Débétonner la planète

L’article que je propose aujourd’hui est une adaptation de l’article « Depaving the World », paru dans Auto Free Times numéro 10. L’original est disponible à l’adresse suivante : http://www.worldcarfree.net/resources/freesources/Depaving.htm

Dans cet article, Richard Register vous explique comment démanteler des surfaces bétonnées et en faire des espaces verts : à petite, moyenne ou même grande échelle. Sur le même thème, vous pouvez visiter le site depave.org, très joli et plein de bonnes explications.

Mais voici les propos (adaptés) de Richard Register. Lire la suite…

L’autre salon automobile de Genève

Si les hivers deviennent célèbres pour leurs taux record de particules fines dans l’air, les étés eux ne sont pas en reste avec des concentrations alarmantes d’ozone. Les médias en parlent de temps en temps en y consacrant un article ici et là… et puis on oublie tous très vite ces « faits divers » récurrents. Les habitants peuvent enfin retrouver bonne conscience en se déplaçant quotidiennement avec leurs véhicules crachant des particules fines. Si on ne parle plus de pollution dans la presse, c’est qu’il y en a pas, n’est-ce pas ??? Et peut-être l’année prochaine, comme chaque année à la même période, une nouvelle alerte à la pollution sera lancée, cette fois-ci pour avoir dépassé le quintuple des limites journalières. Les politiciens en parleront au Conseil d’Etat, les journaux en feront leur couverture, certaines personnes seront choquées. Lire la suite…

Budapest remporte le prix de la Semaine européenne de la mobilité 2008

Budapest a reçu le 23 février 2009 le prix de la Semaine européenne de la mobilité 2008. Un groupe d’experts indépendants a jugé que la capitale hongroise avait accompli les meilleurs efforts pour sensibiliser le public à la pollution atmosphérique due au trafic et promouvoir des solutions plus propres durant la Semaine européenne de la mobilité. Elle a devancé la ville d’Almada, au Portugal, et la capitale croate Zagreb. Les prix ont été remis par M. Janez Potočnik, commissaire chargé de la science et de la recherche, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Bruxelles cette après-midi. Lire la suite…

Le Gourou de la circulation routière

Si on vous demandait de nommer un célèbre ingénieur de la circulation routière dans un jeu-concours de bar horriblement foireux, il y a très peu de chances que vous hasardiez une bonne réponse. Si le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a bien suivi une formation d’ingénieur de la circulation routière, il ne tire pas sa notoriété du réglage des feux de Téhéran. Bill Gates a commencé sa carrière en mettant au point un logiciel commandant un appareil de comptage de la circulation des voitures, mais c’était un expert en informatique plus intéressé par la technologie que par la circulation routière. Votre mémoire risque de flancher si vous lui demandez de rechercher les noms de William Phelps Eno, « père » putatif des moyens de régulation de la circulation, ou de Henry Barnes, ancien pape de la circulation de New York à qui on attribue l’invention de la « Danse de Barnes » dans laquelle tout un carrefour, un temps, s’adonne au passage pour piétons dans quatre sens. Lire la suite…

METZ, première ville française à mettre en oeuvre des zones de rencontre

Depuis le 19 janvier 2009, la ville de Metz a aménagé et adopté sur 5 places de la ville des zones de rencontre (dites aussi zones 20). Après avoir développé les zones 30, Metz a souhaité étendre ce principe sur d’autres quartiers. Cette volonté a conduit les services de la ville à réfléchir sur la mise en oeuvre d’une nouvelle hiérarchie de la voirie en articulant les aires piétonnes, les zones 30 et de rencontre. Lire la suite…

La marchemobile pour lutter contre la primauté accordée à l’automobile

L’ingénieur civil autrichien Hermann Knoflacher a inventé en 1975 la gehzeug, ou « marchemobile », pour permettre au piéton d’occuper l’espace que prend approximativement un automobiliste. Sa marchemobile est idéale pour protester contre la primauté accordée à l’automobile dans la ville, ou simplement pour se promener au milieu de la circulation. Lire la suite…

Pour des Etats généraux de la mobilité!

La crise qui traverse le monde de l’automobile est profonde et brutale. Pour ne pas avoir su anticiper une modification de l’attitude des consommateurs à l’égard de l’automobile, pour ne pas avoir voulu faire foi aux propos des écologistes qui s’époumonent à rappeler l’importance des impératifs climatique et énergétique, pour ne pas avoir pu résister aux sirènes de stratèges « éclairés » qui vantaient les mérites de véhicules lourds, chers et manifestement inadaptés au marché de l’automobile, ce secteur est désormais à l’agonie et réclame aides et soutiens publics. Lire la suite…

La « mobilité intelligente » à Nuremberg (Allemagne)

L’agenda 21 de la ville de Nuremberg, en Allemagne, fonctionne depuis une dizaine d’années, sans que la démarche ne se soit essoufflée. Une des raisons principales en est l’engagement constant de la Ville qui encourage les habitants à exprimer leurs propres idées et accompagne leurs initiatives autant que possible. Lire la suite…

Un passage piéton très inhabituel

Des activistes de Lisbonne (Portugal) ont imaginé une façon originale d’attirer l’attention sur le fait qu’un nombre important des victimes d’accidents de voitures ne sont pas elles-même dans une voiture.

Exceptionnel, intrigant et inspirant, ce passage piéton vaut vraiment le coup d’œil – comme l’ont attesté les piétons qui le regardaient en le traversant. Peut-être devrions-nous mettre en place, à grande échelle, de tels passages dans d’autres parties du monde ?

La vie sans voiture… et en marchant

Un site internet américain classe les villes en fonction de leur accessibilité aux piétons. Le principe est simple, vous cherchez votre ville, ou mieux, carrément une adresse postale ou une rue, et le site vous retourne une carte google ainsi que le score de marchabilité de cette adresse. Par « marchabilité », on entend ici la possibilité d’accéder à pied facilement et rapidement à un panel de services (supermarchés, bibliothèques, écoles, bars, restaurants, clubs sportifs, théâtres, magasins, ou encore parcs). Lire la suite…

Le concept d’espace partagé peut-il réconcilier les usagers de la rue?

Hans Monderman, décédé le 7 janvier 2008, était un passionné. Il avait une vision, et depuis les années 1980, il travaillait inlassablement pour son idéal : restaurer la dimension humaine à la rue et à la société. Dans ce sens, il a non seulement jeté les bases pour le Projet Européen du Shared Space (Espace partagé), il a aussi réussi à inspirer et à défier de nombreuses personnes à travers le monde à avoir un regard critique sur eux-mêmes et leur environnement. Souvent il pointait du doigt des lacunes et des erreurs que d’autres considéraient comme chose acquise sans la remettre en question. Et il n’a jamais été découragé par le scepticisme ou des réactions hostiles que son travail de pionnier suscitait. Lire la suite…