La Voiture et le Vélo

Allégorie du vélo urbain et de la voiture en ville ou le Lièvre et la Tortue remis au goût du jour…

Rien ne sert de conduire ; il faut pédaler à point.
La Voiture et le Vélo en sont un témoignage.
Gageons, dit celui-ci, que vous n’atteindrez point
Sitôt que moi ce but. — Sitôt ? Êtes-vous sage ?
Repartit la puissante enclume.
Mon cancanier, il vous faut mouliner
Avec deux mollets et tout votre corps.
– Sage ou non, je parie encore.
Ainsi fut fait : et de tous deux
On mit près du but les enjeux :
Savoir quoi, ce n’est pas l’affaire,
Ni de quel juge l’on convint.
Notre Voiture n’avait que quatre feux à faire ;
J’entends de ceux qu’elle fait lorsque prêt d’être atteint
Elle s’éloigne du Code de la Route, les renvoie aux Calendes,
Et leur fait arpenter les landes.
Ayant, dis-je, du temps de reste pour me chauffer,
Pour téléphoner, et pour écouter
le moteur ronronner, elle laisse le biclou
Aller son train de Sénateur.
Il part, il s’ébroue ;
Il se hâte avec lenteur.
Elle cependant méprise une telle victoire,
Tient la gageure à peu de gloire,
Croit qu’il y va de son honneur
De partir tard. Elle broute, elle se repose,
Elle s’embouteille à toute autre chose
Qu’à la gageure. À la fin quand elle vit
Que l’autre touchait presque au bout du tracé,
Elle partit comme un trait ; mais les pleins gaz qu’elle mit
Furent vains : le Vélo arriva le premier.
Eh bien ! lui cria-t-il, avais-je pas raison ?
De quoi vous sert votre vitesse ?
Moi, l’emporter ! et que serait-ce
Si vous partiez de la maison ?

D’après Le Lièvre et la Tortue, dixième fable du livre VI du premier recueil des Fables de La Fontaine, édité pour la première fois en 1668.

Source: https://twitter.com/mybiketowork

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

2 commentaires sur “La Voiture et le Vélo

  1. Franck

     

    Mon inspiration a donc plus sa place dans cet encart poétique !
    Vélo des champs, vélo des routes.
     
     
     
    Qu’importe ses usages, le vélo déroute.
     
    Les montées font baver, les descentes, saliver.
     
    Sur route, l’asphalte rend la glisse fluide,
     
    En tout terrain, les bosses deviennent ludiques.
     
    Telles des potions prodiguées par un druide,
     
    Les émotions n’en sont que plus magiques.
     
    Sa légèreté donne des ailes à ce Pégase,
     
    Qui, chevauché, permet d’atteindre l’extase.
     
    Ce vent de liberté qui flotte dans les cheveux,
     
    Offre une cure de jouvence qui rend joyeux.    
     
     
     
    Les paysages défilent sous les yeux.
     
    Le vélo permet le déplacement des curieux,
     
    Enclins à s’ouvrir au monde, sans cocon.
     
    La « cage métallique » ne rend pas les gens bons…
     
    Vulnérable, le cycliste n’en est que plus humain.
     
    Il doit réguler sa vitesse à l’aide de ses freins,
     
    La pédale d’accélérateur dépend de son cœur.
     
    Peut-être est-ce là une clé de son bonheur ?
     
    Vive le vélo, qu’il soit des champs, des routes,
     
    Et dans la tête pour les « fêlés », il est une fée ailée !
     

  2. jol25

    En parlant de vélo des champs, proposition « amusante » (hum…) du député LREM de l’Aude, Alain Perea, suite à un accident de chasse ayant causé la mort d’un vtt-iste : interdire le vtt pendant 4 mois que dure la chasse… C’est sûr qu’à première vue, il n’a pas l’air de pratique beaucoup le vélo. Vaut mieux rire que pleurer… Quoi que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.