Le cadastre, allié des piétons et des cyclistes contre les municipalités clientélistes

Une décision du Tribunal Administratif de Nice relativement récente du 19 Mai 2015 a annulé une autorisation donnée par la Commune de Mougins pour l’édification d’un portail en travers d’une voie publique intercommunale entre les villes de Mougins et de Valbonne: le chemin de la Bouillide. Ce portail avait également l’effet d’empêcher la circulation publique sur une autre voie non carrossable dénommée « Ancien chemin de Valbonne à Vallauris ».

Vous pouvez prendre connaissance de ce jugement au format PDF sur:

http://gilles.chomel.free.fr/u30/jugement-du-19-05-15.pdf

J’aimerais que cette décision de justice aide les lecteurs de Carfree.fr à leur faire prendre conscience que le cadastre est un outil favorable aux défenseurs des voies publiques contre les initiatives de certaines municipalités clientélistes comme celle de la ville de Mougins qui préfère avantager certains de ses habitants comme les riverains de ces voies qui sont aussi ses électeurs, plutôt que l’intérêt général qui dépasse les limites géographiques de la commune concernée.

Cette obstruction de son chemin de la Bouillide n’était pas une première pour cette municipalité puisqu’elle a obtenu en toute impunité les interruptions de 3 autres voies ancestrales: les chemins de la Tire et du Pigeonnier et l’ancien chemin de Mougins à Biot.

Tous les détails relatifs à ces obstructions sont consultables sur la page dédiée de mon site LécoLomobiLe.fr:

http://gilles.chomel.free.fr/u30/u30.html

Toutes ces obstructions ont abouti au résultat que le quartier concerné (Le Devens) est devenu intraversable à pied ou à vélo et que son contournement à pied ou à vélo se fait sur des voies très polluées par un trafic motorisé accru du fait de ces obstructions.

Gilles Chomel

A propos de Gilles Chomel

Administrateur des sites Agonie automobile, LécoLomobiLe et du Laboratoire Alternatif et Coopératif de Prospective Automobile

2 commentaires sur “Le cadastre, allié des piétons et des cyclistes contre les municipalités clientélistes

  1. Pédibuspedibus

    Oui Gilles il ne doit pas faire bon vivre chez toi, excepté peut être la douceur en hiver : l’intérêt général semble peser bien peu… Pourquoi ne pas avoir essayé d’intéresser l’agence régionale de santé à la question de la marche entravée par de telles initiatives stupides? Je suppose que les seniors sur abondent dans les lieux, et sans doute sont-ils accros à la bagnole : marcher, inciter à marcher relève dès lors de l’urgence en termes de santé publique, et sans doute aurais-tu eu un allié de poids, même si le juge administratif t’a donné raison cette fois… Quant aux bornes amovibles pour filtrer les bagnoles ça ne pourrait pas arranger tout le monde finalement?

  2. Jean-Marc

    Et oui..

    les gens ont bien conscience (ou leur insconscient), que la voiture, c est le pb des villes et quartiers de vies,

    en particulier,

    – niveau qualité de vie (le bruit est la première nuisance dénoncée par les citadins, et la 1ere cause de nuisance sonore, de très loin, des riverains, est la voiture et dérivés)

    – niveau sécurité (laisser ses enfants jouer au ballon dans la rue)

     

    alors, ils ont trouver « la » solution : empêcher le transic routier chez eux, se transformer en cul-de-sac = eux seuls, et leurs visiteurs, utiliseront LEURS routes.

    S’ils laissaient plein de ruelles de transition entre zones enclavées pour les automobilistes, faites juste pour le passage des piétons et cyclistes, ce ne serait pas un problème..

    Mais voilà, ils ne pensent que voitures, et donc, les cyclistes et piétons, qui n’étaient pas le pb (mais les voitures de passage) se retrouvent les plus pénalisés, par des mesures prévues pour réduire un peu les nuisances automobiles…

Les commentaires sont clos.