Peut-on marcher ou faire du vélo pendant le confinement?

Il est possible de marcher ou faire du vélo pendant le confinement annoncé lundi par Emmanuel Macron, et qui est entré en vigueur pour une quinzaine de jours minimum à partir de mardi dernier.

Exceptionnellement, on ne parle pas ici de la marche ou du vélo en tant que mode de déplacement, mais en tant que loisir, sport ou détente. En effet, pour les déplacements, la marche ou le vélo sont soumis aux mêmes règles que les déplacements automobile, c’est-à-dire fortement contraints afin de limiter les interactions sociales.

On parle ici de la marche ou du vélo en tant que loisir, sport ou détente car les restrictions actuelles en matière de déplacements peuvent, au bout d’un certain temps, être particulièrement pénibles, en particulier pour celles et ceux qui ont l’habitude de marcher ou de faire du vélo pour se déplacer.

Dit autrement, le confinement ne change pas radicalement la donne pour un automobiliste assis dans sa voiture ou dans son canapé… A l’inverse, des piétons ou cyclistes habituels qui ont l’habitude d’utiliser leurs muscles chaque jour pour se déplacer peuvent souffrir assez rapidement d’une situation de confinement. De ce fait, la marche ou le vélo en tant que loisir, sport ou détente peuvent être une solution intéressante pour des gens qui se contentent habituellement de les pratiquer en mode utilitaire.

Plusieurs conditions sont cependant à respecter: il faut marcher ou faire du vélo seul, et laisser entre 1 et 2 mètres entre vous et les personnes que vous croisez. Enfin, une attestation de déplacement dérogatoire sera indispensable pour cette sortie, comme pour chacune d’entre elles désormais, comme CheckNews l’a déjà expliqué.

Sur cette attestation, téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur, il faut remplir son nom, son adresse et la raison qui justifie son déplacement. Pour la marche ou le vélo, il faut cocher la case «déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie».

La notion de « déplacements brefs, à proximité du domicile » limite fortement les possibilités. En particulier, il ne s’agit pas de faire des dizaines de kilomètres autour de chez soi ou une activité de plusieurs heures, que ce soit à pied ou à vélo. On parle ici de rester dans son quartier et de faire un tour à pied ou à vélo.

Cette attestation de déplacement dérogatoire peut aussi être rédigée sur papier libre. Le non-respect de ces nouvelles mesures pourra être puni d’une contravention «dont le montant sera porté à 135 euros», précise le ministère de l’Intérieur.

Contacté par CheckNews, le ministère de l’Intérieur confirme qu’il est possible, durant le confinement, de faire du vélo (et par extension de la marche), mais uniquement si cela est «nécessaire pour le bon équilibre personnel». Rappelant qu’il s’agit malgré tout de «réduire ses sorties au maximum».

Source: https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/18/peut-on-faire-du-velo-pendant-le-confinement_1782044

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

14 commentaires sur “Peut-on marcher ou faire du vélo pendant le confinement?

  1. Fabx

    Petite précision quand même, pas de pratique sportive en extérieur… https://www.matosvelo.fr/index.php?post/2993/coronavirus-la-ministre-des-sports-le-precise-le-cyclisme-interdit-en-exterieur

  2. Pédibuspedibus

    bah il n’est pas interdit de faire son jardin… :

    si on bénéficie d’une parcelle dans une association de « jardins ouvriers », en périphérie d’agglo, un certain état de nécessité, en rapport avec la distance à parcourir, rend compatible l’utilisation du vélo pour y accéder…

    quant aux vélos-compéteurs-pas-au-sens-pétomane qu’ils tâtent de la fourche à bêcher ou du home-traiter, donc at home, et à l’éclairage atomique si c’est tard le soir…

     

    bon allez, on empathise un brin quand même :

    pas boaaa du tout…

  3. ikook

    Un cycliste a été verbalisé en alsace parce qu’il était à plus de 15 kms de chez soi. Le confinement généralisé se transforme en France en société des loisirs. Et on entend partout les mêmes discours: du moment que je suis seul, il n’y a pas de risque.

    Les français sont ceux qu’ils sont: des idiots qui ne veulent jamais rien respecter.

    Vu que j’habite proche d’une voie automobile et que je peux voir depuis ma fenêtre: mardi soir vers 22h, aucune bagnole ne circulait. Mercredi soir vers 22h, des voitures circulaient. A 22h, les gens devaient aller faire leur course, aller chez le médecin ou aller faire de l’exercice sans doute…. Bref, plus le temps passe et moins les gens respectent et tout le monde criera au scandale quand on prolongera le confinement et qu’on verra l’armée dans les rues.

