La voiture électrique, c’est Royal!

On vient de franchir une nouvelle étape dans la gabegie techno-politique: désormais, l’état français donnera une prime de 10.000 euros pour l’achat d’une voiture électrique. Dans le même temps, RTE s’alarme d’un risque de pénurie d’électricité à partir de l’hiver 2015…

C’est incroyable, tout simplement électro-dantesque! Nous allons, puisqu’il s’agit de notre argent de contribuable, donner 10.000 euros à chaque possesseur d’un « vieux » diesel (d’avant 2001…) pour qu’il puisse s’acheter la voiture électrique de ses rêves…

Pour ceux qui comptent en « anciens » francs, on dépasse donc les 65.000 francs d’aides publiques pour l’achat d’une bagnole… On connaissait les primes à 500 euros, les primes à 1.000 euros, voire même plus récemment les primes à 5.000 euros, maintenant on te file carrément 10.000 euros pour que tu l’achètes cette bagnole électrique dont tu veux pas!

D’ailleurs, c’est simple, tu veux quoi de plus? 10.000 euros, c’est quand même une somme… Tu veux pas en plus une petite gâterie de Ségolène Royal? T’inquiètes, si tu attends encore un an, la prime sera peut-être à 15.000 euros… A moins qu’on finisse peut-être par te la donner cette voiture électrique dont personne ne veut…

Car à vrai dire, on a déjà commencé à imposer l’achat de voitures électriques dans les administrations… Sans doute une méthode efficace pour doper les ventes?

Il faut dire que Ségolène Royal nous a mijoté aux petits oignons une Loi de la voiture électrique (appelée aussi parfois Loi sur la transition énergétique…). Tout sera bon pour refourguer des bagnoles électriques! Ils ont déjà donné l’espace public à la voiture électrique, ils vont construire des milliers de bornes de recharge avec notre fric, ils imposent l’achat aux administrations et maintenant ils refilent des primes de 10.000 euros… Sans parler des primes complémentaires de certains conseils régionaux… comme, au hasard, Poitou-Charentes par exemple!

Et en plus, on veut leur laisser la possibilité de rouler dans les couloirs bus! Et pourquoi pas de se garer en vrac sur les trottoirs ou les pistes cyclables? Et si on offrait la possibilité aux voitures électriques de rouler à plus de 50km/h en ville, voire même la possibilité de rouler bourré dans une voiture électrique? Peut-être que les Français commenceraient à les acheter ces voitures électriques invendables?

En fait, il semblerait que Ségolène Royal ait mal digéré l’échec industriel cuisant de « sa » voiture électrique, la Mia d’Heuliez, en dépôt de bilan. Vexée, elle veut désormais nous faire bouffer de la voiture électrique à toutes les sauces!

Si on comprend bien la logique, il faudrait massifier l’usage de la voiture électrique. A vrai dire, on se demande un peu pourquoi dans la mesure où une voiture électrique émet à peu près autant de microparticules qu’une voiture neuve à essence… Sans même parler des produits particulièrement polluants qu’on trouve dans une batterie électrique ou de l’énergie nucléaire nécessaire, car en France, nous on roule nucléaire Monsieur!

Et surtout, on se demande avec quelle électricité on va faire rouler toutes ces magnifiques voitures électriques qui devraient se multiplier par millions sur les routes de France… En effet, aux dernières nouvelles, les besoins en électricité de la France risquent de ne plus être couverts correctement à partir de l’hiver 2015 du fait de l’accélération de l’arrêt de centrales à charbon, au fioul ou au gaz. Et c’est RTE (Réseau de Transport d’Electricité , filiale d’EDF) qui le dit! Selon eux en effet, « une dégradation de la sécurité d’approvisionnement électrique en France durant les hivers allant de 2015 à 2018 » est un risque réel du fait de l’accélération des arrêts de centrales à charbon, au fioul ou au gaz.

Comment qu’on va faire alors pour les faire rouler nos bagnoles électriques? T’inquiètes, c’est un nouveau concept pour rilancer® la croâssance®: l’été tu roules en bagnole électrique et l’hiver tu reprends ton vieux diesel qui pue!

