Nos trains sont en danger: tirons le signal d’alarme!

Mobilisons-nous pour sauver nos trains ! L’Etat doit garantir le droit à la mobilité et assurer son rôle de pilote du transport public ferroviaire, donc mettre rapidement en œuvre une politique volontariste permettant d’enrayer le déclin du rail. Avec la FNAUT (Fédération nationale des associations d’usagers des transports), signez cette pétition qui sera adressée au Président de la République.

Nos trains sont une richesse nationale

Notre réseau ferré était l’un des plus performants du monde. Malgré l’explosion de l’usage de l’automobile et le développement du transport aérien, le rail avait su opérer un formidable renouveau en progressant dans tous les domaines :
– vitesse et confort (nouveaux matériels Corail, TGV et TER),
– desserte des zones urbaines (notamment en Île de France),
– sécurité (faible taux d’accidents) et environnement (nuisances marginales).

Mais aujourd’hui ils sont en danger

Que vous soyez usager quotidien pour votre travail ou vos études, ou voyageur occasionnel sur les TER, Intercités et TGV, vous subissez des dysfonctionnements croissants qui fragilisent ce mode de transport.

Vous êtes aujourd’hui confrontés :
– à une hausse régulière du prix des billets, non supportable pour les trajets à plusieurs,
– à des suppressions de trains, à des surcharges, à des retards répétés,
– aux ralentissements entraînés par la dégradation des infrastructures ;
– à la réduction des fréquences, aux correspondances difficiles, à la disparition de liaisons Intercités et à des fermetures de lignes qui pénalisent les villes moyennes,
– à une baisse des services offerts aux usagers (trains de nuit, auto-trains, restauration, vélo à bord, guichets et boutiques SNCF).

Vous êtes de plus en plus tentés de renoncer au train. Nombre d’entre vous l’ont déjà abandonné pour privilégier leur voiture personnelle, le covoiturage, l’autocar ou l’avion à bas coût. Et ce, malgré des temps de parcours généralement allongés, une baisse de confort, les risques de la route et une pollution accrue.

Mobilisons-nous pour sauver nos trains !

L’offre ferroviaire ne doit pas être limitée au TGV, à quelques grands axes Intercités et aux trains de banlieue.

Nous attendons de l’État :
– qu’il garantisse le droit à la mobilité, c’est-à-dire le droit de disposer d’un transport public fréquent, confortable et écologique ;
– qu’il assure son rôle de pilote du transport public ferroviaire et agisse rapidement pour enrayer le déclin du rail par une politique volontariste ;
– qu’il accélère la modernisation des voies ferrées et le renouvellement des trains ;
– qu’il exige de la SNCF un service de qualité, performant et à prix raisonnable.

La Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT) défend les voyageurs depuis de nombreuses années. Participez à son action et signez cette pétition qui sera adressée au Président de la République.
https://www.change.org/p/m-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-m-le-premier-ministre-nos-trains-sont-en-danger-tirons-le-signal-d-alarme

Fnaut

A propos de Fnaut

Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports.

2 commentaires sur “Nos trains sont en danger: tirons le signal d’alarme!

  1. georges

    Oui malheureusement le train régional et local est voué à disparaitre pour une question simple de pognon : il est beaucoup moins couteux à court terme pour l’état de tout mettre au même endroit, c’est à dire la route : le fret, l’automobile personnelle et maintenant les transports collectifs grande distance (les bus).

  2. Pada

    Et pourquoi (entre autre) ne pas récupérer les 1,4 milliards de cadeaux fiscal par an pour les transports intérieurs aériens et les redistribuer aux chemains de fer ? Cela permettrait d’avoir des billets moins concurrentiels sur l’avion que sur le train…

Les commentaires sont clos.