En pleine COP21, les motards pourront continuer à faire vroum-vroum

Quel est l’événement majeur à l’échelle mondiale qui va se dérouler à Paris entre le 1er et le 6 décembre prochain? Vous avez deviné… le salon de la moto!

On croit rêver, en pleine conférence internationale sur le climat (30 novembre – 11 décembre 2015), les motards ne trouvent rien de mieux à faire que d’organiser à Paris leur petit salon de la moto! Même les constructeurs de voitures n’auraient pas osé…

Pour être plus précis, il s’agit du « salon de la moto, du scooter, du quad et des équipements. »

Cela démontre bien à quel point les motards et les quadeurs vivent sur une autre planète, très loin des enjeux actuels de la notre en matière de pollutions et de changement climatique. Ceci dit, on ne peut pas à la fois passer son temps à faire vroum-vroum et réfléchir dans le même temps au dérèglement climatique et à ses conséquences désastreuses.

La moto est une véritable nuisance glocale (globale, locale… et glauque), autant en termes d’émissions de CO2, de pollution, de consommation de pétrole, de bruit insupportable et de danger dans les rues et sur les routes.

Organiser un salon de la moto en plein durant la COP21, il fallait tout de même y penser. Qu’une telle manifestation puisse être organisée au moment où plus de 40.000 personnes représentant 195 pays viennent à Paris pour tenter de trouver des solutions pour limiter l’emballement climatique montre à quel point tout ceci n’est qu’une gigantesque mascarade.

Si l’État et la mairie de Paris permettent une telle aberration, c’est qu’on est véritablement foutus.

Les motards pourront donc continuer à faire vroum-vroum…

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

10 commentaires sur “En pleine COP21, les motards pourront continuer à faire vroum-vroum

  1. Rémy

    bonjour

    une petite précision : le salon de la moto est organisé en alternance avec le salon de l’auto ( et à la même période ). Tu viens donc, Autominus, d’échapper, par hasard de date, au salon de l’automobile pendant la COP21 !

     

    bonne journée

  2. Emmanuel

    le salon de la moto se tient tous les deux ans à cette date. Il aurait été plus malin de l’ouvrir à tous les deux-roues que d’en réclamer l’annulation.

  3. vu de sirius

    Les motos et pétrolettes sont en effet une nuisance auditive majeure en ville, même s’ils polluent moins (n’utilisent pas le diésel et consomment moins d’essence que la bagnole) et même si globalement ils se comportent mieux vis à vis des piétons (les pires chauffards auxquels j’ai eu affaire étant les bagnolards) sans doute parce qu’il y a la fameuse « éthique motarde » (ils se saluent du doigt sur la route) et parce que ils sont tout de même moins stables sur leur 2 roues que sur 4 roues, donc obligés à faire plus attention (sauf pour les limites de vitesse, dont ils sont de facto exemptés apparemment).

  4. Raph

    > au moment où plus de 40.000 personnes représentant 195 pays viennent à Paris pour tenter de trouver des solutions pour limiter l’emballement climatique

     

    Je dirais plutôt au moment où 40 000 personnes vont profiter des petits fours et faire quelques selfies à Paris…

    Vous pouvez attendre longtemps qu’ils nous trouvent des solutions… En ce qui me concerne, je m’efforce de prendre des mesures de manière unilatérale (déplacements à vélo, tri des ordures, etc), pour le bien être de ma famille. À défaut d’être une meilleure solution, l’égoïsme évite les taxes carbone (qui permettent au diesel de prospérer) et autres mesures catastrophiques…

  5. Françoise

    Pour un automobiliste, se reconvertir dans la moto ou le quad représente déjà un gros effort. Même si ses raisons sont plutôt économiques au départ, est-ce que ce ne peut pas être considéré comme le début d’une prise de conscience ? Alors, ne le décourageons pas !…

  6. Henri Bourjade

    C’est la preuve que les affaires continuent comme d’habitude « business as usual », et que la Cop21 est une hypocrisie.
    Néanmoins l’hypocrisie reste un hommage à la vertu.

    La source du problème climatique est connue. A part la Chine qui promet de fermer un grand nombre de mines de charbon, c’est zéro pointé.

    Sans interdiction de rechercher et d’exploiter gaz, pétrole et charbon, aucune chance de respecter les engagements.

    Tout le monde le sait, tout le monde fait comme si…

  7. Henry

    En tant que cycliste convaincue j’utilise également ma petite 125 cm3 bien pratique pour les distances supérieures à 15 km.

    Pour moi un constat s’impose, la plupart des automobilistes pourraient rouler en 125. Si c’était le cas, il n’y aurait plus de bouchon et on pourrait respirer. Donc je ne jette surtout pas la pierre aux motards qui constituent une alternative radicale à la bagnole dans ses bouchons, à un air plus respirable, et surtout il existe une sélection naturelle que l’on a pas chez l’automobiliste où le chauffard survie toujours à l’accident qu’il cause. Pour moi encourager le deux roues à pédale c’est mieux mais à moteur c’est toujours mieux que la bagnole. Au fait ! Avez vous remarquer qu’il n’existe pas de publicités à la télé pour les motos ou les vélos ????

    Pourtant ils se vendent bien !

    Par contre on étouffe sous la publicité pour les voitures diesel écologique et bonne pour l’environnement et les petits lapins.

     

  8. Pédibuspedibus

    Encombrement des trottoirs pour le stationnement, vitesse excessive, pollutions diverses dont le bruit – tiercé dans le désordre, voire quarté à compléter –  YAPAFOTO yamamoto kadératé :

    le motorisé à deux ou trois roues est un fléau en ville, pire que la bagnole. Donc OK, dans le contexte sécuritaire globalitaire anthopocidaire actuel la manif objet de l’article déconne plein pot…

Les commentaires sont clos.