L’association « Paris en Selle » propose à « 40 automobilistes » d’agir ensemble pour la mobilité des automobilistes franciliens

L’association « 40 AUTOMOBILISTES » réclame un milliard d’euros à la ville de Paris pour dédommager les propriétaires de véhicules devant faire l’objet de restrictions de circulation. « 40 Automobilistes » a raison de s’émouvoir du sort des automobilistes franciliens: piégés par des politiques territoriales incitant à l’usage de l’automobile, ils perdent un temps de vie considérable à collectivement former des bouchons, dépensent des fortunes pour acquérir et utiliser leurs véhicules et sont les premiers touchés par la pollution qu’ils produisent.

Mais un dédommagement individuel de 1250 euros par véhicule polluant ne constitue pas une solution. Cela ne représente que 20% du coût annuel d’une petite voiture de remplacement et maintient ces personnes dans le piège automobile: pollution, sédentarité, longs trajets épuisants, coûts.

Paris et la région Île-de-France doivent leur proposer une véritable solution de mobilité, plus efficace, moins chère et plus saine. Avec 1 milliard on peut mettre en place un Plan Vélo régional :

– Offrir 400 000 Vélos à Assistance Électrique (VAE) aux automobilistes concernés: 320 M€.
– Équiper 694 km de « grands axes » Franciliens d’un Réseau Express Vélo: 555 M€. Grâce à ces pistes cyclables à haut niveau de service, toute personne habitant à 15km des limites de Paris se rendra en moins d’une heure à l’hôtel de ville par un parcours confortable et sécurisé.
– Installer 50 000 vélo-boxes sécurisés, soit 250 à 300 000 places de stationnement pour les vélos, dans les gares, devant les équipements publics et les commerces d’Île-de-France: 125 M€.

« Paris en Selle » souligne l’intérêt de ce Plan Vélo pour les automobilistes :

– Les acquéreurs d’un vélo accèderont à une mobilité agréable et presque gratuite, et pourront bénéficier de l’Indemnité Kilométrique Vélo (0,25€/km).
– Les personnes qui ont réellement besoin d’utiliser l’automobile pour de longues distances circuleront mieux car elles seront moins nombreuses.
– La réduction de la pollution permettra à tous les Franciliens et leurs enfants d’être en meilleure santé.

En réclamant avec « Paris en Selle » un Plan Vélo pour l’Île-de-France, « 40 Automobilistes » répondrait aux véritables besoins de ses adhérents, comme le fait l’Automobile Association en Grande-Bretagne qui a salué l’action volontariste du maire de Londres pour la création de Réseaux Express Vélo. Le médiatique délégué général de « 40 Automobilistes, » Pierre Chasseray, reviendrait ainsi au temps où, chargé des relations presse du WWF, il défendait la survie des pandas plutôt que le portefeuille des propriétaires de Fiat Panda.

Charles Maguin

Président
http://www.parisenselle.fr/

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

5 commentaires sur “L’association « Paris en Selle » propose à « 40 automobilistes » d’agir ensemble pour la mobilité des automobilistes franciliens

  1. Zaph

    Excellente initiative qui montre l’ouverture d’esprit des associations de cyclistes urbains!

    La pollution de l’air due à l’automobile a des incidences dramatiques sur l’ensemble de la population; automobilistes compris.

    Au lieu de pousser des cris d’orfraie à chaque initiative de modération de l’usage inconsidéré de l’automobile, l’association « 40 millions automodébilistes » se crédibiliserait à soutenir ce type d’action.

    Mais il est vrai qu’il est difficile demander à une personnes sous perfusion de pétrole de renoncer à sa drogue dure .

  2. le vélo petit canard

    40 millions d’automodébiles est une des assos championne de fRance des râleurs ! Non contente de participer activement à l’empoisonnement de l’ensemble de la population française, de générer des dizaines de milliers d’accidents chaque année, de multiples incivilités, une insécurité permanente…

    Mais par ailleurs la mairie de Paris est aussi incompétente. Donner une aide de 320 millions d’€ pour soutenir les vélos-moteurs est un autre scandale. En effet, outre l’épuisement rapide du lithium pour les batteries (fin des ressources prévues vers 2030/2035) il faut aussi énormément de pétrole pour le récupérer : une batterie au lithium exige autant de pétrole que la consommation d’une moto sur l’ensemble de sa durée de vie ! En clair, la mairie de Paris déplace la pollution vers les pays producteurs de lithium. Remplacez le mot « lithium » par « cocaïne » et vous comprendrez qu’on ne résout toujours pas la dépendance au pétrole, et qu’en plus cela va aussi détruire les biotopes extrêmement fragiles que sont les déserts salés où se trouve le lithium.

    Sans compter qu’il ne faut compter aucune aide de cette importance pour les ateliers-vélo…

    Quant à l’ex monsieur vélo de la ville de Paris, Denis Baupin, en plus d’être une crevure avec les femmes il est aussi à l’initiative du contrat de Decaux et ses vélibs, des millions d’€ d’argent public dilapidés chaque année pour un escroc…

    Alors, qu’une association se réclamant « cycliste » fasse la promotion des mesures de la ville de Paris c’est encore une fois se moquer des cyclistes et des parisien-ne-s !

  3. Anne-Lise

    Très drôle, la chute bien cruelle, comme il se doit, ce qui amuse surtout, c’est la répétition de 40 automobilistes, au lieu des 40 millions revendiqués par l’association…

  4. Anne-Lise

    …Et aussi de supposer que parce qu’ils ont tous les jambes atrophiées ou très faibles, il faudrait offrir des V.A.E aux ex-automodébilistes… Mais là, je me demande si c’est fait exprès !

    J’ai toujours pensé que l’automobile avait été conçue au départ pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite, et j’ai encore en tête une BD terrible de Pilote ou Fluide Glacial, qui montrait un enfant naissant par le siège, passant son enfance assis sur les bancs de l’école, puis assis derrière son ordi, puis assis derrière son volant, ayant un accident grave de voiture, et terminant son existence assis dans un fauteuil roulant.

    Si quelqu’un peut me le retrouver, je lui en serai très reconnaissante.

  5. jack

    Ce type de plan vélo semble techniquement facile a accomplir car il est probable que son cout soit largement compensé par les bénéfices en terme de santé / environnement etc..

     

    Politiquement c’est une autre histoire, le gouvernement et les constructeurs autos ne toléreront jamais une mobilité soutenable..

Les commentaires sont clos.