Photo: en 1992, Ségolène Royal, ici avec Dominique Strauss-Kahn, négocie un accord entre le gouvernement Bérégovoy, EDF et des constructeurs automobiles pour promouvoir le véhicule électrique.

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

15 commentaires sur “La voiture électrique, c’est Royal!

  1. Zeed

    Nous allons, puisqu’il s’agit de notre argent de contribuable, donner 10.000 euros à chaque possesseur d’un « vieux » diesel (d’avant 2001…) pour qu’il puisse s’acheter la voiture électrique de ses rêves…

     

    Euhhhh: c’est une plaisanterie j’espère!

    Donc si j’ai bien compris, par nos impôts on fait de NOUS TOUS des complices de cette immonde aberration écologique? Non mais faut arrêter les conneries!

     

    M’en bats les co(q)uilles, je paierai pas pour les abrutis nucléo-motorisés!!!

     

  2. Pédibuspedibus

    t’as de beaux yeux Ségolène, tu sais…?

    mais baisses le capot… on voit le moteur… racoleuse va…!!!

  3. Vincent

    MR > Dans le même temps, RTE s’alarme d’un risque de pénurie d’électricité à partir de l’hiver 2015…

    Simple : arrêter de s’opposer à la construction de nouvelles centrales nucléaires, d’autant que la Energiewende teutonne est en train de mettre le bazar dans le réseau électrique européen.

    http://www.usinenouvelle.com/article/les-lecons-de-l-energiewende.N204586

    > Tu veux pas en plus une petite gâterie de Ségolène Royal?

    Un peu sexiste…

    > car en France, nous on roule nucléaire Monsieur!

    Ailleurs, c’est à l’énergir fossile (charbon et/ou au gaz). Slurp.

  4. Alex

    Je ne fais pas politique.

    Ca fait plus de 12 ans que j’utilise mon vélo pour aller/retour au travail et faire les courses.
    Rien n’est pire en ville que la puanteur et le bruit de voitures.
    C’est encore plus terrible pour les enfants qui jouent dehors, pour les tout petits qui ont le nez au niveau des tuyaux des échappements, pour ceux en poussettes…
    Autant de misère en ville, à nous empoisonner les un les autres, c’est à se demander par quel terrible lavage de cerveaux en masse nous sommes arrivés à telle dégradation de le vie humaine.

    Quand je pédale derrière une électrique ça pue pas, ça rempli pas les poumons de poison et ça n’a pas de prix.

    Pensez aussi à tous les appartement qui ont de fenêtres vers les grands boulevards, périphériques ou axes principales…

  5. paladurpaladur

    Alex> c’est pas faux mais cette absence de pollution ici est payée par des populations pauvres exploités ailleurs.

  6. foudordi

    Les 10000€ sont issus des malus sur les ventes de véhicules à fortes émissions directes.

    Donc en soit je ne trouve pas çà scandaleux, même s’il est vrai que la phase de conception d’un véhicule électrique à des impacts peu anodins.

     

    Ce que je trouve scandaleux c’est que les 10000€ semblent être offerts pour une location de 3 ans avec 15000€ au compteur maximum, comme c’est le cas de Renault sur l’offre Zoé.

    Donc Renault se gave à 13000€+ pour 15000km roulés max. Ce qui fait 90/ pour 100km.

    Alors même qu’il faudrait favoriser l’auto partage des véhicules électriques pour amortir le coût écologique de départ.

    Je ne suis pas aussi catégorique que ce site sur la suppression de la voiture : tout le monde n’habite pas en milieu urbain et il n’y a pas toujours d’alternative.

    L’électrique offre pour moi un progrès si l’on arrive à rendre les véhicules suffisamment intelligents pour qu’ils se rechargent quand la demande est la plus faible, et qu’ils approvisionnent le réseau lors des pics de Conso d’électricité.

    Mais je suis bien d’accord que le gouvernement devrait davantage financer les transports publics en taxant notamment le transport routier et l’accès aux grands agglos.

