Éloge de la lenteur : ralentissons la ville !

Le mouvement « Cittaslow », Citta Lenta, Slow City – explication d’un concept de ville alternative. En 1986 est fondé en Italie par Carlo Petrini le mouvement « Slow Food », qui lutte contre l’uniformisation des goûts, la mauvaise qualité de la nourriture accélérée par la mondialisation et la « culture » Ma Do. À Paris, cette même année, est officiellement constitué le mouvement international Slow Food avec la rédaction d’un Manifeste signé par les délégués de 15 pays. Lire la suite…

Attention, trolls en bagnole

trolls-bagnole

Sur le web, dans les forums ou dans les fils de commentaires des sites d’information, on croise parfois des trolls, ces internautes qui s’ingénient à polluer la discussion. C’est un peu ce que font ces Allemands, qui parviennent très bien à polluer la circulation. A moins qu’on les considère plutôt comme des hackers ? Ils auraient donc réussi à pirater un rond-point… Lire la suite…

Bike Expo, le futur de la mobilité vélo

bike-expo

C’est à partir du 23 Juillet prochain qu’aura lieu le Bike Expo à Munich en Allemagne. Durant 4 jours, le salon accueillera publique et exposants divers, route, VTT, BMX, Vélo électrique mais également accessoires et vêtements (Les 23 et 24 seront réservés aux professionnels, tandis que les 25 et 26 accueilleront le grand public). Lire la suite…

Le Zweistil, un vélo révolutionnaire pour l’après-pétrole?

zweistil

Encore à l’état de concept, voici peut-être le vélo du futur au nom imprononçable, le « Zweistil », qui offre trois positions de conduite sur une même bicyclette! Il s’agit d’un prototype prometteur se présentant à la fois comme un vélo classique et comme un vélo horizontal. En outre, il est possible de changer de configuration même en pédalant! Lire la suite…

À bicyclette

urbanisme-a-bicyclette

Qui a déjà pratiqué le vélo en ville s’est rendu compte à quel point la rue appartient en priorité à l’automobile. Le cycliste doit, en permanence, faire attention : à la porte que le conducteur qui vient de se garer le long du trottoir ouvre précipitamment, aux coursiers à vélomoteur ou scooter qui foncent vaille que vaille en zigzaguant, aux bus et camions qui le doublent, le privant de vue et le bloquant près du caniveau, aux piétons qui traversent à leur guise sans prévenir, aux nombreuses voitures qui roulent à grande vitesse sans toujours indiquer lorsqu’elles tournent ou déboîtent d’une file, aux cyclistes indélicats qui stoppent brutalement pour attraper leur portable et répondre à la sonnerie sans se soucier des autres usagers de la chaussée. Bref, ce n’est pas de tout repos… Lire la suite…

De quelque côté qu’on se tourne, les subventions sur les nouvelles voitures font plus de mal que de bien

Lorsque les gens agissent sans réfléchir, ça entraîne généralement des conséquences imprévues. Quand des hommes politiques ou des décideurs sont confrontés à une crise, ils ressentent le besoin de se précipiter pour prendre des mesures. C’est la recette du chaos à long terme et c’est ce qui se passe en ce moment même avec l’industrie automobile en Europe. Les États membres de l’UE ne savent plus quoi inventer pour soutenir leur industrie automobile. Il s’écoule rarement une semaine sans qu’une certaine forme d’aide soit distribuée. Et ces derniers temps, l’idée qui a fait le plus fureur a été le « plan pro-casse », la « prime environnementale » ou, en bon français, la subvention pour l’achat d’une nouvelle voiture. Lire la suite…

Une prime à la casse pour les vélos

prime-casse-velo

La ville de Mannheim en Allemagne offre une prime à la mise au rebut des vélos. Depuis le 2 mai, plus de 100 vélos ont déjà été collectés par l’association Biotopia. La municipalité verse une prime à ceux qui achètent un nouveau vélo dans un des magasins de la ville, rapporte Spiegel du 4 mai. Les vélos récupérés sont réparés par l’association. Cette mesure s’inspire de la prime à la casse qui existe pour les voitures et qui suscite l’opposition des écologistes car elle n’incite pas à changer les habitudes de mobilité. Carolin Gauer de l’association Biotopa espère que cette initiative mise en place pour les vélos « incitera les habitants de Mannheim à prendre leur vélo plutôt que leur auto pour les courtes distances. »

Source: www.goodplanet.info

Fiat-Opel : 18.000 suppressions d’emplois envisagées

La fusion à l’étude entre Fiat et Opel pourrait se solder par 18.000 suppressions d’emplois au sein du nouveau groupe, et 10 fermetures d’usines d’assemblage ou d’organes mécaniques, sur la période 2011-2016, selon un document stratégique interne de Fiat cité par le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Source: Les Echos

Nexans : plus de 1.000 emplois supprimés

Le fabricant français de câbles va démolir plus de 1 000 emplois en dehors de l’Hexagone (Europe et Canada), en raison du contexte économique difficile, qui s’est concrétisé par des ventes en chute de 28,5 % au premier trimestre.

Nexans, qui emploie 23 500 salariés dans le monde, accélère ses actions de restructuration. Début 2009, une usine (basse et moyenne tension) a déjà été fermée au Canada, touchant une centaine de postes. Un projet de fermeture de l’activité Câbles de bâtiment a été annoncé en Allemagne, supprimant 160 emplois. Les sites roumain et tchèque fabriquant des câbles et faisceaux pour l’industrie automobile vont connaitre le même sort. Au total, plus d’un millier de personnes vont quitter le groupe.

Leoni : 8.000 suppressions d’emplois

Frappé de plein fouet par la crise dans le secteur automobile, Leoni (câbles) a dû supprimer un emploi sur sept. « Nous avons dû ajuster nos effectifs en passant de 54 000 à 46 000 emplois », a indiqué Klaus Probst, membre du directoire. « Jusqu’à 95 % de cette réduction d’effectifs s’est produite à l’étranger », a-t-il par ailleurs déclaré. En Allemagne, où Leoni ne compte plus qu’un dixième de ses employés, près de 400 emplois sont sur la sellette.

Source: FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG

Autoschreck, un documentaire sur la violence automobile

Autoschreck Michael Hartmann

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de Michael Hartmann, un célèbre militant pour les droits des piétons à Munich (Allemagne). Il s’était rendu assez célèbre en Allemagne pour avoir marché sur des voitures mal garées en signe de protestation. Cette pratique lui avait valu de se retrouver devant un tribunal, qui avait décrété qu’il ne devait pas être condamné pour avoir marché sur des voitures garées sur le trottoir, car les voitures n’avaient pas eu de dommages. Lire la suite…