Affichez la pollution !

L’association Respire lance une nouvelle action contre la publicité automobile. Nous demandons, comme la loi l’exige, que la consommation de carburant et les rejets de CO2 des voitures soient inscrits de manière visible et claire sur les publicités automobiles.

Nous lançons une campagne citoyenne avec Factio pour que chacun puisse interpeller ses élus (députés et sénateurs) et nous mettons parallèlement en ligne une campagne de crowdfunding pour financer les frais de justice!

En 1999, le législateur européen formulait une Directive (1999/94/CE) concernant les informations sur les rejets de CO2 et la consommation de carburant dans les documents de promotion concernant les voitures particulières neuves. Pour faire simple, ces informations « doivent être facilement lisibles et au moins aussi visibles que la partie principale des informations figurant dans la documentation promotionnelle. »

Mais dans les faits, les rejets de CO2 et la consommation de carburant, figurent souvent en tout petit au bas des publicités automobiles.

Que demande l’association RESPIRE? Simplement l’application de la loi – Nous avions déjà lancé une première action sur ce sujet il y a quelques années.

Aidez-nous à faire que l’automobile soit perçue pour ce qu’elle est souvent : un moyen de transport très polluant!

Pour en savoir plus :
https://www.respire-asso.org/publicite-automobile-affichez-la-pollution/

Respire

A propos de Respire

Association Nationale pour la Prévention et l'Amélioration de la Qualité de l'Air

2 commentaires sur “Affichez la pollution !

  1. jol25

    Et si on allait plus loin en réclamant une traçabilité complète du coût CO2 (ne serait-ce que ça) de l’élaboration du produit (depuis le process de fabrication jusqu’à la livraison) ?

    Histoire de ficher en l’air la magnifique solution des voitures « propres »…

  2. Daniel

    Bah … il leur suffirait d’afficher la plus faible consommation / production de CO2 pour la gamme, sachant qu’il y aura toujours un modèle électrisé qui arrivera à obtenir un tout petit chiffre…

    Les plus gros arriveraient même à en faire un avantage commercial, ce qui irait totalement à l’encontre de l’idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.