Le Skatecar

Le skatecar est un nouveau sport urbain créé par Michael Hartman et qui consiste à marcher sur des voitures qui stationnent sur le trottoir. La marche sur voiture (ou skatecar) s’opère sur une voiture dans sa longueur. On doit commencer par le pare-choc puis monter sur la ligne séparant le capot de l’aile. La prochaine étape est d’atteindre la base du pare-brise. Le toit est atteint par un pas vers le haut du pare-brise. On peut marcher sur le milieu du toit – ce qui résulte en un klonk ! sonore quand le toit semble s’affaisser. Mais l’expérience montre que lorsque l’on atteint la vitre arrière, le toit se redresse de lui-même avec un autre klonk ! tout aussi sonore. La descente se passe comme la montée, mais en sens inverse : d’abord la ligne séparant l’aile du capot – s’il y a un capot arrière, etc.

Le skatecar s’appelle aussi parfois « bagnole-ride », « surfcar », « footcar », « footride » ou toute autre appellation relative à la marche sur voiture en mauvais stationnement!

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

 

Les jours de l’automobile sont comptés

Les jours de l’automobile sont comptés

Selon Vincent Kaufmann, professeur de sociologie à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse), les jours de l’automobile sont désormais comptés. Cette affirmation, désormais banale sur ce blog, est tirée en outre de la revue Transflash de novembre 2007, Transflash étant le bulletin d’information des déplacements urbains départementaux et régionaux, autant dire la bible des transports publics en France. Lire la suite…

Comment éliminer une file de voitures de 1 kilomètre de long

Comment éliminer une file de voitures de 1 kilomètre de long

Voici une publicité intéressante de la société organisatrice des transports publics d’Oslo en Norvège (Oslo Public Transport). Elle montre comment un bus seul permet de supprimer une file de voitures de 1 kilomètre de long. En effet, un simple calcul montre qu’avec une longueur moyenne de l’automobile d’environ 5 mètres, et en comptant environ 1 mètre entre chaque voiture, il est possible de caser environ 143 voitures dans une file ininterrompue de voitures d’un kilomètre de long correspondant à une situation classique de congestion en milieu urbain. Or, 143 correspond à peu de chose près au nombre de passagers pouvant être transportés dans un bus urbain. Pour info, un autobus articulé peut admettre jusqu’à 160 passagers (Source Wikipedia).

Cette vidéo rappelle également l’expérience menée à Denver (USA) concernant l’automobile et la consommation d’espace. Ce type d’expérience montre clairement l’inefficacité de l’automobile en milieu urbain quand on sait que le taux d’occupation moyen de la voiture en ville est en moyenne de 1,2 personne/automobile !

Automobile: le mythe et l’escroquerie

par Marcel Robert

En 2004, les ventes de voitures particulières neuves en France ont dépassé les 2 millions d’unités ; garées les unes derrière les autres, elles formeraient une file de plus de 10.000 km, soit l’équivalent d’un parking de 25 voitures de large sur la distance Paris-Nantes. Lire la suite…

Le Dégonflisme politique

Le Dégonflisme politique
par Marcel Robert*

En 2005, un nouveau mouvement de pensée et d’action est né, le Dégonflisme. Son propos consiste à interpeler le grand public, en utilisant les médias au travers d’opérations consistant à dégonfler les 4×4, véhicules énergivores et complètement inadaptés au milieu urbain. Lire la suite…

L’automobiliste victime de l’automobiliste

Sur le site Internet du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles, peu suspect “d’intégrisme écologique”, pour reprendre l’une de leurs expressions, on trouve une citation fort intéressante du Docteur Bertrand Dautzenberg, diplômé de cardiologie et de pneumologie, praticien hospitalier à la Pitié-Salpetrière depuis 1978. Lire la suite…

Niquer les bagnoles

Libé nous l’apprend récemment, la situation est redevenue « normale » en banlieue avec environ une centaine de voitures brûlées par nuit… La police arrête désormais de communiquer sur le bilan journalier des voitures brûlées puisque la situation est « normale ». Cette normalité-là représente donc une moyenne de 36.000 véhicules brûlés par an, ce qui correspond aux chiffres que nous donnions ici même il y a quelques temps quant au bilan des violences urbaines. Lire la suite…

Violences urbaines

« Violences urbaines », « voitures brûlées », pour un peu, l’actualité pourrait faire croire que le « grand soir de l’automobile » est (enfin) arrivé. Dans cette perspective, TF1 serait maintenant le chroniqueur officiel de « la fin de la société de l’automobile« … en annonçant tous les jours à grands renforts d’images choc le nombre total de voitures brûlées chaque nuit… Lire la suite…

Deux chiffres: 3000 et 5000


– Pourquoi n’arrêtes-tu pas de tuer les gens avec ta fumée… crétin inconséquent

Deux chiffres: 3000 et 5000

3000 morts par an liés au « tabagisme passif », c’est le nombre total de morts repris par de nombreux médias ces derniers temps pour présenter et justifier le projet de loi actuel visant à interdire définitivement la cigarette dans tous les lieux publics. Lire la suite…

« Tout voiture » : la responsabilité des collectivités territoriales

Il y a quelques temps, Denis Baupin, maire adjoint de Paris, signait une tribune intéressante dans les colonnes de Libération, intitulée “Tout voiture, no future“. Cette tribune insistait sur le rôle majeur de l’Etat dans la mise en place d’une société du “tout-voiture” et donc, sur la nécessité de son intervention pour en sortir. Lire la suite…

L’automobiliste-tyran

Prenez un homme sur un cheval (je parle en connaissance de cause: j’ai fait du cheval presque toute ma vie); eh bien c’est la plupart du temps un homme affable, mais un changement radical se produit des qu’il enfourche sa monture. Lire la suite…

La fin de la vitesse automobile

Libérez vous de votre voiture!

Il est communément admis depuis Zahavi que le budget temps de transport des individus reste constant à travers le temps, comme le nombre moyen de déplacements par personne, autour de 3 par jour, quel que soit le lieu d’habitat. Lire la suite…