Les gros mots de la voiturologie

Ce n’est certes pas par hasard si l’automobilisme est devenu le champ d’expansion de l’injure, où fleurissent l’invective, le sarcasme, le défi, la goujaterie et souvent la haine qui va quelquefois jusqu’au meurtre. Lire la suite…

Lettre aux automodébiles

Je suis un cycliste chevronné, historiquement Toulousain, actuellement parisiannisé, mais sans aucune étiquette. J’ai écris une lettre pour les automodébiles citadins, de manière à essayer d’être convainquant, en mettant la priorité sur leur attitude face aux cyclistes. Lire la suite…

L’hommobiliste

L’homme à quatre roues menacé par la crise du pétrole et l’effet de serre.

Texte de Fernand Dartigues, 1976.

“Personne, certes, ne pouvait se douter, lorsque apparurent les premiers véhicules sans traction animale, que ces bizarres engins deviendraient un jour si nombreux, si rapides, si tyranniques, qu’ils consommeraient chaque jour des millions de litres d’essence et qu’ils bouleverseraient l’aspect de nos paysages, qu’ils envahiraient, qu’ils empesteraient nos villes et nos campagnes et que notre civilisation s’en trouverait à ce point influencée. Lire la suite…

L’arrogance de l’industrie automobile

Quand l’industrie automobile se donne bonne conscience!

En ce début de XXIème siècle, les grandes valeurs planétaires que sont l’écologie, le commerce équitable et la défense de l’environnement sont, plus que jamais, d’actualité. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il est impératif pour l’industrie automobile de se réclamer de ces bons sentiments universels pour vendre ses produits alors même qu’elle a été et qu’elle demeure l’un des principaux fossoyeurs de l’environnement et de l’écologie de la planète depuis un siècle. Lire la suite…

L’automobiliste mouton


La sortie de la bergerie le matin

L’automobiliste mouton

L’automobiliste-mouton, appelé aussi parfois “l’automouton”, est grégaire, ce qui est propre à “une espèce animale qui vit en groupe ou en communauté sans être social” (Petit Larousse). Tous les matins, il part à la recherche de sa pitance et retourne tous les soirs à la bergerie, ce qui provoque des embouteillages devant la bergerie. Il passe ainsi le plus clair de son temps à ruminer dans les embouteillages. Lire la suite…

L’auto sapiens

L’homme moderne, l’auto sapiens, a vu le jour il y a un peu plus d’un siècle. Pour évoluer, il a dû inventer plusieurs outils dont un, qui retiendra particulièrement notre attention, l’automobile. Très utile au début, c’est vite devenu un mode de vie, une façon de se démarquer. Lire la suite…

Automobilisme passif

Les moyens mis à disposition par le “progrès” technique donnent aujourd’hui à chaque être humain le pouvoir potentiel de nuire à son frère humain et de lui disputer (parfois involontairement heureusement) une part de sa liberté et de son droit à la survie. La nouveauté aujourd’hui réside dans l’échelle planétaire des nuisances potentielles et dans les capacités de destruction massive de certains de ces moyens (sans qu’on s’en rende compte parfois). Lire la suite…

Automobilisme

L’automobilisme est un concept inventé par André Gorz en 1973, dans le cadre de son ouvrage « L’idéologie sociale de la bagnole »

L’automobilisme de masse matérialise le triomphe absolu de l’idéologie bourgeoise au niveau de la pratique quotidienne : il fonde et entretient en chacun la croyance illusoire que chaque individu peut prévaloir et s’avantager aux dépens de tous. L’égoïsme agressif et cruel du conducteur qui, à chaque minute, assassine symboliquement « les autres », qu’il ne perçoit plus que comme des gênes matérielles et des obstacles à sa propre vitesse, cet égoïsme agressif et compétitif est l’avènement, grâce à l’automobilisme quotidien, d’un comportement universellement bourgeois.