Ta bagnole pue !

La bagnole pue… la tienne aussi par la même occasion. Commémoration de feu la journée sans voitures, le 22 septembre 2007 à Lyon (France). Lire la suite…

Altermobilisme

ALTERMOBILISME : Mouvement socio-environnemental composé d’acteurs très divers qui proposent pour l’essentiel de mettre en avant et promouvoir l’ensemble des modes de déplacement alternatifs à l’automobile et aux deux-roues motorisés. Le mouvement se rassemble autour du slogan « Une autre mobilité est possible », mais oscille entre un réformisme (par exemple à travers la participation à la journée sans voiture) et un « imaginaire de la rupture ». Le terme « altermobilité » vient de l’association de alter (autre) et mobilité. Exemple: Le mouvement altermobiliste promeut l’altermobilité comme seule alternative crébible à l’échec du système automobilistique.

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

Piéton, une espèce menacée

“Piéton, une espèce menacée”, c’est le titre de mon livre, un coup de gueule contre tous les encombreurs, les salisseurs et les emm… de trottoirs, contre ceux qui se fichent de savoir s’ils vont obliger les piétons handicapés ou non, jeunes ou agés à faire un large détour parfois en risquant leur vie, pour éviter leur voiture ou leur mobilier placé en travers des trottoirs. Lire la suite…

Le Skatecar

Le skatecar est un nouveau sport urbain créé par Michael Hartman et qui consiste à marcher sur des voitures qui stationnent sur le trottoir. La marche sur voiture (ou skatecar) s’opère sur une voiture dans sa longueur. On doit commencer par le pare-choc puis monter sur la ligne séparant le capot de l’aile. La prochaine étape est d’atteindre la base du pare-brise. Le toit est atteint par un pas vers le haut du pare-brise. On peut marcher sur le milieu du toit – ce qui résulte en un klonk ! sonore quand le toit semble s’affaisser. Mais l’expérience montre que lorsque l’on atteint la vitre arrière, le toit se redresse de lui-même avec un autre klonk ! tout aussi sonore. La descente se passe comme la montée, mais en sens inverse : d’abord la ligne séparant l’aile du capot – s’il y a un capot arrière, etc.

Le skatecar s’appelle aussi parfois « bagnole-ride », « surfcar », « footcar », « footride » ou toute autre appellation relative à la marche sur voiture en mauvais stationnement!

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

 

Petit traité de vélosophie

Petit traité de vélosophie
Le monde vu de ma selle


par Didier Tronchet

Et si le vélo était avant tout un moyen de déplacement intérieur ? Une formidable occasion de redécouvrir la ville, mais aussi soi-même… A travers une foule d’anecdotes savoureuses, d’envolées théoriques implacables et volontiers cocasses, sans oublier quelques bouffées d’indignation pamphlétaires contre la barbarie automobile, ce Traité de vélosophie démontre, par l’humour, que le vélo est un outil libérateur de la pensée. Sur un ton léger, mais percutant, l’auteur propose une manière inédite de penser la ville de demain, une ville enfin redevenue humaine après s’être vouée au totalitarisme motorisé. Aussi, quand vous verrez passer un cycliste, ne vous fiez pas à son allure inoffensive. A sa façon il est en train de changer le monde…

Extraits Lire la suite…

FIETS La place du vélo dans la culture néerlandaise

fiets-place-du-velo-hollande-716889

FIETS La place du vélo dans la culture néerlandaise

Aux Pays-Bas le vélo est partout. Ce travail expose la place tout à fait conséquente qu’il occupe dans la culture néerlandaise. L’analyse prend forme à partir d’entretiens informels avec les habitants et, à la manière de l’anthropologie visuelle, de plus de 159 photos originales. La conclusion s’attarde sur les enseignements issus de l’observation du modèle néerlandais, permettant d’émettre certains principes relatifs au développement de la mobilité à vélo en France. Lire la suite…

A vélo, ça déménage !

Déménager sans voiture, ni camion ? Ben voyons, on ne va quand même pas transporter des meubles et des cartons à vélo ? Et bien, si, c’est possible… En mai 2007, une douzaine d’amis, membres de la Vélorution lyonnaise, se sont retrouvés pour déménager tout un appart à l’autre bout de la ville. Lire la suite…

Des villes sans voitures ? Chiche !


Des villes sans voitures ? Chiche !

embouteillages ou de la place pour tous, réappropriation de l’espace
perte de temps ou déplacements rapides et faciles
pollution atmosphérique: 6 000 à 10 000 morts/an ou respirer un air pur!
maladies (cancers, asthme, bronchites…) ou bonne santé, absence de stress, finies les intoxications respiratoires!
quel bruit! ou du calme…
accidents, violence routière ou courtoisie, convivialité
effet de serre… on étouffe! ou énergie propre, déplacement non polluant
larges superficies en parkings ou espaces verts, jardins-trottoirs

Des villes sans voiture, c’est possible! Avec un bon réseau de transports en commun
(gratuits!), un accès pour les véhicules utilitaires et de secours, des remorques pour vélos… il suffit d’un peu d’imagination!

Pourquoi n’y a-t-il aujourd’hui aucune rue interdite aux voitures à Toulouse, contrairement à ce qui se fait ailleurs?

Chiche! Toulouse, les jeunes écolos alternatifs et solidaires

Comment éliminer une file de voitures de 1 kilomètre de long

Comment éliminer une file de voitures de 1 kilomètre de long

Voici une publicité intéressante de la société organisatrice des transports publics d’Oslo en Norvège (Oslo Public Transport). Elle montre comment un bus seul permet de supprimer une file de voitures de 1 kilomètre de long. En effet, un simple calcul montre qu’avec une longueur moyenne de l’automobile d’environ 5 mètres, et en comptant environ 1 mètre entre chaque voiture, il est possible de caser environ 143 voitures dans une file ininterrompue de voitures d’un kilomètre de long correspondant à une situation classique de congestion en milieu urbain. Or, 143 correspond à peu de chose près au nombre de passagers pouvant être transportés dans un bus urbain. Pour info, un autobus articulé peut admettre jusqu’à 160 passagers (Source Wikipedia). Lire la suite…

Les vélos contre le code de la route

MANIFESTE DES SANS-VOIE « IRRESPONSABLES »

Des centaines de milliers de cyclistes roulent au quotidien dans les rues des villes françaises. Ils et elles le font dans des conditions dangereuses parce que les véhicules motorisés se sont accaparé la rue, avec le soutien des pouvoirs publics et au mépris des usagers de la voirie les plus vulnérables. Lire la suite…

Supprimons le permis de conduire !

Je n’ai jamais compris la fonction de ce dispositif coûteux qui a pris une importance démesurée de rite social dans notre société. De plus, je trouve psychiquement désastreux que le rite de passage au stade adulte se fasse par le biais de cet objet de grande consommation anti-écologique et anti-social qu’est l’automobile particulière. En effet, le fait de se déplacer en automobile particulière est devenu un comportement de moins en moins consensuel par rapport aux nouvelles valeurs émergentes de respect de la planète, de la vie collective et de la santé. Lire la suite…

Die-in contre l’automobile


Die-in Porte de Bagnolet, Porte de la Bagnole (Paris, France), organisé par la Vélorution le 7 mai 2005.

Par un après-midi blafard d’octobre 1976, à cinq heures du soir, le lendemain de la fête de l’Action de Grâces, le jour du premier anniversaire d’une hausse majeure des tarifs du métro, une centaine de personnes, cyclistes et piétons, s’étendaient sur l’asphalte, au coin des rues Sainte-Catherine et Université. Lire la suite…