    A savoir que la France s’oriente vers la surveillance des téléphones portables et leur géolocalisation comme c’est le cas en Chine, en Allemagne, en Italie et en Autriche. Bref, on a que ce que l’on mérite.

  4. jol25

    Le message du pouvoir est assez clair, relayé par les médecins « officiels »: si la Chine a pu juguler l’épidémie, c’est grâce à la discipline et au contrôle des populations (suivi numérique, reconnaissance faciale). Ca sent la préparation du terrain…

  5. AAlain

    Mouais…

    On a beau se réjouir de voir la bourse dégringoler et le « système » se mettre à chanceler, n’oublions pas que les grand gagnant du concours « Coronavirus 2019-2020 » vont être Netflix, Facebook, Orange, Amazon, Google and Co.

    Je ne me fait pas de souçis non plus pour les grandes enseignes comme Carrefour, Auchan, WallMart et autres qui arriveront à s’adapter et réorganiser leur circuit de distribution.

    Par contre, le petit commerce du coin, le cinéma de quartier, la petite compagnie de théâtre, le réparateur  de vélo ne s’en remettront pas.

    Cette situation est la victoire de la globalisation et d’Internet, au détriment de l’artisanat, du local et de la proximité.

    Hélas.

  6. lydie

    Oui à la discipline quand les donneurs d’ordre et autorités sont exemplaires et irréprochables ce qui est loin d’être le cas de tous ceux qui nous gouvernent.

    Ecouter les derniers débats de ce jour à la chambre des députés et sénats, c’est édifiant de médiocrité.

    Constater l’absence de masque liée à des décisions de nos dirigeants.Attitude lamentable.

    Prenons garde à nos libertés. Les message d’Alain et de Ibook sont parfaitement exact et inquiétant.

    Une vigilance accrue est à exercer si nous ne voulons pas voir nos libertés, nos droits bafoués et d’aller vers une démocratie qui n’en sera plus une.

    Certains Français ne respectent pas les consignes. N’est ce pas lié à une petite minorité? Le pouvoir s’y prend t’il correctement? C’est un constat.

    Ne vaudrait-il pas mieux valoriser l’exemplarité ainsi que les bons exemples qui tirent le coté positif du confinement. Etre porteur d’idée novatrices sur la musique, l’art vivant, le soutien au famille qui en ont besoins, l’activité physique, le bricolage etc.

    Offrir des chambres d’hôtel vides pour éviter d’avoir 6 personnes dans des appartements de 45 m² etc. Ne payons nous pas l’imprévoyance de nos gouvernants avant de tomber à bras raccourci sur le peuple. Gouverner c’est prévoir, anticiper, accompagner, non de pérorer et servir la finance comme le fond nos dirigeants. Bizarre ce qui était impossible financièrement hier pour l’hôpital le devient aujourd’hui d’un coup de baguette magique avec des milliards à la clé!

    Attention au retour de bâton sur le déficit. J’aurais envie de dire quel déficit. Une fois de plus les riches vont se servir. Le mutisme de nos grandes fortunes Françaises et Européenne est sidérante. Au moins ce virus ne fait pas de tri entre  le prince et le pékin ordinaire pour semer la mort.

     

     

  7. Alain

    Je limite mes sorties à quelques tours de pâté de maison (au titre de l’exercice physique), et encore, aujourd’hui je ne suis pas sortie. Mais je m’interroge, quel est le plus grand risque pour la société, que je sorte SEUL faire 20-30 bornes de vélos, ou de laisser des SDF, des migrants dehors.
    Et si je comprend qu’en ces temps difficiles on a absolument pas besoin d’accident de montagne pour engorger les urgences, j’ai du mal à comprendre qu’on interdise à ceux qui ont la chance d’habiter à la campagne d’aller se promener.

  8. jol25

    Quel est le pire entre rester enfermé 24/24 en huis clos avec d’autres personnes ou sortir faire de l’exercice et s’aérer ? Si on choppe pas le corona-virus, on va se refiler bien d’autres saloperies… Qu’on m’explique aussi comment les statistiques de décès sont passés de 2-3% (soit disant sur-évaluées) en Chine à 10% en Italie et 5% pour l’instant en France. Est-ce qu’on nous a menti ?

  9. Alain

    Pour moi le taux de décès traduit
    * La qualité du dépistage
    * La saturation du système médical
    * La pyramide des ages

    L’Italie cumule, un faible dépistage, un système médical qui n’est plus en mesure de prendre en charge les cas, et une population âgée.

