Enfin une prise de conscience!

Visionnaire et radicale il y a 40 ans, l’écologie politique s’était faite pulvériser à la suite de la contre-révolution libérale des années 80. S’en était suivi une période terrible en France où l’écologie, sous le contrôle des Verts, de Cohn-Bendit, de EELV ou Yann Arthus-Bertrand, s’était retrouvée réduite à être la couche d’enduit vert du capitalisme ‘durable’, ‘vert’ ou ‘circulaire’. 

Aujourd’hui encore, les ravages ont été si forts que les Français, sous l’influence des appels pour la planète, des colibris, de la collapsologie, du consommer mieux, des petits gestes, des initiatives citoyennes ou de l’esprit start-up nation avaient même placé leur espoir en Nicolas Hulot, symbole depuis pourtant 20 ans de la dépolitisation de l’écologie!

Mais c’est fini.

En novembre 2018, il y a enfin une prise de conscience: je viens de voir sur les réseaux sociaux qu’une action de blocage de routes et pour la hausse des prix du carburant va avoir lieu! Enfin, après ces décennies d’abêtissement de la population, l’écologie politique fait son retour!

Il est enfin accepté et compris que la majorité des énergies fossiles doivent rester dans le sol, étape majeure dans la lutte contre le réchauffement climatique.

La taxation progressive des carburants, était aussi réclamée depuis longtemps pour sortir de la dépendance aux énergies fossiles de la façon la plus indolore possible. En 2004, Jancovici ecrivait déjà:

« le meilleur service que pourrait nous rendre le gouvernement pour nous éviter des choses fort désagréables à l’avenir, et en particulier aux ménages modestes, qui sont aussi ceux dont les capacités d’adaptation face à l’adversité sont les plus limitées, serait justement de monter progressivement les prix des énergies non renouvelables par le biais des taxes, pour nous « déshabituer » progressivement d’un pétrole dont la baisse de la consommation est de toute façon inscrite dans la géologie, et pour éviter un remplacement par le charbon qui ferait « exploser le climat ». »

Le blocage de la route montre enfin la repolitisation du mouvement écologiste, avec une approche confrontationelle pour en finir avec la société automobile.  Tels les Mohawks du Canada, les Français s’organisent et rejoignent la lutte contre ces multinationales criminelles et leur politiciens serviles. Gageons qu’il ne s’agit ici que du début du mouvement et que nous verrons d’autres actions.

Des acteurs Français imiteront sûrement cette actrice américaine qui n’hésite pas à braver la loi car: « Parfois, il faut sacrifier sa propre liberté pour une plus grande liberté. Nous voulons être libérés de cette horrible mort et destruction que cause l’énergie fossile, et avoir une énergie propre pour le futur. »

Il y a fort à parier que des groupes comme Total seront désormais visés et que l’on verra des citoyens bloquer les infrastructures comme cela a été fait au Québec : « Nous bloquons ce pipeline aujourd’hui et nous sommes prêts à bloquer les autres projets pour protéger nos communautés, l’eau potable, les rivières et le climat planétaire. »

Devant l’urgence de la crise environnementale, la mise à l’arrêt de toutes les raffineries devrait rapidement apparaître comme une priorité pour tous ces Français récemment politisés. Le blocage de 5 pipelines aux États-Unis pourra les inspirer. L’une des bloqueuses expliquait: « J’ai signé des centaines de pétitions, j’ai témoigné à des dizaines d’audiences, j’ai rencontré la plupart de mes représentants politiques à tous les niveaux de hiérarchie, pour très peu de résultat. J’en suis venue à croire que notre système économique et politique actuel est une condamnation à mort de la vie sur la terre, et que je dois faire tout ce qui est en mon pouvoir pour remplacer ces systèmes avec des moyens de coopération, justes, équitables et centrés sur l’amour et le vivre-ensemble. Ceci est mon acte d’amour. »

Le sabotage de l’industrie pétrolière va t’il débarquer en France en novembre?

Le 17 novembre 2018 va marquer un tournant dans l’histoire du pays, ce sera la date où tout le pays, dans le souci des générations futures, va remettre en cause son mode de vie, et, dans un grand élan d’altruisme, changer de projet sociétal en profondeur. Enfin!


