à chevaux!

L’île de Juist a même connu une curiosité en matière de transport, à savoir un tramway sur mer. Jusque dans les années 1980, l’île était en effet reliée au continent par un tramway, datant du 19ème siècle. Au départ, il était tiré par des chevaux, puis motorisé au 20ème siècle. La ligne de tramway traversait la Mer des Wadden sur près d’un kilomètre, on imagine la traversée les jours de tempête! Le tramway de Juist a été abandonné en 1982 car trop difficile à entretenir.


Le tramway de Juist en 1898


Le tramway de Juist en 1971

Aujourd’hui, l’île a retrouvé son caractère insulaire, les rails ont été démontés. Il reste seulement quelques vestiges sur l’île, comme l’ancienne gare de voyageurs transformée en café-restaurant (où l’on mange sur l’ancienne plate-forme!) et l’ancienne gare de marchandises dont il ne reste plus que les quais.


Ancienne gare de voyageurs


Ancienne gare de marchandises

Outre son atmosphère détendue, Juist est également la destination des touristes en quête de vacances saines : en plus des randonnées dans les vasières riches en aventures et des excursions à vélo, l’air pur et le calme de l’île vous apporteront le bien être.

Malgré tout ce calme et ce repos, les festivals hauts en couleurs ne font pas défaut sur Juist : vous pourrez par exemple assister au « Juister-Musikfestival », le festival de musique qui se déroule à l’Ascension, ou au « Krimifestival », le festival du roman policier qui a lieu début septembre.

Les Frisons orientaux sont satisfaits et fiers de leur miracle de la nature. Juist a cependant un objectif : elle souhaite devenir la première destination touristique au monde neutre du point de vue de son impact climatique d’ici 2030.

Moyens d’accès

Pour aller sur l’île de Juist au départ de Paris, il faut compter environ une dizaine d’heures. Par le train, il faut se rendre à Duisburg, puis Emden et Norddeich. De Norddeich, un ferry vous amène sur l’île en une heure à une heure et demi selon les marées.

Source:

Îles sans voitures

22 îles, 26 cartes, 168 photographies

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

2 commentaires sur “L’île de Juist sans voitures

  1. Michel

    Je suppose que le nombre de chambres d’hôtel est limité, il faut donc
    réserver longtemps à l’avance.

Les commentaires sont clos.