Paris capitale de la moto (et du scooter)

Sans nier que des efforts certains ont été réalisés ces dernières années à Paris pour réduire le nombre de voitures, il faut désormais prendre toute la mesure de la nuisance provoquée par la multiplication des motos et autres scooters dans la capitale.

Un Collectif de Parisiens excédés par l’irrespect, l’incivisme, l’encombrement de l’espace, le bruit et la pollution des deux roues motorisés a créé un compte Twitter, CapitaleMoto, qui publie de nombreuses photos et vidéos dénonçant les pratiques des motards à Paris.

Parmi les plaies provoquées par les motos et scooters, il y a bien entendu le stationnement. Les motards considèrent que tout l’espace public, en particulier les trottoirs, est destiné à accueillir leur bouse motorisée.

Il y a aussi l’occupation forcenée du faible espace dévolu aux vélos. Les motards utilisent allègrement et illégalement les bandes et pistes cyclables, les parkings vélo ou les sas vélo aux feux.

Certaines vidéos montrent la dangerosité des pratiques de nombreux motards, qui n’hésitent pas à rouler sur les trottoirs à toute vitesse quand il y a un bouchon, et tant pis pour les piétons qui se trouvent sur leur chemin!

Les Français en général et les Parisiens en particulier restent des Latins. En Europe du Nord, quand on contraint la circulation automobile et qu’on créé des aménagements cyclables, on permet le développement de la pratique du vélo. A Paris, les contraintes à la circulation automobile et les aménagements cyclables provoquent le développement de la moto et du scooter.

On serait tenté de dire, mais que fait la police? C’est en fait le règne de l’impunité, les rues sont envahies de motos et de scooters mal garés, les motards ne respectent rien et surtout pas les cyclistes et les piétons. Bienvenue dans la capitale de la moto!

Et le plus triste, c’est que la Ville de Paris vient de présenter son Plan Vélo avec plus de 200 km de nouveaux itinéraires cyclables.

Ce Plan Vélo est illustré d’une magnifique carte montrant les aménagements cyclables prévus en 2017 (Voir plus haut). En regardant la carte, on a comme l’impression qu’il y a quelque chose qui cloche. En zoomant un peu, on découvre que la carte du Plan Vélo de Paris utilise des pictogrammes… de 2 Roues motorisés!

Sans doute une manière très claire de dire aux motards parisiens dans quelles rues ils vont pouvoir remonter illégalement les pistes et bandes cyclables!

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

6 commentaires sur “Paris capitale de la moto (et du scooter)

  1. Anne-Lise

    C’est vrai que la boulette parait trop grosse pour être avalée telle quelle. Ne serait-ce pas plutôt un graphiste zélé mais un peu myope qui aurait confondu la silhouette d’un enfant à vélo casqué avec celle d’un motard ?

    Pour avoir circulé en 2 roues à moteur en région parisienne pendant longtemps, je témoigne que je me sentais bien seule à respecter le code de la route et les autres usagers, et que je craignais par dessus tout l’inconduite de celles et ceux qui se déplaçaient avec le même véhicule que moi. Le pire, c’était le périph’, où je voyais régulièrement des scooters remonter à toute allure des files presque à l’arrêt et se faire faucher par des véhicules changeant de file sans clignotant.

    Selon mon expérience, tout vient de la recherche forcenée de la vitesse et de vouloir à tout prix être le premier, quitte à ce que ce soit au cimetière, dès qu’on dispose d’un moteur.

    Je constate le même phénomène avec bien des utilisateurs de vélo à assistance électrique, d’ailleurs. Alors que lorsqu’on ne compte que sur ses propres forces, on a sans doute plus conscience qu’elles sont limitées et on est un peu plus modeste, un peu moins avide de compétition, (sauf lorsqu’on se prépare pour le Tour de France, bien sûr… 😉

    Pour tempérer un peu le ton de l’article, je dirais que les 2 roues à moteur insupportables, on a tendance à ne voir et à n’entendre qu’eux, alors qu’il y a tout de même des personnes qui se conduisent et qui conduisent courtoisement et avec prudence.

  2. Vincent

    > Les Français en général et les Parisiens en particulier restent des Latins.

    Ça n’est en fait pas un problème de culture, mais le fait tout simplement qu’il y a des 2RM, et en grand nombre : déjà, on en compte beaucoup moins ailleurs en France, et ils sont carrément rarissimes ailleurs en Europe (si on fait exception de l’Italie, et des 50cm3 aux Pays-Bas).

    Sans 2RM, il est déjà plus facile de faire respecter les aménagements vélos.

    > On serait tenté de dire, mais que fait la police?

    « Circulaire de la préfecture de police du 1 avril 2008 N°27 »
    http://www.motoservices.com/coupdegueule/circulaire-pour-le-stationnement.pdf

    « Paris, le 1 er avril 2008″…

  3. Pmebc

    À Barcelone c’est en principe des latins. La ville est saturée de motos. Elles sont garées sur les trottoirs. Elles roulent vite, trop vite. Pourtant il n’y en a pas sur les pistes cyclables. Enfin, pour le moment. Espérons que ça dure.

  4. Psychelau

    100% d accord, et je rajouterai un autre problème. La multiplication des livreurs en scooter type deliveroo, uber eat et cie. Ces sont sont à leur compte, ce qui autrement dit leur fait croire que ils n  ont aucun compte à rendre. En tout cas pas possible de se faire virer donc allons y gaiement! Qu’ il est loin le temps où les livreurs de pizzas étaient numérotés afin que les on puisse aisément signaler les éventuels problèmes de conduite…

  5. vu de sirius

    Pour moi ces caractériels-la plupart du temps masculins – (« les motards en colère » MDR) qui font vrrrombir leurs bouses par accés de testostérone mal géré (« sur ma harleydavidson  je ne crains plus personne ») sont largement pires que les automobilistes, d’autant plus qu’apparemment ils sont exempts  des limitations de vitesse qui s ‘appliquent aux autres, les pouvoirs publics étant d’une totale veulerie  par rapport à ce lobby malfaisant  (c’est tellement plus facile de verbaliser un cycliste qui fait du 20 à l’heure qu’un motard à 200…). Cela vaut aussi pour les vélomoteurs qui s’amusent à faire du gymkhana en roue arrière et les livreurs de pizza qui nous cassent les oreilles à 23 h….L’impunité, quoi….

Les commentaires sont clos.