Qui sont les deux cyclistes de Montpellier?

Alors qu’on l’interrogeait il y a quelques jours sur le manque d’aménagements cyclables à Montpellier, Monsieur Philippe Saurel, président de la 12ème métropole française a répondu qu’il est inutile d’en réaliser « pour seulement deux personnes. »

Depuis 2014, le vélo est à l’arrêt à Montpellier. Aucun objectif, aucun budget, aucune réalisation. Certains ont pu penser qu’il s’agissait là d’une négligence. Il n’en est rien. L’absence d’investissement pour le vélo à Montpellier est un choix politique. Un choix assumé.

Car pour Philippe Saurel, créer des pistes cyclables ne sert à rien. C’est ce qu’il vient de déclarer au micro de France 3 le 20 octobre dernier lors de l’inauguration d’un nouveau projet routier. Un projet routier sans piste cyclable bien entendu… au mépris des dispositions légales.

Beaucoup de gens utilisent le tramway, et faire des infrastructures pour les vélos, pour quelles soient utilisées par deux personnes, ce n’est peut-être pas l’idéal. »
Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Santé, lutte contre la pollution, ambiance urbaine: favoriser la circulation à vélo en ville est au bénéfice de tous. Et il y a tant à faire à Montpellier, pour un réseau cohérent et sûr, pour le stationnement et pour un partage équitable de la voirie. La position de son maire actuel est résolument archaïque.

Rappelons que le Gouvernement vient d’adopter un Plan Vélo qui prévoit de tripler la part du vélo d’ici 2025. Et qu’il a débloqué 50 millions par an pour aider les collectivités à financer de nouveaux aménagements cyclables.

La Ministre des Transports, Elisabeth Borne, appréciera.

Pour bien montrer que nous sommes bien plus que deux à demander que le vélo ne soit plus traité avec condescendance, et qu’enfin s’engage une vraie politique du vélo pour Montpellier et sa métropole, Vélocité Grand Montpellier appelle à une manifestation cycliste qui se terminera par un pique-nique tiré du sac.

Samedi 10 novembre 2018
Départ 11 h, Place du Peyrou
Arrivée 12h, Place de l’hôtel de Ville

https://www.facebook.com/VelociteMontpellier https://twitter.com/hashtag/JeSuisUnDesDeux
https://www.youtube.com/watch?v=aW9kfwnk29w
https://montpellier.eelv.fr/pour-le-maire-de-montpellier-creer-des-pistes-cyclables-ne-sert-a-rien-6782

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

4 commentaires sur “Qui sont les deux cyclistes de Montpellier?

  1. Emmanuel

    Discussion ce week end sur stand mettant en avant la  création d’un parc naturel régional englobant la zone Dinan/St Malo jusqu’aux portes de Rennes, alors que l’agglo de Dinan met en place un PLUI.

    – Est ce que ça va permettre un développement des aménagements cyclables ?

    – Oui sans doute, pour les accès aux zones touristiques, en particulier les plages.

    – Mais ça c’est pour les deux mois d’été et les villes cotières sont désertées le reste de l’année. Et le reste du territoire ?

    – il est prévu une meilleure desserte en TC

    – Donc habiter à quelques km de la ville et ne rien avoir pour faciliter les déplacements en vélo c’est normal puisqu’il va, prochainement (quand ?), y avoir plus de bus ?

    – oui … mais non, il y a des choses qui sont réalisées en ville

    – en ville, c’est juste la peinture sur le macadam, ce n’est pas ça qui va permettre de pouvoir croiser un bus ou en camion dans de meilleures conditions. et des peintures en ville, ne font pas spécialement permettre de simplifier l’accès des habitants et des écoliers des villages proches à la ville.

    – Mais c’est que ça coute très cher de créer des pistes cyclables, et hormis les touristes l’été il y a peu de cyclistes …

    Tout est dit 🙁

    Ça doit couter moins cher de mettre de bus 50 places sur les routes …

     

  2. Adri1Adri1

    Des bus de 50 places qui -comme dans beaucoup de communes de mon 77 sud- roulent la journée à 80% vides… C’est effroyable de constater à quel point les élus, aménageurs et décideurs de tout poil réfléchissent avec leurs culs.

    Ben oui, s’ils réfléchissaient avec leurs pieds, on aurait au moins des sentiers piétons et des trottoirs sans bagnoles stationnées pour aller d’un point A à un point B !

    Et le vélo, beeeeen vous avez bien compris : c’est pour le dimanche et les vacances. Voyons Madame Monsieur, c’est pas pour une poignée de bobos écolos avec le brocoli entre les dents qu’on va ennuyer tous les automobilistes-téléspectateurs-consommateurs ! Et pour ceux qui attendant tout étreints par le suspense le déblocage du crédit pour leur bagnole, on va faire passer des bus.

     

  3. Emmanuel

    Ce dimanche matin, sur le parking du garage qui sert de lieu de RDV pour les cyclistes du dimanche il y avait 10 véhicules de stationnés à 9h15 … ça en fait des cyclistes qui ont besoin d’une voiture pour aller faire du vélo 🙂

     

  4. Pédibuspedibus

    … sans compter les clients des clubs de fitness qui, je le crois, ne doivent pas s’y rendre de façon distinguée chez Emmanuel, c’est-à-dire à cloche-pied !

     

    boaaaaaaaaaaaaaa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.