    En France aussi la politique de dépistage est insuffisante et il faudra que certains en réponde une fois la crise passée.
    Pourquoi la 6ième puissance économique n’est-elle pas capable d’effectuer plus de quelques milliers de tests par jour ?

  10. Ikook

    @Jol25:

    En Chine, c’est 5% parce que les pays asiatiques ont une forte valeur collective et ne sont pas auto-centrés sur leur petite vie comme les occidentaux qui se tapent des consignes pour aller faire du vélo.

    Les pays les moins impactés sont le Japon, Hong-Kong et la Corée du Sud, pays pourtant à forte densité mais là-bas, on fait passer l’intérêt collectif avant toute chose. Le Japon est un pays quasi sans voleurs et dont les Yakuzas, mafia locale, « protègent » des magasins mais quand ils vont dans ces mêmes magasins, décident de payer les articles plus chers pour montrer que la « protection » est une chose mais que le respect en est une autre. Aller faire une offrande dans un temple shintoïste parce qu’on a jeté un appareil ou un objet qui marchait encore est une chose qu’on voit au Japon alors qu’en France, foutre son bordel sur le trottoir est une constante.

    @Alain

    La 6ième puissance mondiale ne fait pas de test parce que les tests dont on aurait besoin sont fabriqués dans 2 pays: la Chine (dont toutes les usines n’ont pas encore redémarrées) et les USA (qui ont décidés de les garder pour eux).
    Le Canada ré-oriente l’industrie automobile nationale vers la production de fournitures médicales et nous, français, on se demande pourquoi on n’a pas le droit d’aller faire du vélo tout seul.
    Je me rappelle un suisse il y’a deux ans qui m’avait dit qu’on l’avait prévenu que la France était un pays du tiers-monde.
    Et un québécois qui m’avait dit qu’au Canada, quand on décidait d’aller quelques part à plusieurs, on discutait du chemin à prendre tout en commençant à marcher, alors qu’en France, on ne bouge pas et on parle pendant 15 jours du chemin qu’il faudrait prendre avec 50 avis différents.
    Donc, pendant que les USA ont leur tests, les canadiens réorientent leur production, la France se pose la question de savoir si on ne va pas re-nationaliser Renault pour continuer à fabriquer des voitures qui, vu le contexte, ne sont pas près d’être vendues….

  11. Le cycliste intraitable

    Le Doudou a décrété que ce serait désormais encore plus restreint : 1 km maximum (à vol de piaf ?) du domicile et une fois une heure par jour.

    Faut dire que certains ont cru bon de se mettre au jogging, mais le confinement est tellement plus agréable quand on a une terrasse ou un jardin que quand on doit se cantonner dans un intérieur exigu et surchauffé…

     

    Pour moi à part me munir d’un papier à la manque ça ne change pas grand-chose : je vivais déjà localement. Je sors juste un peu plus gravement…

  12. ikook

    Le doudou a aussi décrété que nous n’avons plus le droit de faire nos courses en dehors du supermarché. Les marchés ouverts sont interdits: fini d’aller acheter ses légumes et fruits chez les maraichers locaux. Obligation d’aller acheter la malbouffe chez Auchan, Leclerc et Carrefour et de profiter du virus grâce à leur système de ventilation qui brasse l’air en permanence et répand la petite bête.

    Et bien sûr, la bande à doudou n’a pas compris que la prochaine crise était alimentaire: les tensions se font dans les champs car plus de travailleurs détachés pour ramasser les légumes. Du lait part à la poubelle car il passe plus de 3 jours dans les cuves. Les volumes sont moindres à plein d’endroit. Donc, comme ils ne font rien attendons nous à se qu’ils nous disent que nous n’avons pas besoins de masques (vu qu’ils n’en ont pas commandés) mais qu’en plus, nous n’avons pas besoin de carottes (vu qu’ils n’auront rien fait).

     

    Petit air de l’opéra Faust de Gounod:

    Oui, c’est plaisir, dans les familles,De conter aux enfants qui frémissent tout bas,Aux vieillards, aux jeunes filles,La guerre et ses combats!Gloire immortelleDe nos aïeuxSois-nous fidèle,Mourons comme eux!Et sous ton aile,Soldats vainqueurs,Dirige nos pas, enflamme nos cœurs!Pour toi, mère patrie,Affrontant le sortTes fils, l’âme aguerrie,Ont bravé la mort!Ta voix sainte nous crie:En avants, soldats!Le fer à la main, courrez aux combats!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.