  7. Plouf

    Le truc un peu bien avec les voitures électriques c’est que, une fois qu’elles ont atteint une masse critique et couplé à un réseau un minimum intelligent (voir remarque de « foudordi » ci-dessus), elles peuvent servir de stockage de l’électricité provenant des énergies renouvelables (et intermittentes). Le hic en France c’est que vous avez pratiquement que du nucléaire et relativement presque pas de renouvelables … donc cet aspect positif des voitures électriques vous en profiterez pas (tout de suite).

    Sinon, c’est sur que c’est quand même mieux que les vieux diesels mais que ça devrait clairement pas la priorité …. comme on dit souvent pas les émissions de CO2 : la voiture la moins polluante, c’est celle qui ne roule pas et, bien sur, qui n’est même pas construite.

    Perso, en tant que biker urbain, je dois bien dire que rouler derrière une électrique c’est beaucoup mieux que derrière un vieux diesel ou un putain de camion … d’ailleurs à quand la généralisation des hubs de déchargement des (gros) camions en périphérie des centres urbains ?? (comme à Stockholm par exemple)  ça ça améliorerait considérablement la qualité de vie (air, visuel, sonore) en ville …

    ciao

  8. Emilie L

    Sur le fond assez d’accord, mais peut-on éviter les propos sexistes type « une petite gâterie de Ségolène Royal » ?

    J’aurais aimé partager cet article, mais ce genre de remarques misogynes et déplacées je les ai en horreur.

    Merci.

  9. Pédibuspédibus

    oui Emilie il faut respecter les attributs de madame la ministre, et les contributrices et commentatrices sont bien trop rares sur ce site pour se laisser  aller à ce genre de chose… donc promis, juré, craché désormais langage châtré heu… châtié voulais-je dire, sera dans ma pratique.

  10. JNP

    La voiture électrique est un véhicule apparemment génial.. La conduite en est très agréable, très « coulée », reposante et silencieuse, pour les autres, plus de pot d’échappement et de vroum vroum… Mais c’est un leurre : la pollution (sous quelque forme que ce soit) est déplacée vers les centrales qui produisent cette énergie pourtant toujours nécessaire pour mouvoir cette masse roulante, ces véhicules occupent toujours autant de place au sol dans nos villes au détriment de la nature et des piétons (et cyclistes).

  11. Pim

    qu’est ce qu’on ferait pas pour continuer à garder sous perfusion (d’argent public) notre chère industrie automobile mourante.

    et pourtant, il parait que la culture contribue 7x plus au pib que la bagnole. source la tribune http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140103trib000807739/la-culture-contribue-sept-fois-plus-au-pib-que-l-industrie-automobile.html

  12. GROS

    De toute manière, la voiture électrique ne va pas satisfaire ses utilisateurs :

    Faible autonomie et qui de plus diminue avec le temps et l’utilisation du véhicule -> la peur de rester en rade. Et alors, contrairement au cycliste qui peut rentrer en pédalant, l’électromobiliste est contraint de laisser son char et rentrer à pied ….

    Donner une prime de 10 000 euros pour ça ! sans compter l’impact des batteries …

  13. Pédibuspédibus

    Electrique au nucléaire ou au vent, au gaz de schiste ou encore au mazout peu importe la motorisation de véhicules qu’il s’agit de faire disparaître progressivement pour sortir du système automobile qui dissout l’urbanité, à moins de reconnaître cette qualité à la foultitude de ronds points, bermes et no mans lands que le dit système engendre : des chercheurs géographes* sont assez gonflés et pervers pour ça…

    *par exemple voir l’article récent d’Antoine Brès et Martin Vanier « ADHÉRENCE DES RÉSEAUX DE CIRCULATION AU « TIERS-ESPACE» DES RÉGIONS URBAINES: LES FIGURES D’UNE RIVERAINETÉ DE BORD DE ROUTE » in Métropolis | Flux 2014/1 – N° 95 pages 56 à 64

     

Les commentaires sont clos.