Le Luxembourg devient le premier pays au monde à offrir la gratuité des transports publics

Le Luxembourg est fier d’être le premier pays au monde à offrir la gratuité des transports publics à tous les usagers sur l’ensemble de son territoire. Depuis le 1er mars 2020, les déplacements en transports publics sont gratuits et simplifiés: plus besoin de titre de transport pour voyager en bus, en tram ou en train. Terminus pour le transport public payant et cette mesure s’applique aux résidents, aux travailleurs transfrontaliers et aux touristes.

Le slogan du Ministère de la Mobilité et des Travaux publics est clair : #mobilitégratuite: #C’estUnGrandJour, fêtez avec nous!

La gratuité des transports publics pour tous faisait partie du programme électoral des trois partis qui forment le nouveau gouvernement depuis octobre 2018. La mesure a donc été incluse dans le programme gouvernemental et est actuellement mise en œuvre.

Le projet est avant tout une double mesure sociale qui se traduit par un plus grand pouvoir d’achat pour les personnes à faible revenu, et à laquelle contribuent les citoyens plus aisés puisqu’il est financé par l’argent des contribuables.

Jusqu’à présent, les recettes annuelles provenant de la vente de billets au Luxembourg s’élevaient à 41 millions d’euros. Ce chiffre représentait environ 8 % de ses coûts totaux annuels, qui s’élèvent à plus de 500 millions d’euros. L’État ne percevra donc plus ces revenus à partir de 2020. Compte tenu des sommes investies dans d’autres domaines tels que les infrastructures, ce montant est plutôt faible et permet au Luxembourg de mettre en œuvre la mesure plus facilement que dans d’autres pays. La perte de recettes a été prise en compte dans le budget national et, comme tous les autres services, elle sera financée par les impôts.

https://www.mobilitegratuite.lu

3 commentaires sur “Le Luxembourg devient le premier pays au monde à offrir la gratuité des transports publics

  1. vince

    Symboliquement c’est une très bonne nouvelle et on ne va pas cracher dans la soupe, un réseau de bus et DE TRAINS qui devient ainsi gratuit.

    Maintenant je rappelle que l’économie du Luxembourg pays fondateur de l’Europe est basé à 50% sur les services bancaires grâce à des conditions fort avenantes (évasion fiscale légale) générant de solides revenus permettant à une partie de la population de se gaver de berlines allemandes.

    https://www.wort.lu/fr/economie/le-secteur-automobile-fete-un-nouveau-record-5e14413dda2cc1784e3537bc

    France : 906.435 nouvelles voitures en 2019 pour 67 millions d’habitants

    Lux. : 55.000 nouvelles voitures en 2019 pour 600.000 habitants

    Je vous laisse faire le calcul de proportionnalité.

     

    Espérons que la gratuité des transports fasse aussi changer cela.

  2. Pédibuspedibus

    Allez, à la Jean-Marc (au fait a-t-on des nouvelles de notre ancien contributeur assidu…?), sur un coin de table… :

     

    41 millions d’€ de recettes commerciales annuelles pour les transports en commun au Luxembourg c’est le coût d’un peu moins de 2 km de tram :

    la gratuité proclamée des TC comme coup de com c’est vraiment pas cher…

    par contre le « petit pays » aux gros revenus per capita  – trois fois plus élevés qu’en France… – aurait largement les moyens d’investir dans des infrastructures nouvelles de TC :

    ce qu’il ne fera pas, parce que trop coûteux en volonté politique… et pourtant financièrement en-deçà du demi milliard d’€, une misère dans un paradis fiscal… :

    une deuxième ligne de tram à Luxembourg-Ville, soit encore 16km = 300-350 millions d’€

    un cadencement aux 10 minutes au lieu de la demi-heure actuelle sur l’axe ferroviaire méridien Luxembourg-Ville_Diekirch au nord = 10 rames (?) à 4 caisses à 10 millions d’€ pièce = 100 millions d’€

     

    ferait-il ce premier pas le « petit pays » aux gros revenus per capita, ses citoyens seraient-ils prêts à répudier Ste-Gnognole…?

    et les édiles de tous les calibres du « petit pays » seraient-ils assez sûrs d’eux pour oser transformer la seconde file de leurs autoroutes et autoroutes urbaines en couloir d’autocar… ?

    … ou encore à élargir les trottoirs aux dépens du stationnement ?https://www.google.com/maps/@49.6025071,6.1318382,3a,75y,228.24h,71.29t/data=!3m6!1e1!3m4!1s-iQMITdZ2E1miNx_TbTuBA!2e0!7i13312!8i6656

     

     

    non, foi de pedibus, j’ai l’impression qu’il manque la seconde mâchoire à la tenaille pour réorienter les pratiques de déplacement là-bas…

    quant à la politique foncière, pour offrir du logement abordable et du logement tout court, dans un « petit pays » au solde migratoire positif époustoufflant :

    zi croaaaaa pas non plus…

  3. l'intégriste ferroviaire

    Pour compléter le commentaire précédent, le Luxembourg est le refuge de multinationales des plus polluantes (et de banque idoines) dont l’activité économique est massivement fondée directement ou indirectement sur l’exploitation d’énergies fossiles.

    La gratuité des transports en commun luxembourgeois va dans le bon sens. Mais c’est un événement plutôt symbolique car : 1) il peut constituer un modèle à copier pour les autres pays, et 2) le gain en matière de pression sur la biosphère …n’en sera pas un, car c’est de l’orgie mondiale des hydrocarbures qu’est prélevée une petite partie de la valeur ajoutée qui finance cette gratuité.

Les commentaires sont clos.