Le 17 Novembre, bloquons la connerie!

L’homme contemporain est prompt à s’indigner contre les taxes sur l’essence, les péages urbains, le prix de l’autoroute, la limitation des vitesses à 80 à l’heure, la multiplication des radars, la réduction des parkings et le prix de son heure, l’étroitesse et le mauvais état de la chaussée, ses virages prononcés et son encombrement par les piétons et les cyclistes, les tracteurs et les camions poubelles. Lire la suite…

Des scientifiques mettent en garde l’ONU contre la disparition imminente du capitalisme

Le capitalisme tel que nous le connaissons est terminé. C’est ce que suggère un nouveau rapport commandé à un groupe de scientifiques par le Secrétaire général de l’ONU. La raison principale ? Nous passons rapidement à une économie mondiale radicalement différente en raison de l’exploitation de plus en plus insoutenable des ressources environnementales de la planète. Lire la suite…

Biocarburant ?

Le terme manipulateur

Nul besoin d’aller fouiller bien loin pour trouver la raison de l’usage du terme « Biocarburant », Wikipédia le faisant très bien: « L’expression « biocarburant » (formée du grec bios, vie, vivant et de « carburant ») indique que ce carburant est obtenu à partir de matière organique (biomasse), par opposition aux carburants issus de ressources fossiles. L’appellation « biocarburant » a été promue par les industriels de la filière et certains scientifiques. Biocarburant est la dénomination retenue en 2003 par le Parlement européen. » Lire la suite…

Biocarburant, la France ivre d’huile de palme

La FNSEA l’avait bien compris, l’avenir de l’agriculture française, c’est l’industrie des biocarburants. Rien n’avait été laissé au hasard et tout est allé très vite. En une décennie le décor était planté dans le paysage français. Les trémolos et envolées lyriques des élus dans l’hémicycle sur « l’indépendance énergétique » et l’emploi, les succions assurées des subventions de la PAC et de l’Etat, sans oublier l’image de marque affinée au greenwashing… bref le package promotionnel de lancement de son nouveau réseau de biocarburants fut très tôt irréprochable à tous les points de vue. Lire la suite…

Ni de droite ni de gauche, juste pour Total et ses 10 milliards de bénéfices annuels

Nicolas Hulot avait promis que l’huile de palme, c’était du passé: « Nous allons fermer une fenêtre qui donnait la possibilité aux biocarburants d’y incorporer de l’huile de palme » disait le ministre de la transition écologique le 6 juillet 2017 dans le cadre de la sortie en fanfare du Plan Climat. Aujourd’hui, la France s’apprête à importer massivement de l’huile de palme pour en faire du carburant automobile… Lire la suite…

Vive le réchauffement climatique !

Quel bel hommage à Christophe de Margerie, l’ancien PDG de Total mort dans un accident d’avion en Russie en 2014, un brise-glace russe porte désormais son nom. Et il ne s’agit pas de n’importe quel brise-glace… Le brise-glace Christophe de Margerie, affrété par Total, est en effet le premier navire commercial, un méthanier transportant du gaz naturel, à emprunter le passage Arctique du nord-est pour rallier l’Asie. Un gain de 15 jours par rapport à la route de Suez. Lire la suite…

L’Esprit du Capitalisme (3/4)

« Big Business avec Hitler »

La collaboration d’une transnationale occidentale avec une entreprise criminelle reconnue comme telle par les dites « grandes démocraties du monde libre » est-elle une exception confirmant la règle ou au contraire la règle avec de rares exceptions ? Y-a-t-il des antécédents dans l’histoire ? Et sont-ils suffisamment démonstratifs pour écarter les hypothèses de l’exception, de l’égarement ou de l’accident ? La réponse est oui aux deux questions. Lire la suite…

Bicyclopolis

Nous venons de recevoir directement des Etats-Unis un exemplaire de Bicyclopolis, la dernière bande-dessinée de Ken Avidor. Cette BD est actuellement uniquement en anglais, nous lançons donc un appel à des traducteurs et éditeurs pour publier en français cette fantastique BD. Lire la suite…

Quand cessera la farce des COP ? (2/2)

Deuxième partie

Après la tonitruante et triomphale COP 21 de 2015 à Paris suivie du discret intermède touristique marocain à Marrakech de la COP 22, la conférence des Etats au chevet du climat est revenue en Europe, à Bonn. Mais l’ambiance était morose, le cœur n’y était plus… Les deux années d’inaction passées pesaient de plus en plus lourd. Le fameux « accord de Paris » obtenu « au finish » était resté lettre morte… La COP 23 est passée… Elle a accouché d’une souris et botté en touche avec un « Dialogue Talanoa » à débuter en janvier 2018 et le rappel du calendrier des nombreux événements futurs. Bref la routine des COP et rapports du GIEC continue. (…) Lire la suite…