The Elephant in the Bedroom

Pourquoi est-ce que le transport collectif doit toujours être subventionné? La réponse est simple: parce que la construction et l’entretien des routes sont subventionnés, et parce que le stationnement gratuit est subventionné par les entreprises qui l’offrent. C’est du moins ce qu’affirment Stanley Hart et Alvin Spivak dans Automobile Dependence & Denial – The Elephant in the Bedroom – Impacts on the Economy and Environment, publié en Californie en 1993. Lire la suite…

Privatisation des profits et collectivisation des pertes

SNCF, sociétés d’autoroutes et ultra-libéralisme

L’été est traditionnellement propice aux petites et grandes manœuvres gouvernementales qui visent à privatiser toujours plus des pans entiers du service public. Avec la torpeur estivale, certaines décisions ont plus de chance de passer, surtout dans un contexte délicat d’après-référendum où les Français se sont massivement exprimés contre la politique de libéralisation de l’économie prônée par Bruxelles et mise en place avec zèle par les différents gouvernements ultra-libéraux que la France a connus ces dernières années. Lire la suite…

Altermobilisme

ALTERMOBILISME : Mouvement socio-environnemental composé d’acteurs très divers qui proposent pour l’essentiel de mettre en avant et promouvoir l’ensemble des modes de déplacement alternatifs à l’automobile et aux deux-roues motorisés. Le mouvement se rassemble autour du slogan « Une autre mobilité est possible », mais oscille entre un réformisme (par exemple à travers la participation à la journée sans voiture) et un « imaginaire de la rupture ». Le terme « altermobilité » vient de l’association de alter (autre) et mobilité. Exemple: Le mouvement altermobiliste promeut l’altermobilité comme seule alternative crébible à l’échec du système automobilistique.

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

Comment éliminer une file de voitures de 1 kilomètre de long

Comment éliminer une file de voitures de 1 kilomètre de long

Voici une publicité intéressante de la société organisatrice des transports publics d’Oslo en Norvège (Oslo Public Transport). Elle montre comment un bus seul permet de supprimer une file de voitures de 1 kilomètre de long. En effet, un simple calcul montre qu’avec une longueur moyenne de l’automobile d’environ 5 mètres, et en comptant environ 1 mètre entre chaque voiture, il est possible de caser environ 143 voitures dans une file ininterrompue de voitures d’un kilomètre de long correspondant à une situation classique de congestion en milieu urbain. Or, 143 correspond à peu de chose près au nombre de passagers pouvant être transportés dans un bus urbain. Pour info, un autobus articulé peut admettre jusqu’à 160 passagers (Source Wikipedia).

Cette vidéo rappelle également l’expérience menée à Denver (USA) concernant l’automobile et la consommation d’espace. Ce type d’expérience montre clairement l’inefficacité de l’automobile en milieu urbain quand on sait que le taux d’occupation moyen de la voiture en ville est en moyenne de 1,2 personne/automobile !

Posséder une voiture

La possession d’une voiture n’est pas le fruit du hasard ou uniquement de choix individuels. Cette carte, représentant la proportion des ménages possédant au moins une voiture à l’échelle de la région Ile-de-France, montre clairement que la possession d’une voiture est étroitement corrélée avec la situation du système de transports urbains pris dans son ensemble, lui-même dépendant de choix politiques et urbanistiques. Lire la suite…

Automobile et partage de l’espace public

par Dominique Bied

L’automobile consomme une moyenne 170 mètres carré d’espace public par voiture (il suffit de diviser la surface totale de voirie de circulation par le nombre de voitures, et on trouve cette consommation moyenne). En fait il est impossible d’obtenir ce chiffre dans les services techniques des agglomérations. Cet ordre de grandeur nous a été donné par un ingénieur de la RATP des années 1970, Mr Marchand. Lire la suite…

Et si on se déplacait autrement dans Paris?

Chaque jour, vous vous déplacez dans Paris pour vos loisirs ou votre travail. Selon la distance à parcourir ou l’heure à laquelle vous vous déplacez, vous privilégiez la voiture, les transports en commun, le vélo ou la marche à pied. Lire la suite…

On achète plus de voitures qu’on fait de bébés

par Vincent Larouche

Alors que les tarifs du transport en commun ne cessent d’augmenter (une troisième hausse de tarifs en un an est annoncée à Montréal) et que les sociétés de transports appréhendent la catastrophe face à des manques à gagner de plusieurs millions de dollars, une recherche qui vient d’être publiée démontre pourtant que l’argent est là! Lire la suite…

Vers la sobriété énergétique


Consommation d’énergie par passager.km selon les modes. Pour la voiture il s’agit d’une moyenne par personne tenant compte des taux de remplissage des véhicules.
Sources : ADEME, Observatoire de l’Energie, INRETS, calculs personnels.

Vers la sobriété énergétique

Se déplacer vite consomme beaucoup d’énergie (cela découle des lois de la physique !). De fait l’avion est plus gourmand que la voiture, qui est plus gourmande que le train (et va en moyenne plus vite de porte à porte), qui est plus gourmand que le bateau, qui est plus gourmand que le vélo… Lire la suite…