Fuck l’automobile

Je déteste l’automobile. Je la déteste en tant que catégorie et dans chacun de ses spécimens. Je déteste les automobilistes, le trafic et ceux qui se plaignent d’être dans le trafic. Je déteste l’essence et les stations services ; j’ai un mépris particulier pour ceux qui s’achètent un VUS et qui après nous emmerdent avec le prix du gaz. J’haïs les pick-up jackés comme des chars d’assaut et j’haïs les douche-bags qui les conduisent et devinez quoi, j’haïs les bumper stickers de Choi Radio X qu’ils ont de collé partout. J’haïs les contraventions données par des policiers aux airs de bœufs, je déteste le pétrole, l’huile à moteur et le lave-glace; je déteste les drive-in, les stationnements souterrains, les stationnements extérieurs, je déteste les carcasses de voitures stationnées partout le long des rues qui ne sont que pollution visuelle. Je déteste de la même manière les boulevards à quatre voies qui déchirent les villes de mon pays et les autoroutes qui en déchirent les campagnes. L’automobile ça pue, c’est cher, ça pollue, c’est dangereux, c’est bruyant et c’est laid. Putain que c’est laid. Lire la suite…

Quel avenir pour les déplacements dans les territoires périurbains face à une augmentation du coût de l’énergie?

J’ai lu pour vous l’article (1) du géographe Xavier Desjardins, issu d’une enquête qualitative (2) réalisée en 2009, auprès d’un peu moins d’une centaine d’habitants résidant dans deux villages d’Ile-de-France, situés à une cinquantaine de kilomètres du centre de la capitale. L’auteur cherchait à connaître les pratiques de mobilité et les représentations de leur territoire qu’avaient les habitants (3), avec l’hypothèse qu’ils pourraient trouver une marge d’adaptation à partir du logement. Le but étant pour lui d’intégrer aux politiques publiques les aspirations de la population périurbaine, tout en essayant d’imaginer l’avenir des territoires périphériques. Lire la suite…

High Tech et vieilles combines

Les géants américains des nouvelles technologies (Apple, Google, Facebook) croulent sous les dollars tout en se présentant comme les nouveaux apôtres de l’écologie. Ils se construisent actuellement de nouveaux bureaux en Californie qui se veulent le nec plus ultra de l’écologie. Lire la suite…

Le Grand Lyon pris la main dans le goudron

Nous sommes en 2013 et plus que jamais, il faut construire des autoroutes. La France, pays sans doute le plus autoroutier au monde, manque semble-t-il encore d’autoroutes. Du côté de Lyon, l’agglomération du socialiste Gérard Collomb (photo) et le Conseil Général du Rhône veulent construire à tout prix le Tronçon Ouest du Périphérique lyonnais (TOP). Lire la suite…

« Reconstruction » ou Guerre aux Chaumières

Contribution à la critique de la notion « d’indépendance énergétique ». Troisième partie.

En introduction de cette réflexion on avait posément affirmé: l’énergie est l’essence de la « guerre totale ». L’espace et le temps vont s’unifier par l’énergie et le champ de bataille est partout. En France, au cours de la période d’après guerre qui a été nommée la « Reconstruction » il n’a jamais été question de reconstruire ce que la guerre avait détruit. Bien au contraire… On s’est très précisément fixé comme objectif premier de détruire au plus vite ce que la guerre n’avait pas pu détruire. Lire la suite…

Bienvenue dans l’univers impitoyable de la montagne!

A l’Alpe d’Huez, on continue à bétonner la montagne. Le tracé du prochain Tour de France prévoit le goudronnage d’une route qui, comme c’est bien fait, répond parfaitement aux besoins des investisseurs qui veulent étendre le domaine skiable dans ce secteur en construisant une nouvelle station de ski. Sport, business, bétonnage, bienvenue dans l’univers impitoyable de la montagne! Lire la suite…

Investir dans 1,6 km d’autoroute ou dans des pistes cyclables? Portland a fait son choix

Aménager le territoire pour réduire les consommations énergétiques: c’est une approche que présente Energy Cities dans sa dernière publication « 30 propositions pour la transition énergétique des territoires ». Et plus particulièrement « Planifier le report modal vers les modes de transport durables » pour devenir une ville attractive et rendre aux habitants les espaces publics. Lire la suite…