Monte Isola

Quinzième épisode d’une série consacrée aux îles sans voitures. Vous souhaitez passer des vacances réellement sans voitures? Vous voulez voir comment la vie sans voitures est possible? Visitez les îles sans voitures! Aujourd’hui: Monte Isola située sur le lac d’Iseo en Italie.

Monte Isola est une commune italienne située sur l’île du même nom au milieu du lac d’Iseo, dans la province de Brescia en Lombardie.

Population: 1770 hab. (2015)
Densité : 138,2 hab./km2
Longueur: 2,5 kilomètres
Largeur: 1,5 kilomètres

L’île de Monte Isola, siège de la commune du même nom, se trouve au milieu du lac, et a une végétation typiquement méditerranéenne, avec des floraisons de genêts au printemps et de bruyères en automne. C’est la plus grande île habitée des lacs européens. Elle culmine à 600 mètres, avec le sanctuaire de la « Madone de la Ceriola », qui surplombe le lac de 400 mètres. Le versant occidental de l’île descend en pente douce vers le lac, avec arbres fruitiers et oliviers, alors que le versant opposé est très accidenté et rocailleux. L’accès est interdit aux engins motorisés, sauf ceux d’utilité publique. L’accès aux touristes est possible en « traghetti » depuis Sarnico, Tavernola, Lovere, Iseo, Sulzano, Sale Marasino.

Avec une superficie totale de 12,8 kilomètres carrés, Monte Isola est la plus grande île lacustre d’Italie, mais aussi d’Europe centrale et du Sud. Le sommet de l’île, à 600 mètres au-dessus du niveau de la mer, se trouve à 419 mètres au-dessus de l’altitude moyenne du lac Iseo (181 m), faisant de Monte Isola une des îles lacustres les plus élevées d’Europe.

Monte Isola possède en 2015 une population de 1770 habitants qui vivent dans 11 hameaux pittoresques. L’île est riche en oliviers, vignes et bois de châtaigniers.


Photo: Alessandro Vecchi

Monte Isola a rejoint le « club des plus beaux villages d’Italie« . L’île est parsemée de panneaux photographiques montrant la flore et la faune de l’île ainsi que des vues aériennes du territoire qui montrent la beauté de l’île.

Il y a des indications d’une colonie romaine dès l’Antiquité. Le premier document écrit mentionnant « Insulae curtis » date de 905, lorsque l’île fut classée parmi les propriétés du monastère de S. Salvatore à Brescia. La famille Oldofredi, souverains d’Iseo, a construit sur l’île deux bastions aux XIe et XIIe siècles. Les membres de la puissante famille Visconti venaient sur l’île pour chasser vers 1400. En 1497, Francesco Sforza, duc de Milan, donne aux habitants de l’île des droits de pêche et réduit les taxes. La même année, Caterina Cornaro, reine de Chypre, résida un certain temps sur l’île. Au XIXe siècle, la principale industrie de l’île était la construction de bateaux et la fabrication de filets de pêche.

Le sanctuaire de la Madonna della Ceriola se trouve sur le point culminant de l’île.

Les différents hameaux de l’île abritent plusieurs églises sacrées construites entre 1400 et 1600, riches en fresques, statues et autels créés par des artistes importants de cette époque.

George Sand serait venue à Monte Isola deux fois, avec Alfred de Musset et Frédéric Chopin. Elle mentionne l’île dans son roman Lucrezia Floriani : « Le petit lac d’Iseo n’a rien de grandiose dans son aspect, et ses abords sont doux et frais comme une églogue de Virgile. ».


The Floating Piers from Rocca di Monte Isola – Photo: NewtonCourt

Entre juin et début juillet 2016, Monte Isola a été le site des Floating Piers (littéralement Les jetées flottantes) des artistes Christo et Jeanne-Claude.

Fêtes et traditions

L’île est également le siège d’une fête quinquennale, la Festa di Santa Croce (à Carzano), également connue sous le nom de « Fête des fleurs du Monte Isola« , célébration solennelle connue dans toute l’Italie. La naissance de cette célébration remonte à l’année 1836. A cette époque, le choléra frappait durement la région du lac Iseo, faisant des victimes partout, en particulier dans les petites villes de Carzano et Novale, où le plus grand nombre de décès a été enregistré par rapport à la population locale.

Les habitants de ces villages, épargnés par la maladie, ont demandé la grâce en votant à la Sainte Croix : ils ont promis de l’honorer d’une magnifique fête tous les cinq ans. A partir de cette année-là, qui a marqué la disparition soudaine de l’épidémie, la vieille promesse est renouvelée tous les cinq ans.

C’est ainsi que depuis près de 200 ans, le festival se transmet de génération en génération, de lustre en lustre, avec l’intention de proposer une célébration chaque fois plus grande que la précédente. A noter qu’à ce jour, la seule année où le festival n’a pas eu lieu a été 1945 en raison de la guerre, quand il a été reporté à l’année suivante. Depuis 1950, elle a lieu tous les cinq ans. La prochaine Festa di Santa Croce aura donc lieu en 2020.


Photo: Turla Marilice

Monte Isola est une île sans voitures. L’île peut être parcourue à pied ou à vélo le long des sentiers côtiers ou par bateau entre les îles. Il est possible de louer des vélos sur l’île ou d’utiliser les bus locaux pour explorer l’île. Les deux roues motorisés sont également autorisés, mais seulement pour les habitants; leur circulation près de la promenade entre Peschiera Maraglio et Sensole est interdite les dimanches. Un sentier circulaire de près de 9 km permet un tour complet du Monte Isola.


Photo: ildirettore

Moyens d’accès

Monte Isola est accessible par un réseau de ferries avec des horaires réguliers. Il y a deux ports principaux, Carzano et Peschieria, avec un service fréquent de ferry avec les villages continentaux environnants, dont Iseo, lui-même accessible en 30 minutes environ en train depuis Brescia pour quelques euros.

Source: Wikipédia
Photo du haut: Goldmund100


Îles sans voitures
22 îles, 26 cartes, 168 photographies

Consulter ou commander le livre

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.