Pétition de soutien à la Vélorution de Toulouse

L’association « Vélorution ! », forte de près d’un millier de membres, œuvre depuis 2002 au développement de la mobilité à vélo. Elle a monté un des tout premiers atelier-vélo en France, atelier qui s’est enrichi de multiples activités au fil des ans : voyages, association d’usagers, cours de mécanique, vélo-école, actions de soutien à d’autres associations et collectifs, de solidarités, stages et formations professionnelles, etc.

À l’attention : de Monsieur le Maire et Président de Toulouse Métropole

Grâce aux adhésions croisées qu’elle a été la première à mettre en place, les adhérents des associations vélos sur Toulouse, en France et partout ailleurs sur la planète, à jour de cotisation dans leurs associations respectives, peuvent avoir accès aux conseils, outils, pièces d’occasions, savoirs-faire de cet atelier-vélo. Chaque année, c’est près de 3000 cyclistes qui ont recours à ses services pour l’entretien de leur vélo et augmentent ainsi leur propre sécurité en même temps que celle des autres…

Sans aide des collectivités locales, malgré de multiples demandes sur l’organisation des récupérations, sur des réunions de concertation pour des aménagements et une vraie prise en compte des cyclistes dans les politiques de transports urbains, l’association continue d’œuvrer concrètement au renforcement du vélo et des cyclistes. Depuis 2012, l’association a créé plusieurs emplois en CDD, certains sont maintenant en CDI et des embauches devraient se poursuivre.

Un bail précaire accordé en 2011 a été annulé en 2012 mais ne faisait pas l’objet d’une demande d’expulsion. En 2015, la mairie a ajourné un premier procès (sous prétexte de faire des propositions de relogement convenables), qu’elle relance aujourd’hui mais sans la moindre proposition, alors que l’association a fait de multiples propositions d’achat du lieu actuel, d’autres lieux proposés à d’autres associations (mais jamais à elle…), et elle travaille à présent à répondre à un appel à projet sur l’ancien Restaurant Universitaire de la cité U Daniel Faucher, avec d’autres associations travaillant sur l’éducation populaire, l’écologie, les solidarités, etc.

Depuis quelques jours, l’association a reçu une nouvelle assignation à comparaître de la part de la mairie de Toulouse. Cette action contribuera à rendre plus difficile la vie des cyclistes toulousains et s’inscrit en droite ligne du prochain Plan de Déplacement Urbain qui prévoit des montagnes d’argent public pour l’accroissement du trafic automobile… Alors que Toulouse étouffe dans les bouchons, alors que le vélo est peu soutenu par la ville comme par l’agglomération, des élu(e)s irresponsables continuent d’agir pour saborder les initiatives citoyennes et les associations œuvrant pour une écologie réelle !

Par votre signature et vos commentaires, vous soutenez Vélorution et incitez la mairie de Toulouse à faire des propositions dignes et correctes soit de rachat de ce local soit de relogement sérieux. Vous pouvez en plus écrire directement à Jean Luc Moudenc, Jean Michel Lattes, Franck Biasotto, Nicole Miquel-Belaud, Roger Atsarias, Elysabeth Toutut-Picard, Jacqueline Winnepenninckx-Kieser, directement sur leurs boîtes mail à la mairie de Toulouse, sur Facebook, Twitter, etc. Ou les appeler!

http://www.mesopinions.com/petition/autres/soutien-velorution-toulouse/30293

Vélorution

A propos de Vélorution

La Vélorution (mot-valise mêlant vélo et révolution) est un mouvement dont l'un des buts est de promouvoir l'utilisation des moyens de transports personnels non polluants (bicyclette, patin à roulettes, planche à roulettes).

2 commentaires sur “Pétition de soutien à la Vélorution de Toulouse

  1. Pédibuspedibus

    612 commentaires depuis moins d’un mois  : les Toulousains cyclistes ne sont pas dupes de la bagnolotropie de leurs élus, qui ont toujours préféré enterrer des milliards d’€ dans deux misérables lignes de mini métro – et ça continue avec une troisième en projet… – plutôt que d’affronter directement le problème de l’encombrement des rues par la bagnole en lançant pour le même prix une dizaine de lignes de tram en surface…

    quoi dire, quoi faire… ? 40 millions de bagnolistes pétainistes et moaaa et moaaa dans ce pays… et leurs relais sont très puissants… impuissance totale et mal assumée de mon côté… ils en crèvent pourtant à petit feu… climat, santé publique avec l’obésité, le diabète, les pathologies cardiovasculaires, les petits vieux qui clamsent prématurément quand ils renoncent à mettre un pied devant l’autre hors de chez eux, tellement l’espace public leur est hostile, comme ils le perçoivent et comme est la réalité des choses… un génocide auto-administré (sans (!) siouplait)… une folie furieuse collective… époque de merdre…

     

Les commentaires sont clos.