Arbre Magique

L’Arbre Magique est un totem pour les automobilistes, un objet apparemment simple mais aux vertus extraordinaires. C’est tout d’abord la seule espèce d’arbre dans le monde contre laquelle les conducteurs n’emplafonnent pas leur voiture  (à tel point que cela explique sans doute l’aspect « magique » de l’arbre en question). Lire la suite…

La nature et les droits de l’Homme sacrifiés sur l’autel de l’autoroute Moscou – Saint-Pétersbourg

Avec ses quelque 1.000 hectares, la forêt de Khimki constitue une des composantes majeure de la « ceinture verte » entourant Moscou. Sa faune et sa flore abritent de nombreuses espèces d’insectes et de plantes considérées en danger. Ce massif forestier précieux à plus d’un titre est toutefois appelé à être traversé par une liaison autoroutière Moscou – Saint-Pétersbourg voulue par les autorités russes. Le chantier et ses huit milliards d’euros représentent bien évidemment un enjeu financier considérable pour de nombreux intervenants – dont la société française Vinci – prêts à y sacrifier les droits de l’Homme et l’environnement. Lire la suite…

La mise à sac de la ville a commencé

Les Jours d’après le 12 avril

Les manifestants du comité de protection des arbres ont vite été submergés par la marée répressive déployée sur la ville. La milice privée du maire, la police nationale, la puissance de feu des engins de chantier, les huissiers de justice et autres agents technico-administratifs du « Sitcat » et de la municipalité ont vite eu raison des manifestants. Lire la suite…

Massacre à la tronçonneuse à Nîmes

Je vous écris de Nîmes où depuis le 31 janvier nous menons, quelques citoyens nîmois, une lutte acharnée pour conserver nos arbres protégés du secteur sauvegardé. Tout ça pour un Transport en Commun en Site Propre qui roulera au gasoil (Bus à Haut Niveau de Service)! 51 arbres, centenaires, bicentenaires et plus, ont été abattus. Lire la suite…

Du tramway au PLU, épilogue politique

Le préfet a déclaré « d’utilité publique » l’élimination de la trame arborée de la ville véhiculée par le tramway municipal et rejeté l’option de tram-train présentée par le front de convergence. Ces deux aspects de la problématique révélés par la population et les associations puis argumentés et défendus par le front de convergence ont donc été annihilés par la « déclaration d’utilité publique » du représentant local de l’État. Lire la suite…

L’enfumage écologique français…

Dans un article en date du 25 mars 2008 je dénonçais le scandale écologique et humanitaire occasionné par la culture intensive du palmier à huile. Pour résumer, c’est en Asie que ce genre de pratique est la plus répandue puisque l’on peut citer en premier le ravage de la déforestation indonésienne pour laquelle étaient mises en cause des multinationales, entre autres : Nestlé. Lire la suite…

Le Tramway, derrière son plébiscite publicitaire

arbres-abattus-a-tours

Quatrième partie

Dévastations délibérées « d’écosystèmes urbains », destruction nouvelle de la trame verte patrimoniale, espaces résiduels réservés aux marcheurs, réduction supplémentaire du domaine cyclable; à ce stade de l’analyse il devient difficile de considérer ces dégradations majeures du paysage urbain comme de simples dégâts collatéraux regrettables du tramway. Lire la suite…