Réduire la dépendance à l’automobile pour une autre vision de l’aménagement du territoire

Depuis 50 ans, à l’instar de beaucoup de sociétés occidentales de l’hémisphère Nord, le développement des collectivités du Québec s’est articulé autour de l’automobile en tant que mode dominant de déplacement des personnes. Aujourd’hui, nos collectivités ont radicalement changé de visage et sont plus étalées que jamais. Les lieux de travail, de résidence, de loisir et d’approvisionnement en biens et services y sont séparés et les déplacements sont plus nombreux, plus fréquents et plus longs en distance et en temps. L’automobile règne en reine absolue. Lire la suite…

Rêvons la ville

Rêvons la ville

A l’intention des sceptiques et « déclinologues », proposons leur de rêver, de s’interroger sur l’utopie, de montrer des projets ou des réalisations originales et porteuses d’espoir, de considérer qu’on peut, peut-être, chacun à sa façon, contribuer à penser un autre monde. Lire la suite…

Trouver un logement sans voiture

Vous n’avez pas de voiture et vous cherchez un logement proche des transports en commun ou à proximité de votre travail? Le nouveau portail Immobilio propose aux internautes de trouver un bien immobilier sans se casser la tête. Une interface de recherche conviviale, des annonces indexées en temps réel, une géolocalisation grâce à des cartes très précises permettent de mieux identifier l’appartement ou la maison de vos rêves. Lire la suite…

Proposition de recherche pour une ville sans voiture

Proposition de recherche pour une ville sans voiture est le nom d’un rapport commandé en 1991 par la Communauté économique européenne à TECNOSER, une maison de consultants de Rome (Italie). Sa diffusion fut limitée, presque confidentielle. Aucun livre ou document publié depuis ne fait référence à ce rapport. Or ses conclusions dépassent les plus belles espérances du mouvement d’opposition aux abus de l’automobile. Extraits. Lire la suite…

Un développement urbain pour réduire concrètement la dépendance à l’automobile

Par PASCAL LALIBERTÉ, M. Sc. Env,
Chargé de projets Accessibilité, mobilité et transports viables, Vivre en Ville
Le Regroupement québécois pour le développement urbain, rural et villageois viable

Depuis les 50 dernières années, le développement de presque toutes les grandes villes nord-américaines s’est effectué en fonction des grands axes autoroutiers qui apparaissaient ça et là à mesure que les zones à l’extérieur du centre se peuplaient (notez le lien entre le développement péri-urbain (la banlieue) et le développement des infrastructures (auto)routières). Le développement urbain axé sur l’automobile a entraîné avec lui tous les problèmes associés à son utilisation : pollution, congestion routière, bruit, étalement urbain, dépendance de plus en plus grande envers la voiture, iniquité liés à la mobilité et à l’accessibilité, accidents, décès. Lire la suite…

Paris sans voitures

Les citadins ont vaincu la voiture. L’«auto discipline» a enfin triomphé. Développement des transports en commun, covoiturage généralisé, interdictions drastiques ont eu raison des embouteillages d’hier. Le piéton parisien redécouvre sa ville Lire la suite…

Prendre le pédibus pour aller à l’école

Le pédibus correspond à un autobus pédestre, c’est un mode de ramassage scolaire. La dénomination au Canada est autobus pédestre, en Belgique Ramassage scolaire à pied. Mais cette formule n’est pas exclusive au monde francophone, on parle en anglais de walking bus et en allemand de Schulwegbegleitung, l’objectif principal est de limiter le recours inutile à l’automobile. Lire la suite…

Je suis l’automobile


Jean-Pierre ORFEUIL, Je suis l’automobile, Editions de l’Aube, 1994 (France)

« Je suis l’automobile, ce formidable outil sans lequel les villes, leur image et leur pollution, les vacances et la redécouverte de la nature, les rêves des petits garçons comme les symboles notabiliaires des directeurs de tout acabit ne seraient pas ce qu’ils sont. » En donnant la parole à un objet devenu si familier, Jean-Pierre Orfeuil nous oblige à nous poser la question qui constitue la clé de lecture de son livre : puisque la voiture est bien inanimée, qui donc lui donne ce pouvoir démesuré de transformer nos sociétés ? Lire la suite…

Une ville sans voiture, une utopie ?

Est-il possible de diminuer la circulation automobile dans les grandes villes ? Les équipes de Marie-Hélène Massot de l’INRETS à Paris (Île-de-France) et de Patrick Bonnel, enseignant-chercheur au Laboratoire d’économie des transports (LET) à Vaulx-en-Velin (Rhône-Alpes) ont réalisé une étude pour le compte du Predit(1) sur les modes de déplacements dans les agglomérations parisienne et lyonnaise. Lire la suite…

Les villes en ont assez de l’automobile

Pour enrayer le « cercle de la dépendance à l’automobile», le document qui sera adopté aujourd’hui propose de nombreuses solutions, comme les péages urbains, la réduction du stationnement et à l’établissement de zones piétonnes. Lire la suite…

Des téléphériques plutôt que des périphériques!

Téléphériques, télécabines et trams aériens descendent de leur montagne. En France, c’est souvent les skis à la main qu’on monte à leur bord, mais ailleurs, on l’utilise aussi en ville, en costume-cravate-attaché-case. Exemple à Taipei (Taïwan), ou, dernière réalisation urbaine, à Medellin (Colombie), qui dispose désormais d’un métrocable, emprunté par près de 45 000 voyageurs chaque jour (photo). Lire la suite…

Toulouse: concept pour une ville sans voitures

La transformation de villes existantes en réelles villes sans voitures n’est pas une question facile. Bien que ce serait certainement possible si de vastes travaux de démolition étaient menés, il n’est pas raisonnable de penser que les villes vont simplement être capables de démolir tout l’environnement bâti afin de commencer à construire une nouvelle ville sans voitures. Cela soulève donc la question de savoir comment les villes actuelles peuvent progressivement être transformées en villes sans voitures. Lire la suite…

Vers des villes post-carbone

Repenser les villes : une société post-carbone

Le centre de prospective de la Direction de la Recherche et de l’Animation Scientifique et Technique (DRAST-CPVST) lance un appel à projets de recherche sur les « Villes dans la société post-carbone ». Date limite de dépôt des propositions : 20 mai 2008. Lire la suite…

Treasure Island, l’utopie verte sans automobiles

Treasure Island est une île artificielle de la Baie de San Francisco, située entre San Francisco et Oakland. Elle est reliée par un isthme à Yerba Buena Island, qui est elle une île naturelle. Treasure Island a été créée en 1939 pour l’Exposition internationale du Golden Gate par l’extraction de matériaux de la baie, et du tunnel creusé à travers Yerba Buena Island. Treasure Island est à l’intérieur des limites de la ville et du comté de San Francisco, dont le territoire s’étend loin dans la baie et jusqu’à la pointe de l’île d’Alameda. Lire la suite…