Sortie du livre « Cargologie, le vélo cargo comme alternative à la voiture en ville »

Depuis son lancement il y trois ans, I Bike Strasbourg met régulièrement en avant l’usage des vélos cargo. L’idée de compléter ces différents articles par un livre se concrétise aujourd’hui avec la sortie de l’ouvrage intitulé “Cargologie, le vélo cargo comme alternative à la voiture en ville…”. Lire la suite…

Les embarras de Paris

Vient de paraître mon ouvrage intitulé « Les embarras de Paris, ou l’illusion techniciste de la politique parisienne des déplacements », aux éditions de l’Harmattan. Comme il y est beaucoup question de vélo, je me suis dit que ça pourrait intéresser les lecteurs de Carfree. Lire la suite…

Écraseurs! Les méfaits de l’automobile

Où l’on (re-)découvre que la critique de l’automobile n’est pas apparue au tournant des années 1970 à la suite du mouvement écologiste. En fait, dès son apparition l’automobile cristallise les critiques, à vrai dire de la plupart des gens. Cette anthologie regroupe des articles de presse, des extraits d’ouvrages et des caricatures publiés entre la fin des années 1860 et le début des années 1900. Lire la suite…

Jules Verne contre le progrès

Jules Verne est connu pour ses romans d’anticipation et ses romans d’aventures. Il est souvent présenté comme un technolâtre. Mais cet écrivain est plus complexe que cela. Jules Verne n’était pas un voyageur mais aimait raconter de grandes aventures, s’inspirant de récits entendus sur le port de Nantes. On se rappelle « le tour du monde en 80 jours », « un capitaine de quinze ans », mais on se souvient moins de « l’école des robinsons », parcours initiatique de jeunes bourgeois qui devront apprendre à survivre dans la nature, ou de « Kéraban le têtu » qui entreprendra un voyage autour de la mer noire pour ne pas payer la taxe de traversée du Détroit. Lire la suite…

TRANSPORTS PUBLICS URBAINS: Textes sur la gratuité

Comme on a pu le voir fréquemment sur ce site, la gratuité des transports publics urbains est un sujet « clivant ». Face aux avantages de la gratuité, de nombreuses voix se font entendre pour critiquer l’intérêt de la gratuité. J’ai donc réuni dans un livre la plupart de mes textes sur la gratuité, plus quelques autres encore, afin de faire le point de manière synthétique sur le sujet. Lire la suite…

Envie de liberté? Partez en vacances à vélo!

Le réveil sonne. « Bonjour, il est sept heures : le journal de la rédaction. » Le réveil sonne. « Bonjour, il est sept heures : le journal de la rédaction. » Le réveil sonne. « Bonjour, il est sept heures : le journal de la rédaction. » J’entends cette phrase environ trois cents fois par an. Dès qu’elle retentit, un poids supplémentaire tombe dans la balance qui, depuis de nombreux mois déjà, est bloquée du côté : « Fiche le camp ! » Allez, fini le boulot, vlan vlan vlan et vlan, mes quatre sacoches sont prêtes : je mets les voiles. Lire la suite…

Préface à l’édition italienne de Le temps qu’on nous vole

« Un monde dans lequel la vitesse des transports serait limitée à vingt-cinq kilomètres à l’heure serait un autre monde. » Ainsi s’exprimait récemment une amie de longue date, lectrice assidue d’Ivan Illich. Elle ajoutait: « Au fond, le seul thème d’Illich dont la réception publique soit quasi inexistante est celui des limites, en particulier de celles qu’il faudrait imposer à la vitesse. » Lire la suite…

Le conditionnement des besoins

Günther Anders (né Günther Siegmund Stern) est un penseur et essayiste autrichien juif d’origine allemande, né en 1902 à Breslau et mort à Vienne en 1992. Il est surtout connu pour avoir critiqué la modernité technique, notamment le développement de l’industrie nucléaire. Anders s’est intéressé aux défis techniques et éthiques contemporains. Son sujet principal fut la destruction de l’humanité. Le texte suivant est tiré de son livre majeur « L’obsolescence de l’homme » (1956). Lire la suite…

Theodore Kaczynski

Theodore (dit Ted) Kaczynski surnommé « Unabomber » (né le 22 mai 1942 à Chicago dans l’Illinois), est un terroriste américain, mathématicien de formation, militant écologiste et néo-luddite. Philosophe et auteur de plusieurs textes et ouvrages dont un manifeste intitulé « La Société industrielle et son avenir » (1995), il a fait l’objet de la chasse à l’homme la plus coûteuse de l’histoire du FBI pour avoir réalisé plusieurs attentats durant dix-huit ans, faisant trois morts et 23 blessés avec 16 bombes envoyées. Lire la suite…

Vivre la simplicité volontaire

Dès les débuts du journal La Décroissance, sa rubrique sur la simplicité volontaire s’est imposée comme une des plus appréciées et des plus lues de cette publication. Dans chaque numéro, le « mensuel des objecteurs de croissance » propose un entretien avec des personnes ordinaires qui expérimentent dans leur vie quotidienne différentes manières de rompre avec le modèle dominant de la société de consommation, à l’encontre des médias dominants qui mettent en avant des personnalités ayant réussi en incarnant les valeurs de l’avoir et du paraître – on se souvient de la déclaration du publicitaire Jacques Séguéla affirmant que quiconque n’avait pas une Rolex à 50 ans avait raté sa vie… Lire la suite…

Pour la décroissance de la naïveté

Les limites à la croissance (dans un monde fini) est un livre assez récent qui a une longue histoire. Écrit en 2004 par Donella Meadows, Dennis Meadows et Jorgen Randers, il connaît une traduction française en 2012. Ce livre possède une longue histoire car il s’agit en fait d’une mise à jour, la troisième en l’occurrence, d’un livre célèbre de 1972 intitulé « The Limits To Growth » et imparfaitement traduit en français sous le nom de « Halte à la croissance?: Rapport sur les limites de la croissance ». Lire la suite…