Le 17 Novembre, bloquons la connerie!

L’homme contemporain est prompt à s’indigner contre les taxes sur l’essence, les péages urbains, le prix de l’autoroute, la limitation des vitesses à 80 à l’heure, la multiplication des radars, la réduction des parkings et le prix de son heure, l’étroitesse et le mauvais état de la chaussée, ses virages prononcés et son encombrement par les piétons et les cyclistes, les tracteurs et les camions poubelles. Lire la suite…

La remorque pour vélos

La Carla Cargo est une remorque pour vélos à trois roues équipée d’un moteur à assistance électrique. De fabrication allemande, elle peut être tirée par n’importe quel type de vélo (y compris un vélo de charge ou un vélo électrique), et elle vous permet de transporter des charges lourdes (jusqu’à 150 kg) et volumineuses (une plate-forme de chargement de 60 x 160 cm). Détachée de la bicyclette, la Carla Cargo fonctionne comme un chariot manuel pour les charges lourdes ou volumineuses. Le véhicule pèse 40 kg, batterie comprise, et a une autonomie de 40 à 60 km. Lire la suite…

Les constructeurs automobiles

Les entreprises ont sans doute de bons côtés, mais nous savons tous qu’elles peuvent être profondément préjudiciables. Comme l’a dit Socrate : « Les êtres humains ne font pas le mal en connaissance de cause. » Alors, comment pouvons-nous nous retrouver avec trop de dettes et trop de grosses voitures? Lire la suite…

Le quotidien intenable des routiers, nouveaux forçats de l’industrie automobile européenne

Renault, Volkswagen, Jaguar, Fiat… Derrière les carrosseries rutilantes qui sortent des usines des géants européens de l’automobile, se cache une réalité moins reluisante: celle des conditions de travail des dizaines de milliers de chauffeurs-routiers qui livrent chaque jour les constructeurs. Les journalistes d’Investigate Europe ont enquêté, du Portugal à la Norvège, auprès d’une centaine de chauffeurs de quatorze nationalités différentes, d’élus européens, de syndicats, de constructeurs. Partout, le constat est accablant: l’exploitation des chauffeurs qui transportent les pièces ou les voitures des constructeurs montre l’un des pires visages de l’Union européenne. Lire la suite…

« Le diesel a encore un avenir » (pour les patrons de Daimler et Renault)

Taratata, dans la droite ligne des propos de Carlos T (vous savez, le quidam qui entrevoit l’avenir avec plein de trucs appelés « objets de mobilité » et dont la légende – bidonnée comme toutes les légendes- atteste que son entreprise dopée – comme celle de l’autre Carlos d’ailleurs – aux subventions publiques produit « des diesels qui nettoient l’air ambiant« ), voici sous vos yeux ébahis le témoignage d’un autre quidam richard à tendance bagnolo-criminelle, à savoir le PDG de Daimler. Oui oui, une des boîtes engluées dans le Dieselgate. Et de quoi il cause, pinpin ? Je vous le donne en mille, du diesel justement! Lire la suite…

« Le génie de l’industrie automobile »

A l’occasion des 110 ans du magnifique journal nommé « Les Echos, » le génial dirigeant du groupe Peugeot PSA, Carlos Tavares, a accepté (il est trop bon, merci à lui) de réfléchir à la place de l’automobile dans 20 ans. Du haut du tremplin permettant d’accéder à sa puissance visionnaire, il se projette donc en 2038… et se dit persuadé que la soif de liberté et de mobilité l’emportera sur ce qu’il appelle les « décisions irrationnelles » actuelles. Lire la suite…

Villes sans voiture: La voie vers un mode de vie urbain sain

Deux chercheurs, Haneen Khreis (Texas Transportation Institute) et Mark J. Nieuwenhuijsen (Australian Catholic University), ont écrit cet article sur l’impact sanitaire des villes sans voiture. Il y a, bien sûr, un grand nombre d’inconnues, mais l’impact global serait important et généralement favorable. Il s’agit de l’une des études scientifiques de plus en plus nombreuses sur les villes sans voiture. Lire la suite…

Des scientifiques mettent en garde l’ONU contre la disparition imminente du capitalisme

Le capitalisme tel que nous le connaissons est terminé. C’est ce que suggère un nouveau rapport commandé à un groupe de scientifiques par le Secrétaire général de l’ONU. La raison principale ? Nous passons rapidement à une économie mondiale radicalement différente en raison de l’exploitation de plus en plus insoutenable des ressources environnementales de la planète. Lire la suite…

« Oui, les trains de nuit ont de l’avenir! »

« Oui, les trains de nuit ont de l’avenir ! » a déclaré la ministre des Transports Élisabeth Borne le 22 septembre, en empruntant le train de nuit Paris-Briançon. Elle a annoncé un financement de 30 millions € pour les trains de nuit existants Paris-Latour de Carol, Paris-Rodez et Paris-Briançon. Le matériel sera complètement rénové, avec des prises électriques, le wifi, et de nouvelles couchettes. Lire la suite…