Le vélo, l’anti-stress pour traitement local

Tout cycliste urbain remontant une file de voitures stagnantes s’expose à un facteur important de pleine satisfaction.

La notice prescrit généralement une absorption par la gauche pour des raisons de sécurité, si celle-ci est obturée, aucune contre-indication n’empêchera d’user de la droite.

Dosage préconisé : intensif progessif – traitement d’une durée minimale de deux ans jusqu’à fin des travaux et arrivée du tramway.

Effets secondaires pour le cycliste urbain: possibles crises d’euphories. Effets secondaires pour l’entourage : impatience, stress et irritations pouvant se manifester par d’aussi récurrents que ridicules coups de klaxons.

Médecine douce délivrée sans ordonnance.

Photos: Bd Foch – Angers (http://velo2.blogspot.com/)
Image du haut: https://twitter.com/Estevan_37

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

2 commentaires sur “Le vélo, l’anti-stress pour traitement local

  1. Pédibuspedibus

    Marcélou : le potard en chef des grandes vacances… !

     

    le prix Nobel de pharmacie, et viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite…

     

    boaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

  2. bernina

    quelle jolie boîte de médicaments!

    à afficher dans toutes les pharmacies, sans modération.

Les commentaires sont clos.