P.S: La rédaction de Carfree m’a averti que j’avais mal lu les motivations du mouvement du 17 novembre. Qu’importe si j’ai parcouru trop rapidement la forme, je n’ai pas besoin de revenir sur les sites web du mouvement pour savoir l’essentiel. Le futur est clair: c’est la décroissance ou la barbarie!

Hdkw

A propos de Hdkw

Contributeur de Carfree France

8 commentaires sur “Enfin une prise de conscience!

  1. Adri1Adri1

    Je me suis empressé d’aller commenter la pétition Change.org en question… Histoire de remettre le débat dans le bon sens. Je pense que je vais me faire insulter fissa, mais tant pis. 😉

    Adrien LIGER
    il y a 3 minutes

    Et si… si on réfléchissait à une autre urbanisation qui permettait de ne plus être esclaves de la bagnole ?
    Je rappelle que ce sont les « gouvernements » successifs qui ont mis le monde dans cette merde, en faisant des ronds de jambes et se pâmant devant la vision totalitaire et hygiéniste de Le Corbusier (pro-bagnole et fasciste convaincu !) et rêvant des « mer(de)veilles » des villes américaines…
    Il est plus que temps de revenir à une ville humaine, marchable, cyclable ou combinée avec les transports en commun.
    C’est honteux que personne n’ait réagi lorsque Macron a démantelé un peu plus la SNCF, c’est honteux que la casse du droit du travail n’ait occasionné qu’une faible mobilisation de la population.
    La bagnole, c’est le capitalisme, c’est l’esclavage… La baisse des prix à la pompe, même si elle est actée suite au mouvement du 17/11 (ce dont je doute fort), ne sera que le maintien dans la soumission. Au mépris du plus grand nombre, de la planète qui part en vrille, et du climat dont vous n’avez pu ignorer qu’il tourne mal.
    Tout ça pour le bénéfice des 750 familles qui font la une de Challenge tous les ans. C’est ce monde-là que vous voulez pour vous, pour vos enfants ?

  2. Pédibuspedibus

    Adrien!  sous-secrétaire d’Etat du poil à gratter de ma Kronkrounette, et viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !

    boaaaaaaaaaaaa

  3. brubu le hérisson

    Le logo pouvait allez plus loin en ajoutant une   pompe (chaussure)  comme autre alternative à la ouature  pour symboliser la marche , celle que porte en très haute estime notre président de droit divin de la république bananière de franchouillie.

  4. patrick

    Super les automobilistes organises eux mêmes 1 journée sans voiture. Nous allons pouvoir circuler tranquillement avec nos vélos.

  5. vince

    Rencontrée hier une dame bien apprêtée avec une belle voiture et son gillet jaune sur le tableau de bord m’expliquer que ce gouvernement « nous fera crever« .

    Je pense qu’elle voulait évidemment parler de la biosphère qui se meurt à petit feu sous les coups de boutoir conjugués de la pollution atmosphérique et de l’artificialisation des sols.

  6. AAlain

    De toute façon, à quoi ça sert d’aller bloquer les routes le 17 Novembre ?

    Les blocages de route par les voitures, c’est toute l’année.

  7. Adri1Adri1

    Parlant de blocage des rues par les bagnoles, j’ai même eu droit au fin du fin hier matin sur mon trajet pour aller travailler : une petite rue de village étroite, entre une bande de maisons mitoyennes en pierre et un mur en meulière.

    Sur les trottoirs pavés des deux côtés, des bagnoles. Et entre les deux rangées de bagnoles emmanché, un poids lourd qui transportait… ben, des bagnoles ! Il ne pouvait même pas tourner au coin de la rue, elle-même trop étroite pour lui permettre de manœuvrer. Alors il trônait là, en train d’essayer péniblement de reculer.
    Bilan : ne restait même pas la place d’un vélo pour passer ni à droite, ni à gauche du camion !

    J’ai pensé avec émotion à tous ces futurs manifestants qui dés lors attendraient un peu plus longtemps leurs bagnoles. Et attendu que le pauvre bougre esclavagisé (immatriculation du tracteur = LT. Lituanie ?) au volant de poids lourd ait fini de reculer et j’ai repris ma route. Pendant ce temps, la planète continuait à subir les coups du système capitaliste – consommateur – bagnolard – criminel – énergivore – extractiviste… Rayez la mention inutile.

  8. JAN

    Ce slogan « changez de pompe » est génial. J’espère le trouver sur un de vos tee-shirts l’Eté prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.